lundi 29 septembre 2014

Les droits de l'Homme, côté cuisine


Photo Wikipédia

Pour réagir contre l’injustice de la justice , les «   sans dents   »  de 47 pays , ont la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) .
 Ils peuvent y présenter une requête de mécontentement contre un Etat-partie, en se référant aux articles de la Convention des Droits de l'Homme non respectés. Les autres aussi (  avec  dents) . 
Selon le virulent  site anglais www.lrpf.info la CEDH serait un haut lieu de rassemblement de la franc-maçonnerie magistrate , et de combines.
Pour pouvoir envisager de déposer une requête dans cette Cour de "sages" (CEDH) ,  il faut, d'abord, avoir épuisé tous les recours nationaux possibles. 
Un groupe d’intellectuels et de scientifiques de pays de l’Europe de l’EST l’avait fait. 
Leurs requêtes n° 7099/03 et 7117/036   portaient sur la TORTURE par harcèlement électronique et sur des empoisonnements divers de la population dont ceux provoqués par les chemtrails  . http://www.matsud.org/en/
Un groupe de 3 sages magistrats  pour chacun des deux dossiers, donc 6 au total,  avait examiné ces requêtes qu'ils avaient rejetés. 
Furibards, les scientifiques et intellectuels de Lituanie, Estonie,Kazakstan, Ukraine et Russie avaient écrit leur mécontentement à qui de droit, et décidé de créer un Tribunal Alternatif pour juger les juges.

Cette COURT of MOTHERS est bien sûr différente de la MOTHER COURT  que l'on trouve dans le sud de New York.
livre

Pour faire reconnaître l'infamie du traitement que m'avait infligé  police et justice française, la mienne requête avait été envoyée en catimini , lors d'un voyage dans le sud de la France.
*(1)
Cette requête présentait  en préambule, l'également infâme contexte du harcèlement en réseau que je subissais  et qui prospère,  impuni,  en France . Il s'y ajoutait un camouflage de crime ( viol)  par la justice de ce pays. 
L'exposition des faits donnait à voir des policiers français  caricaturaux et des magistrats qui  piétinaient allègrement leurs obligations élémentaires , dans un magistral bras d'honneur aux articles de la Convention des Droits de l'Homme.
De quoi faire ricaner, même, au moins 40 magistrats de la CEDH , alors présidée par un français Mr J-P COSTA.
En tant que Président , Mr J-P COSTA  représentait donc, in fine,  les intérêts bafoués d'individus contre les pratiques parfois de voyous,  d'Etats-parties   . Mais là, Mr J-P COSTA avait décidé du contraire, faisant protéger l'Etat français par refus hyper-rapide de ma requête , par un juge unique à la décision   lapidaire,  définitive et cachée : Mr Jungwiert
Les 45 autres "sages" avaient été ainsi  privés de ricanements, et la France , d'une condamnation dans le ridicule. 
Au diable les victimes ! Les amis d'abord, avec «   effet de barbichette   » pour les responsables de crime , de style   retour d'ascenseur.
Les Scientifiques et Intellectuels de l'Europe de l'Est l'avaient exprimé ainsi pour leurs cas :


A cette époque , les sages restaient sur leur siège pendant  une période de 6 ans renouvelable une fois. Ce qui  fait 12 ans .  Le départ de chacun était de la responsabilité  des mêmes et surtout du Président, censé connaître le règlement par cœur.
 Il avait du l'oublier car il était resté un an de plus,  soit  13 ans au total. Par une décision  à l'unanimité de sa voix plus le silence des  autres. La soupe était bonne, la Cour confortable, les honneurs gratifiants.
Alors , les suivants avaient fait la même chose. Le vice-président Mr Bratza était monté d'un cran   :  Président,  et lui aussi , en dépassement de temps de mandat et  non-respect du règlement. Pendant un an de plus. Jusqu'à ce que cette usurpation s'ébruite , en même temps que la décision du  Ministre de la Justice  britannique de vouloir  réformer la Cour.  
Cette dernière (CEDH) avait ainsi été irrégulièrement constituée et représentée pendant deux ans. Ce qui aurait dû entacher de nullité tous les jugements pris pendant cette période.
Les magistrats , eux n'avaient rien  à craindre,  ni rien à rendre. L'abus de pouvoir, l'escroquerie, l'usurpation de qualité,   étaient hors propos de cette Cour qui, par ailleurs, ne juge pas ses pairs, mais des Etats . 
Et   la Cour Alternative des Scientifiques et Intellectuels d'Europe de l'Est ne s'était pas saisi de ce cas.
Depuis , la CEDH s'était ressaisie sous une présidence hollandaise et avec un règlement strictement recadré.
A partir de ces deux  exemples de non traitement  de plaintes graves
- pour torture par harcèlement électronique et empoisonnement, 
- pour procédure non équitable et camouflage/complicité d'un crime par fonctionnaires d' Etat,
on note  la difficile situation des cibles de harcèlement en réseau et harcèlement électronique forcés de se démener, jusqu'à présent  sans recours judiciaire digne,  et  pour le moment  en Europe , sans grand secours des médias. 


D'où la nécessité de regroupements de cibles, de soutiens mutuels actifs ,  de conférences  , de blogs de dénonciation , et de tout activisme porteur de sens et d'informations pertinentes et explicitées ou illustrées de façon concrète et vérifiable.

dimanche 21 septembre 2014

Sandale de paille (2)

Photo wikipedia

Par curiosité  sans doute, le représentant de l’ile de beauté chinoise avait accepté de me rencontrer. Il ne connaissait pas , avait-il dit,  l’étudiant / ressortissant de son pays qui m’avait menacée* (1)  . Ce dernier n’était tout simplement pas listé à son ambassade parmi les doctorants en phase terminale de thèse. 
Ce que ce monsieur nous avait fait croire.
L’université avait répondu la même chose. 
Aïe . J’avais été menacée par un riche  inexistant chinois, qui payait loyers et factures sans l’aide de sa bourse d’étudiant et prêtait ou louait son aide et  assistance à un groupe décidé à m’abattre. Aucune raison connue ou avancée pour cette destruction d’humaine.
Les dominants dominent . Ils n’expliquent pas. C’est une méthode pour faire culpabiliser une victime  en lui laissant l’explication de la suggérée / prétendue sienne faute et censée excuser ou justifier leur comportement  de horde, hors la loi.
Avec le recul, en décortiquant quelques situations bizarres rangées dans la case des mauvais souvenirs, on trouvait des schémas de fonctionnement communs avec ceux du réseau  mafieux beur qui mettait  en avant le symbolisme maçonnique à chaque occasion,  et ceux  des harceleurs en réseau  et autres fonctionnaires, cachés dans leur job ou leur qualité.
Le chinois, lui,  avait feint la sympathie pour arriver au même résultat de sabotages onéreux et de déstabilisations diverses. En spéculateur avisé, il avait  mimé un besoin d'aide de ma part,  pour  mieux se mettre au service  de mes -inconnus- ennemis.  Quelques anecdotes  l'avaient raconté dans des articles et blogs précédents.
Sa méthode comme celle des autres,  consistait à fouiner, fouiller,  interroger sous couvert  d'intérêt prétendument social , sociétal ou culturel et censé destiné à parfaire sa connaissance de notre pays.
Incapable  d'imaginer la bêtise hargneuse camouflée et les pertes de temps phénoménales  auxquelles sont prêts les harceleurs en réseau, j'avais  souvent donné dans le panneau .
Comme ses maîtres, puis  plus tard J-J Walti, ou  comme des spécialistes hospitaliers  qui échangent leur cerveau contre des grilles de lecture pour quelques milliers d'euros,  il avait misé sur  «    ma   » future  folie qui le fascinait,   et dont il avait  même  essayé de répandre la rumeur  dans mon entourage un peu trop tôt. 
 Ce jour là il avait débarqué à l'improviste alors que je quittais mon appartement pour la banque . Avec insistance , il avait obtenu le numéro de téléphone de l'agence bancaire et m'avait appelée pendant mon rendez-vous. Ridicule. 
Puis la sympathique petite jeunette banquière en face de moi  avait été appelée hors du bureau , me laissant seule. Au retour , elle était devenue  agressive, et avait terminé  l'entretien en m'annonçant que j'allais «   devenir folle   » 
Devinez … 
C'est une obsession des psychopathes d'essayer d'entrainer leur proie vers leur folie.
Pour faire devenir fou, il y a plusieurs moyens. 
Le micro ondage en est un. La souffrance du cerveau est absolument inimaginable et au final insupportable
Micro-ondage soudain, dans ma voiture , Paris XIV

L'utilisation des ELF, qui entraine le cerveau dans une gamme d'ondes de confusion  artificielle,  en est un autre. 
125 microTeslas à 1 Hz, en appartement.

Sur ce sujet, il faut lire et relire l'interview du spécialiste Barrie Trower :
http://openyoureyes.over-blog.ch/dr.-barrie-trower-sur-l-utilisation-des-micro-ondes-dans-le-contrôle-des-populations

Dans la 2ème partie de l'interview , traduit par Diouf, on trouve une note sur le livre de Marc Filterman , Les armes de l'ombre, que l'on peut lire maintenant sur :



et on peut aussi  se procurer , si ce n'est pas déjà fait   :


* (1)
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/09/sandale-de-paille.html

vendredi 19 septembre 2014

Sandale de paille


Photo Wikipédia

La " sandale de paille " est à la fois relation publique et agent secret . Il a pour fonction de se mettre en contact avec des personnes , personnalités ou groupes importants pour s'en faire des relations ou des alliés qui deviendront au fil du temps des partenaires ou  des obligés par un système de type "potlach" .

La " sandale de paille"  n'a pas de carte de visite avec  ce titre. Il est membre d'une triade. Une triade est un regroupement d'individus d'origine asiatique au fonctionnement de type mafieux.
La "sandale de paille"  infiltre ainsi des communautés diverses pour le profit à venir de la sienne qui le mandate et le protège .

La "sandale de paille" est donc un élément  majeur  pour l'externalisation  sécurisée des activités de sa triade .

Cette "sandale de paille" là avait progressé masqué et sans bruit. 
- Masqué par sa compagne , devenue une amie . Cette dame distinguée était une  ex-   
   employée d'un consulat français en Asie . 
- Sans bruit : avec un air patelin  d'étudiant lambda et ….  un comportement
   un peu idiot , mais, finalement,  au 3ème degré.
  
Et donc, je ne le connaissais pas comme "sandale de paille" * (1)

Un jour , il m'avait appris  avec une mise en scène amusante, qu'il avait intégré la franc-maçonnerie. Indifférente mais polie, je l'avais simplement félicité pour ce qui ressemblait à une tentative de garder des contacts professionnels ( armée et armement)  avec  notre pays .

Pendant une mienne absence de Paris, il m'avait emprunté mon appartement du XIV ème. * (2) . Au retour, j'avais suivi les placards ouverts et  les ampoules laissées allumées . Ce jeu de piste m'avait menée vers  un retour/dépôt d'une partie des bijoux volés chez moi quelques mois plus tôt. 

Il n'y avait pas eu de plainte portée pour ce vol anonyme.Et pour cause : le vol avait été fait , sans effraction. 

Cette fois , avec  ce partiel retour  des bijoux et une complicité qui semblait évidente , j'avais déposé ma plainte auprès d'un gardien de la paix tout neuf, et très déterminé,  Mr Tamazount . 

Deux ou trois jours plus tard, patatras : appel de Mr Tamazount complètement affolé qui voulait que je  repasse immédiatement au poste de police . Selon lui, il fallait que je retire ma plainte illico. Il avait fait une faute. Il n'aurait jamais dû prendre cette plainte.
Si SI !!

Et compassion oblige pour ce  fonctionnaire débutant paniqué,  et s'exprimant dans une confusion totale d'arguments,  j'avais retiré ma plainte.

Un appel à une relation de ce  chinois concerné par ma plainte et  pour complicité de vol,   m'avait appris que j'avais en face de moi un "HOMME d'HONNEUR" . Donc , un membre d'une triade chinoise. 
Et alors , quel rapport avec les lois de ce pays ? 

Aucun . Et pourtant, cet homme,  en contact avec les voleurs de mon domicile, considérait  sans doute,  ce partiel retour d'objets volés,  comme une faveur . Outragé de mon  incompréhension,  il m'avait menacée d'un :

"Moi, je saurai comment vous détruire" 

Ce qui , en plus, désignait un groupe décidé à m'abattre . 
Et pourquoi faire ? 

Dans cette histoire monstrueuse de harcèlement  et sans doute initiée par "ma" famille de Mesquer, il avait fallu compter avec des relais mondiaux . Ces relais étaient  même basés sur une  criminalité, apparemment  sans condition.

Plus précisément  , cette criminalité  récemment décrite et, cette fois,  à base d'énergie dirigée,  avait  révélé des  bourreaux/barbares  et absolus crétins de couverture  de voisinage, infligeant la torture  sur commande et avec un  plaisir notoire .

Ce qui tend à montrer  une situation habituelle  mais soigneusement cachée par des complicités de fonctionnaires. 
L'importance de la situation  n'étant pas à  chercher dans la cible,  mais dans celle  des organisateurs et de  leur mécontentement hargneux.

Lors d'un dernier contact,  la "sandale de paille " de cette histoire,  et qui s'était situé(e) au niveau du groupe franc-maçon , avait en plus précisé une implication de l'armée dans mon histoire,  en prétendant  qu' un "colonel" était aux manettes.
Alors, réalité ou bobard ? 

Et si réalité, à quel pays pourrait bien appartenir  ce   gradé pourvoyeur  de torture partout en France et ailleurs   ?



* (1) de     http://www.atramenta.net/lire/oeuvre38615-chapitre318235.html

« Les groupements mafieux se divisent en trois niveaux. Au sommet trône un chef, la « tête de dragon ». Il donne les grandes orientations à son groupe. Peu de membres connaissent sa véritable identité. Sous ses ordres, il y a plusieurs responsables. Ils ont conservé les noms traditionnels des officiers de loge.
– L’« Éventail de papier blanc » s’occupe des finances.
– Le « Bâton rouge », spécialiste en arts martiaux, se charge du respect de la loi interne.
– La « Sandale de paille » est délégué aux affaires extérieures du groupe.
– Le « Maître des encens » a la tâche de recruter les membres.
Enfin, les membres les plus nombreux sont les « soldats » qui constituent le bras armé de l’organisation. À chaque fonction correspond un code chiffré que l’initié exprime par un simple geste : 489 pour une « tête de dragon », 432 pour une « sandale de paille », ou 49 pour les « soldats ». »
* (2)


Sur les triades on peut voir :


http://www.drmcc.org/IMG/pdf/44f7dd7876d90.pdf  ( mémoire du MCC par une policière chinoise)
http://tpemafia.free.fr/aujourdhui.html ( diverses origines de ressources)


mardi 2 septembre 2014

Harcèlement en réseau - immobilier

un petit texte caché dans le dessin parle de "30 millions d'ennemis"

Pour mémoire, le harcèlement en réseau, est basé sur le blacklistage

Il procède d'ententes  cachées , entre  membres de groupes sociaux et professionnels, qui utilisent  leur qualité,   position ou  fonction pour camoufler  les sabotages de vie , perte de temps, dépenses supplémentaires qu'ils vont s'ingénier à  infliger à la cible désignée. 

La cible leur est inconnue et donc indifférente. 
Pourtant, ces harceleurs sollicités par un bobard qui sert de justification à leur implication,  acceptent de  piétiner leurs obligations contractuelles jusqu'à l'abus de confiance  et  l'escroquerie. 
Cela a été particulièrement mis en évidence dans ce témoignage chez les hôteliers. 

Les agents immobiliers ne sont pas en reste. 
En prenant seulement les exemples de  ceux de Vannes , on note de nouveau que le harcèlement est organisé en amont. Avant l'arrivée de la cible ou dès qu'un de ses projets est  connu ou précisé.

Pour l'appartement du 9 bd du Colonel Remy, loué par le gestionnaire Mr LEROUZIC de SOFI OUEST GESTION, le rendez-vous de remise des clés avait été fixé un vendredi , en début d'après-midi. 
Je venais de PARIS. J'étais à l'heure. Clémence, l'agente immobilière venait du centre ville de Vannes. Elle était arrivée avec 45 minutes de retard. ça arrive. 
Elle était venue pour la remise des clés ….. sans les clés. ça arrive. 
Et , se disant très occupée, elle avait voulu remettre le rendez-vous  à la semaine suivante. Si, si !
Comme je n'ai pas encore de toilette, ni d'eau courant dans mon véhicule, cela m'obligeait soit à trois nuits d'hôtel et trois jours de restaurant, soit à un A/R à Paris en 48 h.
NIET. 

C'est ce même  gestionnaire SOFI OUEST GESTION qui prendra aussi la défense agressivement inconditionnelle et menaçante pour moi, de la criminelle pulseuse d'énergie dirigée  de l'appartement du dessus, Jeanick FOUQUET

Dans cet appartement du 9 CR,  les violations de domicile avaient démarré illico, m'incitant malgré tout à acheter ma énième serrure en 15 ans.
Le professionnel local sollicité avait procédé comme celui  à la grande natte du magasin rue Lecourbe de Paris. Il avait crié les références de ma nouvelle serrure dans le couloir.

Il faut savoir que ceci est un leurre, destiné à faire croire que les références  de la nouvelle serrure proviennent d'une indiscrétion innocente.  
Un système équivalent existe pour le numéro des chambres d'hôtels . Ils sont énoncés avec emphase, laissant croire que le réseau des harceleurs en a eu connaissance de cette façon. Ce qui camoufle  simplement la complicité  interne et permet  une forme de doute.

Pour la location au 1 rue Mgr de Pancemont , le dossier devait être établi un samedi matin. Mais l'agents immobilière Vanessa n'était pas venue travailler. ça arrive
Un peintre l'attendait avec moi, en s'énervant. Il devait prendre les clés de l'appartement B23 à refaire.
Vanessa ne répondait ni sur sa ligne fixe, ni sur son portable, ni aux messages laissés par une de ses collègues. ça arrive 
Le peintre avait déclaré forfait au bout d'une heure. Je m'apprêtais à faire de même. Mais NON. La collègue de Vanessa voulait que je reste. 
Et Vanessa était finalement venue.
L'appartement à repeindre était le mien. Je le prendrai donc en l'état du moment de la signature : tâches et fissures partout.
ça arrive

Le jour de l'état des lieux d'entrée, une fois dans le rue avec moi, Vanessa s'était apercue 
qu'elle avait oublié son sac  à main chez moi. C'est rare, mais ça arrive. 
Je l'avais laissée remonter avec mes clés. Cela lui avait permis  de déposer un premier indice anodin  de violation de domicile et de remettre copie de la  clé  en voisinage. 

Et  l'oisive Lovely92 avait  pu commencer ses violations de domiciles : serviettes de table dans la lit, objets jetés à terre, objets camouflés  et objets volés …..

Ceci , ci-après est le commentaire de Vanessa sur l'article "violations de domicile"  . https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/08/26/violations-de-domicile/

Les PERPS* se trahissent souvent.


* PERPS est l'abréviation du mot anglais  qui désigne les harceleurs actifs engagés dans des actions malfaisantes , en réseau