dimanche 21 juin 2015

HCE- Criminels dédiés


HCE- harcèlement criminel électronique
Les anglophones  individus ciblés utilisent le mot «   handler   » pour désigner la ou les personnes qui manipulent  en proximité  les situations destinées à leur pourrir la vie et les martyriser sans témoins ,  par des tirs d’ondes à travers les parois. Ces tirs d’ondes  les privent de sommeil dans  une souffrance  inimaginable, et diminuent leur capacités de réflexion et de réaction, jusqu’à  élimination de l'individu ciblé visé   .

Les individus ciblés anglophones sont les premiers à avoir essayer d’attirer l’attention des journalistes et  des élus sur cette situation épouvantable  qui sert à torturer des êtres humains sans preuve , pour les dominer,  les asservir, les faire taire et les pousser au suicide.
On retrouve ce terme «   handler   » dans les témoignages publiés par James Lico sur son blog  : http://jameslico.com/ntt-torture-log-for-june-1to19-2015/

Dans un roman d’espionnage «   handler «    se traduirait sans doute par «   agent traitant   »
C’est  ce qu’avait essayé de devenir la DGSE  ( agent traitant)  pour un officier américain , selon son témoignage publié à   : http://educate-yourself.org/lte/frenchDGSEcovertradiation31mar10.shtml
A défaut , et toujours selon ce témoignage qui ne comporte  cependant pas ce terme de «   handler   » , la DGSE, par l’intermédiaire du harcèlement criminel, (HCR+ HCE) serait devenue son tortionnaire .

Un «   handler   » tortionnaire, bourreau, ou  barbare sadique et qui s’acharne plus particulièrement sur un individu ciblé avec des ondes pulsées à distance  ,  devrait ou  pourrait  alors être  appelé «   criminel dédié   »   . Une entité, ou des individus peuvent être «   criminel dédié   »
Dans mon histoire étalée sur 3 blogs , les «   criminels dédiés   »  se sont succédés en fonction de mes  déplacements ou de mes lieux de vie. Ils avaient tous  des motivations crapuleuses ou criminelles  et  différentes. 
A l'observation on peut noter que ces criminels dédiés qui, à la manière d'une émanation de l'Etat ,  s'arrogent un droit de mort sur un citoyen d'un pays dit démocratique 
  • sont des habitués sans scrupules
  • se savent  protégés au point de ne rien craindre  des élus, de la police et de la justice 
B. Gasnier faisait, à Angers (49) ,  des tirs d’ondes vers la maison de ma mère . Il était en quête d’immobilier pour un copain, et voulait  nous faire fuir. Les tirs d’ondes   de cet employé de la police avait provoqué une surdité soudaine de ma mère . D’une seule oreille. Plus tard, d’autres tirs d’ondes provoqueront des hémorragies internes.   
M. Levystone, architecte,  à Paris XIV (75) m’avait rendue sourde par des tirs d’ondes , une première fois, juste avant un voyage d’affaires en Asie et qui avait dû être annulé. Une seule oreille invalidée.  Plus tard, son utilisation d’ondes avait aussi servi à bruler les jambes de ma mère allongée dans son fauteuil, dans mon appartement. Cela se faisait par un micro-ondage  à travers le plafond entre le 6ème et le 5ème étage. Le mien   . Ce n’était pas nouveau.
M Leblay/LeSénéchal à Dol de Bretagne (35), l’un et l’autre chauffeurs – routiers- livreurs- de -moules, avaient mixé micro-ondage et V2K en idiots utiles, en plaçant les appareils ad hoc au dessus de mon lit, dans les combles, à la demande des organisateurs de cette histoire. Cela devait servir à m’abrutir pour  empêcher le stage du MCC . Gagné. 
L’autre fonction était de me faire passer pour folle à cause des V2K et aider ainsi mon frère et sa femme  à empocher tout ce qui pouvait l’être. Raté.
M De Certaines/Walti/ Frenove à Paris XV (75),  ingénieur/chomeur/élève, et avec l’aide de la mafia  corso-beur  du XVème avaient systématisé  la torture par ondes pulsées. Jour et nuit . La moindre contrariété de l’un ou de l’autre était l’occasion de séances d’un sadisme accru digne de celui de Vannes (56) * (1)
M Fouquet à Vannes (56)  retraitée, et ses copains  dont M Le Rouzic, gestionnaire de biens  et  les corso-beurs locaux aidés du maire qui couvrait par son mutisme ,  avaient pour consigne  de me faire déguerpir. 
Comme Walti à Paris, Fouquet était rétribuée.
M Roux/Leduez,  à Vannes encore (56)  , l'un et l'autre chômeur s'étaient déchainés tels des déments. A.Roux prétendait vouloir venger, par la torture infligée jour et nuit, ses copains de Paris   : De Certaines et Frénove . 
Ce boulot de   criminel dédié  lui avait permis d'en trouver un autre comme salarié et de mettre fin à son chômage et peut-être à son ivrognerie. Cadeau pour services  rendus au réseau auquel il appartenait.
M Poitevin/Cazes/Delvaux/Suteau et leur complice Couvidat des Sénioriales de St Julien des Landes (85), vieillards enfermés et décidés à jouir encore un peu par sadisme interposé  , en torturant encore une fois une femme seule   avant de claquer , s'étaient surpassés. Ils étaient aidé par des militaires, amis de Poitevin.
Ici, (85) M Barreau, agent immobilier et chef d'orchestre de la torture locale , appartenant sans doute au Club local des 50, parce que  capable de faire taire le maire et le procureur,  était comme partout,  aidé de corses que j'avais aux trousses dès que l'un ou l'autre était mécontent et pour des vétilles.
Ici, comme souvent, le système de l'étau avait été mis en place localement (au-dessus et au-dessous)  , avec des hommes de paille, pourvus d'un matériel  moins repérable mais qui irradie volontairement  mon appartement jour et nuit. L'organisation criminelle   espérait  par cette méthode une plus grande efficacité pour une fin plus rapide et sans preuve. Chaque chose en son temps.

Ici encore, les tirs sont  au laser. 

Les zappings affectent l'oreille interne et le cerveau. Souvent, ces zappings  donnent l'impression de  ne pas emprunter le conduit auditif  et de passer directement  dans le cerveau par un choc sur la boite crânienne.
.

fréquences de résonance de la cochlée

A ces criminels dédiés locaux repérables ,  aux motivations  variées, adaptables à leurs envies crapuleuses ou sadiques, il faudrait ajouter ceux d'Islande et de Cuba qui avaient été tout aussi systématiques , en habitués dévoués à la même cause   : l'élimination  d'un individu sur commande .


Ces deux iles sont des territoires aux mains de francs-maçons. L'Islande est le pays d'Europe avec la plus forte concentration de frères . Cuba avait fait sa révolution grâce à l'aide de francs- maçons, à qui Fidel Castro avait ensuite laissé les mains libres. Elles étaient devenues très sales. 


Dans ces deux endroits,  les criminels dédiés étaient inconnus,  impossibles à nommer. Ils avaient  pourtant été d'une cruauté et d'une férocité inimaginable . A la manière des psychopathes  De Certaines/Walti, et des vieillards des Sénioriales. 
Ceci est un ticket pour une  prochaine nuit de torture destructrice, en représailles .  
Parce que ces gens qui la pratique (torture par ondes pulsées) se donnent tous les droits, dont celui d'interdire de dénoncer et de se venger de qui le fait  . Parce que cet Etat le permet.
De nombreuses femmes et individus ciblés meurent ainsi  de leurs exactions depuis plusieurs décades, après des souffrances atroces, et dans un silence assourdissant des élus, des nommés ( ministres), et des employés d'Etat chargés du respect de la loi.
J'ignore si la journaliste rencontrée une fois il y a longtemps et cassée par cette organisation criminelle cachée monstrueuse,  est toujours en vie. Je ne connaissais pas son nom. Elle est la première à m'en avoir montré l'horrible face cachée . Cette page est en sa mémoire.

vendredi 5 juin 2015

Individus ciblés- Réseaux malfaisants- Organisation criminelle

Le site américain de défense des individus ciblés, freedom from covert harassement  ou FFCHS  note que de plus en plus de malheureux membres de la communauté  des individus ciblés,  sont évacués vers des services de psychiatrie au prétexte qu'ils seraient   un danger pour eux  et pour les autres. 
C'est un classique mondial  en matière de situation et d'expression ( danger pour eux et pour les autres) , dans les pays dits démocratiques qui ont besoin d'un certain formalisme avec une  apparence légale pour enfermer les personnes qui déplaisent.



Accessoirement une photo ( ci-dessus)  d'individus ciblés présentée sur ce site tend à montrer que les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes  dans cette situation.

Pour mémoire : 
Avec ce type d'étiquette ( danger pour soi et les autres) , à partir de fausses informations fabriquées par les  jeunes et déjà  prometteurs habitués du système  Mr DELCHEV  ( franc maçon) et Mr BOILLET,  j'avais été offerte à Mr GAY pour verrouillage de cette situation d'enfermement. Pour ce faire   Mr GAY, universitaire expérimenté et ----tateur,   m'avait rapidement poussée sur l'estrade d'un bilan clinique devant une centaine  de professionnels et d'étudiants. Histoire d'entériner le cas. 

En complément et en cachette , Mr GAY avait décidé de mettre mes dépenses sous le contrôle de la justice. Il ne me devait aucune information. Le duo de tête avait fait main basse sur mes droits constitutionnels en me privant de toute décision concernant ma vie,  et lui, se contentait de fignoler J'étais  devenue sa proie fabriquée et déclarée "en péril imminent"  à 23.000 euros/mois  pour les contribuables .
Ces gens escroquaient la sécu. et faisaient semblant d'avoir peur que je dilapide mon argent perso.
C'est une indiscrétion qui m'apprendra le processus en cours de mise sous dépendance judiciaire en sus de la mise sous dépendance de leur bon vouloir.

En récompense de cette exhibition du bilan clinique , Mr GAY m'avait accordé une permission, comme disent ses amis les militaires, et pour  48 h . 
J'avais alors quitté Paris par le train pour Vannes, où  m'attendait ma voiture au parking de la gare . Entre les courses, le ménage et les réponses au courrier de  la Madame Toutlemonde que je suis , je n'avais pas vu le temps passer . 
Ce passage à Vannes avait permis de vérifier l'obsession  et l'organisation du réseau criminel local et qui depuis, s'est confirmé comme "national" . Jeanick FOUQUET , à l'étage supérieur,  et ses copains  m'avaient, et comme à leur habitude depuis mai 2012,  bombardée d'ondes toute la nuit.  

Pour rentrer en train vers Paris, il suffisait d'abord de conduire vers le  parking  SNCF de la gare de Vannes  , de prendre le train puis de rentrer à l'hosto. 
Le  retour dans le service de Mr GAY en avait été un peu décalé 
Interrogée par un interne sur mon ouiquend, hors de cette enceinte carcérale dite hôpital j'avais raconté .

HORREUR ! que du normal !

Le trio  des manipulateurs , DELCHEV-BOILLET-GAY. avait du aviser fissa.
"Mes" permissions avaient été réduites à 1/2 journée .



Ces faits  avaient été racontés dans des articles épars de mes  blogs * (1) . Ils montrent, comme l'indique l'article de FFCHS , la nécessité pour les individus ciblés (tout particulièrement) de chercher sur internet et faire la liste  bien à l'avance, des articles de loi et autres infos à opposer aux réseaux malfaisants ,  en cas de besoin ,  pour : 
1° connaitre  ses droits , et les devoirs du corps médical
2° connaitre les lois auxquelles faire référence soit face à des médecins  , ou face à des policiers tout aussi peu scrupuleux .
3° avoir impérativement des référants à faire intervenir  et de préférence une association de défense des victimes  . 

Il existe , en France,  au moins une association, en plus d'un collectif * (2)  de défense des individus ciblés. Il faut noter aussi le site international Peace Pink où l'on peut toujours trouver de l'aide et des interlocuteurs concernés. 

Il y a également  et par ailleurs  deux associations  qui luttent contre les abus des psychiatres , principaux acteurs de musellement  des individus ciblés. L'une est une émanation  cachée de la franc-maçonnerie, l'autre  est ouvertement  un prolongement de la scientologie. 

En complément , sur ce même site FCCHS qui présente ce harcèlement  global ( HCR et HCE)  ,on trouve aussi ces informations et conseils  , dont celui très général de ne pas régir aux provocations  qui sont destinées à faire enfermer la cible, et auquel s'ajoute celui de ne pas raconter.

Il y a bien sûr là un paradoxe, car pour informer  et rassurer , il faut décrire , préciser  et prouver. Mais cela avait été fait depuis longtemps et dans de très nombreux blogs et exposés,  aux USA . Ce qui n'est pas encore le cas en France où le problème existe profondément enraciné dans les mentalités et les habitudes cachées des français , mais où l'information  pour les  victimes a encore du mal à passer.

Et même avec des preuves étalées sur un blog , on trouve malgré tout un abruti sentencieux capable d'écrire ceci  en commentaire à un de mes articles : 



Texte en provenance du site FCCHS, dont la qualité est, pour moi, essentiellement dans la description  du fonctionnement des réseaux malfaisants et de leurs habitudes, et qui prouvent la mondialisation du phénomène  et les conseils de comportement normal donné aux victimes.

Protégez-vous quand tout est difficile  

"Vous serez suivi et épié par les psychiatres et leurs assistants, la police et les membres de la communauté du renseignement. Certains sont habillés dans des vêtements sales et apparaissent comme des sans-abri ou dans d'autres attirails. Vous serez testé, dupé, on vous provoquera , on vous poussera à bout, . Certains seront  des voisins en qui vous avez confiance. Certains jours vous n'irez pas bien du tout à cause du bombardement d'ondes électromagnétiques et vous risquez de mal réagir. Ces jours-là vous risquez de vous négliger , d'être attaqué. Votre voisin appellera alors la police ou un organisme social quelconque . Ce peut être ce jour là aussi qu'un accident sera provoqué , ou encore qu'on vous volera la nourriture de votre panier , qu'on vous insultera, qu'on  prendra votre place dans une queue au magasin, qu'un policier agressif vous cherchera des noises, que des dégradations seront faites dans votre appartement qu'on volera  de l'argent ou qu'on siphonnera vos comptes bancaires  . Il sera difficile de résister, mais c'est fait exprès, justement pour vous faire réagir. 
Ils travaillent en équipes, et vous ne pouvez pas  le savoir ou connaitre tous les participants.  Soyez toujours sur vos gardes, mais ne vous  comportez pas  pas comme si vous l'étiez. Comportez-vous  normalement. Ils veulent que vous racontiez  ce qui vous  arrive pour continuer. Faites comme si ces énormes nuisances n'en étaient pas . Ils ont besoin de votre aide pour vous mettre derrière les barreaux, dans la plus part des cas. Ne les aider pas.   Bien sûr, si vous avez une urgence , utilisez  alors votre bon sens pour réagir . Mais même alors, restez aussi cordiale que possible, et  continuez de vous comporter comme une personne normale  . Souvenez-vous qu'ils auscultent tout  tous les aspects de votre vie………"


* (1)
http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/cest-une-realite-medico-juridique-qui-met-un
http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/05/la-chute/
http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/07/05/le-retro-diagnostic/

*(2)

n