lundi 30 janvier 2017

CM-CIC et Mme Blaineau - Méli-Mélo - Anticipation par des harceleurs



Pour venir à Cap Olona , j’avais du signé un engagement de location. Il indiquait que CM-CIC était le propriétaire. On ne savait pas  trop de quoi. 


Pour éviter de me retrouver locataire d’une bergerie en Haute Corse, j’avais bouché les trous, dans la partie complémentaire  de la fiche d'engagement de location.

Au moment de la signature du bail , un nouveau nom était apparu: celui de Madame Blaineau. 
Par précaution j’avais interrogé pour savoir qui était bailleur et qui signait. Le représentant de CM-CIC Gestion Immobilière avait répondu « MOI » .
OK . C’était clair 
De toutes façons Madame Blaineau ne souscrivait pas aux conditions  légales et obligatoires  d’un bailleur :
- adresse de contact
- signature du bail  

Le bien loué, tout neuf  présentait des anomalies notoires 
- pas de cuisine aménagée
- les robinets d’arrivée d’eau des machines, montés à l’envers
- un appartement tout au gaz, sans gaz disponible
- une électricité  qui cramait tous les cordons électriques.
et très vite 
- d’incessantes violations de domiciles et vols ( dont chèques et documents) 

Et , rien de tout ça chez des voisins, où j’étais partie enquêtée.
C’est à cela que l’on reconnaît, quand on à habitude d’en être victime, le harcèlement en réseau .  La victime est la seule, l’unique à faire face à tout un tas de déboires et problèmes , totalement inédits et complètement fabriqués avec des apparences de petits accidents malheureux . 
Le robinets montés à l'envers et la privation de gaz , étaient  les sujets de conversation favoris de ma voisine , quand  on se parlait encore. Pas une bonne idée !

De multiples demandes de corrections de ces anomalies  à CM-CIC Gestion Immobilière avaient  eu comme réponse du gestionnaire / bailleur  :  circulez …

Il y avait eu , là encore,  malfaisance en bande organisée , avec la complicité de ceux qui encaissent l’argent de  diverses commissions, et fournissent les copies de clés aux futurs nuiseurs. 
Le harcèlement  s’était fait en cachette , dans le cadre du métier pour ce qui est des harceleurs/escrocs, et  dans l’intimité de l’espace privé  pour la cible. 
Une cible est ainsi  laissée seule pour témoigner  des méfaits et de préférence, les prouver, mais surtout pour se dépatouiller de tous ceux qui allaient ajouter des complications aux autres.

La lettre suivante, envoyée à Madame Blaineau , qui n’est pas bailleur de ce bien  , mais que la juge  Madame Soizik HELLEUX   avait choisi  de reconnaitre comme telle , explicite ce phénomène , et en notant , en plus , quelques coûts entrainés par le harcèlement en réseau  . 
Ce type de harcèlement est aussi destiné à ruiner une victime,  par vols et dépenses induites à répétition. 

Ce 10ème déménagement en 12 ans, s’il a lieu , en est un exemple criant.


                                                                                                           Le 29 novembre 2015

Objet      : votre appartement 

Madame ,


Je vous  remercie de votre lettre du 24 novembre 2015.

Ce qui suit ne constitue pas des récriminations à votre égard , puisque vous avez délégué la gestion de votre bien. 
Cela peut , cependant,  répondre un peu à votre interrogation.

Quand j'avais emménagé en février, j'avais eu la surprise , en plein hiver, de n'avoir pas de gaz, contrairement à ce qu'avait signalé l'agence. Donc pas de chauffage, pas de cuisine possible, pas d'eau chaude pour shampoing et douche. Cela avait duré 10 jours. J'avais acheté une plaque de cuisson et fait claquer ma bouilloir électrique sur-exploitée. 
 J'avais demandé une compensation financière que CM-CIC aurait du négocier avec l'agence. Rien.

Peu après mon installation, il y a eu de nombreuses violations de domicile avec vols et dégradations,     prouvant des copies de vos clés d'appartement.

Par ailleurs, les robinets d'arrivée d'eau des machines étaient montés à l'envers. Ma demande de rectification à CM-CIC  avait été rejetée. J'avais fait intervenir un plombier local.

Comme la cuisine de l'appartement  était  dépourvue de placards, j'avais demandé à CM-CIC si vous accepteriez de la conditionner un minimum. La réponse de CM-CIC avait été «    on vous répondra    » . Par 3 fois.

Une anomalie sur le circuit eléctrique produisait des étincelles lors de branchement d'appareils sur les prises. 4 cordons électriques  avaient grillé à tour de rôle. Il s'agissait de cordons électriques d'appareils de précision et  pourvus de l'équivalent d'un parratonnnère . Deux d'entre eux coûtaient 40 euros/pièce , les deux autres 71 euros/pièce . J'avais demandé à CM-CIC si l'assurance de l'immeuble était susceptible de prendre ces dépenses en charge. CM-CIC n'avait jamais répondu.

Pour exposer le problème des agressions à distance, je m'étais déplacée à Orvault,  au siège de CM-CIC , demandant une intervention pertinente de votre gestionnaire qui avait répondu «     ça passera    »
Un courrier postérieur demandant une réaction appropriée  sur le même problème  avait  vu le sujet détourné par des réponses  sur des questions d'absence de blindage des câbles. 
Or, le phénomène dont je fais état , détections à l'appui, est constitué par des «    tirs    » ou
«     impulsions «    faites volontairement.

Pour éviter ces agressions, j'avais pris l'habitude de dormir dans ma voiture. 
Il y a quelques mois, j'avais regagné l'appartement pour la nuit et acheté une à une des plaques de métal pour blinder le dessous du lit . Après une nuit de répit  à chaque fois , les tirs avaient systématiquement augmenté en intensité, montrant la malignité . 

Il y a actuellement sous mon lit,  8 plaques de métal dont deux à 50 euros et six  à  40 euros.

J'ai , par ailleurs, porté plainte auprès du Procureur de la République .
J'ajoute, qu'en venant ici , je ne connaissais aucun des voisins de cette résidence, et personne aux Sables d'Olonne.

Le rôle d'un gestionnaire de biens est d'assurer et de faire assurer l'usage normal d'un appartement. J' ai demandé  à CM-CIC d'assumer son rôle au nom du règlement de copropriété de l'immeuble , et   par ailleurs , j'ai retenu le paiement du loyer  de novembre en attendant qu'il s'exécute. 
Ce n'est pas encore le cas .

Je vous ferai  parvenir le loyer de décembre directement.


Avec mes   meilleures salutations  

samedi 28 janvier 2017

Anticipation et harcèlement en réseau

Croquis de VOUTCH


Toutes les situations de harcèlement criminel caché ne sont pas identiques . 
Un grand nombre d’entre elles,  et heureusement, ne comportent que certains aspects  de toutes les horreurs d’atteinte aux droits constitutionnels d’une citoyenne  telles que celles qui  ont été exposées dans mes 8  blogs successifs  en  7 ans . 
Quatre de ces blogs ont disparu, 
- un de mon fait, 
- un à la demande d’un mécontent, 
- deux parce que  le propriétaire de la plateforme d’hébergement  s’était vendu au plus offrant et que je n’avais pas récupéré les textes avant la fermeture. 
- le dernier m’avait été rendu inaccessible par un chinois employé du service média   de la grande bibliothèque de PERTH (Au) , et   qui avait piqué mon mot de passe. 
Il est donc toujours recommandé aux cibles de ces réseaux cachés toxiques  , quand c’est possible, d’utiliser une souris,  et un clavier virtuel  téléchargeable gratuitement,  pour taper un mot de passe, à ne jamais   enregistrer . Même à la maison . Bien sûr. 
Dans ces situations improbables de harcèlement criminel caché, il y a aussi de nombreux hackers  parmi les violeurs de domicile, et qui sont  capables d’aspirer ou de scanner les mots de passe et le  contenu  d’un ordinateur en un rien de temps. 
Ce que les cibles subissent ainsi  est prévu pour être efficace dans des entreprises visitées.
Connaitre le contenu  des courriers écrits, laissés en mémoire informatique de l’ordi  par la cible,  et pomper par la même occasion l’adresse des destinataires  de ces courriers, permet aux réseaux cachés qui les siphonnent ,  d’anticiper des actions de sabotage ou de pression  destinées à briser une vie, en fabriquant et  accumulant d’ apparentes petites , ou moins petites,   catastrophes au quotidien.
La plupart des cibles de harcèlement en réseau savent et disent être espionnées H/24. Ce n’est ni une vue de l’esprit , ni de la paranoïa. C’est un constat mis à l’épreuve croisée de l’observation et de l’analyse, une fois l’état de stupeur dépassée.
Mais , c'est également complètement IN IMAGINABLE pour une personne non-ciblée.
Les espions  de cibles  sont souvent des anonymes un peu bêtas qui ont été  persuadés de leur importance. On les appelle pions ou  guetteurs . Ils sont chargés de rapporter   strictement tout et n’importe quoi qui concerne  la cible . Ces informations éparses et anodines , seront  analysées et utilisées par d’autres, en vue des actions à mener.
Donc , par cet espionnage constant et confié à des tas d’abrutis enthousiastes  , et dans tous les domaines ,  le réseau des harceleurs , qui a des correspondants de malfaisants nuisibles  en tous endroits, et dans toutes les institutions,  pourra pré-fabriquer  et manigancer  les  humiliations, ratages, complications  et  dépenses,  qu’il réserve systématiquement  à une cible.
L’anticipation qui relève d’une cible, par contre,  est à double détente.
-  Il y a d’une part la nécessité de border au maximum et au mieux tout ce que la cible  projette et essaie de réaliser ou faire comme Mr-tout-le –monde .
Pourtant  ce ne sera pas assez, il lui faudra aussi
-  Anticiper, tout en ne sachant pas comment à priori,  le ratage d’une situation bien préparée par elle et conforme, pour ne pas  être affectée par les immanquables et  multiples embûches artificiellement crées, qui empêcheront le règlement normal  d’une  situation lambda  mais de personne  ciblée.
Cette autre anticipation  d'explication d’une  situation  qui sera très probablement compliquée par manigance    ,  sert à ne pas sombrer petit à petit dans une déprime compréhensible, que les harceleurs  entretiendront , en plus, par  un pilonnage pervers  de « faut pas être parano »,  « vous n’avez vraiment pas de chance », «  c’est la première fois que je vois ça »  ou encore  «  c’est une erreur de la secrétaire, ça arrive. Vous ne vous êtes jamais trompée, vous ? »  
Ces réflexions toutes  aussi peu dynamisantes,   insinuent naturellement  que le problème est du côté de la cible.
Pour les cibles intéressées, il existe des souris-scanneuses. 
Le scan de documents est important. ... à condition de ne pas laisser la clé de stockage à disposition.
Sur le harcèlement en réseau, son organisation et ses implications,  il est conseillé de lire et relire,  l’excellente présentation de Josselyne Abadie , pionnière pour l'explication et la diffusion de ce sujet  caché du harcèlement en réseau.
La justice s'acharne , semble-t-il, pour la discréditer ou la déstabiliser.

vendredi 27 janvier 2017

MERVENT et Harcèlement


L’annonce immobilière était attractive : une maison avec vue sur le lac et à portée de pied d’une superbe forêt. Calme et isolement . Le rêve. 
J’étais partie tester l’endroit à l’improviste, espérant le faire incognito.

Arrivée dans le bourg , j’avais, semble-t-il été prise en chasse par plusieurs voitures. Ces chasses  de cible en voiture s’accompagnent souvent de poussette. 
La poussette est une façon de conduire au plus près  de la cible pour l’obliger à accélérer . Dans un endroit  accidenté, inconnu  de la cible et de nuit, c’est un risque d’accident évident. Cela se pratique aussi à l’approche d’un radar pour pousser la cible au dépassement de vitesse.

Pour en avoir le coeur net, j’avais traversé  des petits bouts de forêt et le bourg à plusieurs reprises. Pas de doute, j’étais suivie constamment. Comme souvent , j’avais  fini par stationner au coeur du village pour entrer dans une boutique . Le patron  y était attendu avec impatience par un client.
Bingo, le patron était entré quelques secondes après moi. Sa voiture faisait partie de la caravane des harceleurs.  Au lieu de s’intéresser au client qui le demandait , il s’était intéressé uniquement à moi. C’était le patron de l’épicerie locale.

Dans la nuit noire, j’avais filé ensuite  vers la forêt pour m’y installer.
La caravane de harcèlement avait repris, passant et repassant plusieurs fois , à toute vitesse ,  et au plus près de la petite clairière  que j’avais choisie pour y passer la nuit.
A peine installée dans cet espace public , en pleine nature ,  les brûlures d’étincelles sur les pieds avaient commencé avec une violence surprenante. La relève s’était faite avec  les habituelles déflagrations de type électronique dans la nuque et les reins. Les changements de place n’avaient fait que retarder  de quelques dizaines de minutes supplémentaires, ce supplice épuisant , aidé par les bons catholiques, commerçants ou pères de famille  de cette région.

Le gadget caché dans ma voiture par le réseau des criminels -monsieur-n’importe-qui de ce pays   était, comme n’importe où,  activé ou mis en résonance à distance , par et  au gré du sadisme des bandes de   français décérébrés du coin. 

Cela se passe de la même façon à Cap Olona, où l’on aurait pu croire que les résidents aient un peu plus de retenue ou de vernis social. 
Il n’en est rien. Martyriser une cible  inconnue est une priorité  de français moyens , ordinaires. 

 Car comme le disait   récemment avec un  réalisme surprenant l'ex candidat à l'élection présidentielle  Monsieur Benhamias.



Dans le harcèlement en réseau, en tenant compte  seulement du groupe des victimes qui s'est fait connaître,   on compte  environ 75% de femmes .

C'est , semble-t-il la même proportion que pour le harcèlement obsessionnel aussi appelé harcèlement furtif. ( une seule personne) 

Une étude anglo-saxonne sur le harcèlement furtif  dit que ce type de harcèlement peut durer de 22 mois à 20 ans et que 80% des harceleurs sont connus de leur victime. 

Les victimes de harcèlement en réseau avancent des temps de harcèlement  très différents, et qui est souvent fonction de leur âge. 
A ce jour, il n'y a pas , en France, d'étude sur ce phénomène d'une société parallèle de la malfaisance en bandes organisées locales,   qui est resté caché trop longtemps et a ainsi  prospéré avec des complicités à tous niveaux.

jeudi 26 janvier 2017

1ère réponse pour Mr Jérôme LESUEUR



Monsieur  Jérome LESUEUR est attaché principal  à la direction départementale de la cohésion sociale de Vendée.
Il vient de m’envoyer une lettre comminatoire , exigeant une réponse immédiate.
Une copie de sa lettre a été envoyée à Monsieur Gallot  1er magistrat ( maire)  des Sables d’olonne et ancien magistrat ( juge) .
Pour mémoire,  à ma demande d’aide pour faire arrêter le harcèlement électronique, mis en place par des  résidents de l’immeuble Cap Olona  et d’autres voyous non combattus de cette ville, le premier magistrat  des Sables d’Olonne avait répondu par des moqueries.
La police avait répondu, en simultané,  par une accusation de diffamation 


Après une partie de  nuit épouvantable ( 25-26 janv) dans ma voiture bougée  4 fois, à cause de   sensations d’échardes enfoncées dans les orteils et de décharges de type électronique dans les reins et l’arrière de la tête  toutes les quelques minutes  , j’étais remontée m’allonger  dans l’appartement de Madame BLAINEAU . Pour pas mieux.
Emergeant une nouvelle fois au matin , dans un état second , habituel  voulu et entretenu  grâce au   harcèlement électronique en bande  organisée  , je propose ici une première réponse à ces  2 honorables correspondants, en recopiant seulement  mes conclusions dans  la procédure engagée et gagnée par Madame BLAINEAU , propriétaire de l’appartement que j’occupe
   En attendant mieux.
Dans ma défense , je croyais avoir dit que Madame Blaineau et son gestionnaire de bien CM-CIC Gestion Immobilière avaient manigancé pour refuser mes paiements ( chèques et prélèvements)  et pouvoir ainsi , me forcer à partir. 



DISCUSSION

BAIL D’HABITATION   N° 00786601 1801 pour locataire N° 031314
Ce bail d’habitation signé le 16 février 2015 montre, à la rubrique DOCUMENTS ANNEXES AU CONTRAT  ( Page 2)  que les  extraits de  règlement de copropriété, habituellement fournis à tout occupant d’un immeuble et  concernant la destination de l’immeuble, la jouissance et l’usage des parties privatives, n’ont pas été fournis .
En lieu et place , on trouve dans la rubrique CONDITIONS GENERALES , du BAIL D’HABITATION  sus-mentionné ,   une sous- rubrique IV,  à la page ¾,  et  nommée Règlement d’Immeuble . 
Ce Règlement d’immeuble , note des devoirs du locataire. Ici, il est  incomplet, car il  omet et néglige une obligation du Règlement de copropriété de l’immeuble CAP OLONA , qui s’impose à tous , propriétaires et occupants  . Cette  obligation interdit les radiations de voisinage.   
En effet, ce Règlement de copropriété  qui a force d’obligation, bien au-delà d’un simple Règlement d’immeuble fabriqué par un gestionnaire de biens,   mentionne  clairement, page 72,  que
«  de façon générale, aucun copropriétaire ou occupant ne pourra causer le moindre trouble de jouissance diurne ou nocturne par le bruit, les trépidations, les odeurs, la chaleur, les radiations ou toute autre cause »  .
Si cette nuisance est répertoriée dans un Règlement de Copropriété , c’est qu’elle est connue et reconnue ,  au moins par
  • - Le Ministère du Logement et
  • - L’Ordre national des notaires
  • - Le syndic de l’immeuble, qui a la charge de faire respecter les obligations de ce document .
Or les nuisances  dénoncées et détectées dans l’appartement A211 de Cap Olona,  sont très exactement des radiations émises sous forme d’agressions radiatives , qui traversent les parois et sont ressenties comme des souffrances. Elles sont, en plus, gravement nuisibles pour la santé. 
 Ces radiations  sont répétées  des dizaines de fois par nuit . Elles sont directionnelles.
Une image des détections faites à l’intérieur de l’appartement est jointe en annexe.    On peut voir ici, en plus, sur une autre  image jointe  les effets  de ces radiations brutales , sur le cerveau . Des vidéos  de ces  « chocs cérébraux » sont également montrées sur internet.
J’ajoute ici, que ce phénomène de harcèlement électronique est particulièrement vicieux. Car il est déclenché de façon aléatoire , et surtout la nuit, selon les caprices du locataire en charge  des opérations ou de ses comparses qui le relaient. De cette façon, il est impossible de faire faire des détections par un expert. En effet, aucun expert ne vient la nuit ni  ne loue ou laisse  son matériel à des inconnus..

Dans le  MANDAT de GESTION N° 12246 entre Madame Isabelle  Blaineau et CM-CIC Gestion Immobilière, et fournit par son conseil, il est noté page 1, en  deuxième ligne ,  à la rubrique PRESTATIONS DE GESTION  que le mandataire CM-CIC Gestion Immobilière doit « traiter toute demande de locataire ».
Traiter signifie aussi  trouver des solutions ou régler les problèmes .
En tant que mandataire –gestionnaire du bien de sa cliente Madame Isabelle BLAINEAU , le gestionnaire  de mon appartement  CM-CIC Gestion Immobilière , et par ailleurs également  gestionnaire  des appartements désignés comme  étant à l’origine des nuisances de radiation, avait donc l’obligation et surtout la faculté   de traiter le problème  de nuisance soulevé .
  1. 1) Il devait le faire en intervenant auprès des deux  locataires à l’origine des radiations, pour faire cesser cette nuisance sanitaire, au terme du e) du Règlement d’immeuble  ( page ¾ du bail d’habitation)  et qui oblige un locataire à 
« Veiller à ce que la tranquillité  de la maison ne soit troublée en aucune façon par lui-même , sa famille, ses visiteurs, son personnel . »

2) Il devait le faire en informant Madame Isabelle BLAINEAU , responsable du respect des termes du Règlement de copropriété, pour qu’elle demande au syndic  de l’immeuble de faire respecter la clause contractuelle interdisant la radiation de voisins .. 

Ensuite, à partir de novembre 2015, Madame Isabelle BLAINEAU a été avertie, par mes soins,  du problème de radiation volontaire  en provenance du voisinage. Elle avait donc l’obligation de réagir  en tant que propriétaire  qui doit à sa locataire un appartement décent qui ne porte atteinte ni à sa sécurité ni à sa santé   . Elle pouvait le faire 
  1. 1) En engageant une action directement pour faire  respecter les obligations du Règlement de copropriété qui revêt une nature contractuelle, ou
  2. 2) En intervenant auprès du syndic de l’immeuble 
  pour le charger de faire respecter les termes du règlement de copropriété et faire interdire aux locataires voisins,  la radiation de l’appartement dont elle est propriétaire  
Compte tenu de la gravité des faits , 
  • - Madame Isabelle Blaineau  pouvait aussi faire une déclaration à la police ou à la gendarmerie, contre des pratiques intentionnelles  de nuisance et  qui portent atteinte à l’intégrité physique de sa locataire , au titre de l’article 434-1 du Code Pénal . 

Madame Isabelle BLAINEAU n’a rien fait de tout cela.
Curieusement,  en plus, 
  • - Madame Isabelle BLAINEAU n’a pas voulu encaisser mes chèques  qui la protégeaient d’impayés, 
  • - Madame Isabelle BLAINEAU n’a pas incité CM-CIC  à continuer de présenter des demandes de prélèvement à La BANQUE POSTALE, à la suite de mon courrier  du 12 décembre 2015 mentionnant l’intention d’un retour à la normale
  • - Le gestionnaire de l’appartement de Madame Isabelle BLAINEAU n’a pas continué à présenter  ses demandes de prélèvement à ma banque , comme sa fonction l’y oblige.
Force est de noter  que dans deux réponses successives à mes courriers , CM-CIC gestionnaire du bien de Madame Isabelle BLAINEAU , au lieu d’annoncer des mesures qu’il allait prendre pour régler le problème de  radiation, m’avait  conseillé de partir, manifestant seulement son désir de ne pas régler les problèmes désignés. 
Cela joint au fait qui ni Madame Isabelle BLAINEAU, ni son gestionnaire de biens CM-CIC, n’ont souhaité, ni fait en sorte d’ encaisser l’argent à portée de leur main ou de leurs moyens,  pour  régler  cette situation sur le plan financier à tout le moins, on ne peut qu’en déduire  la mauvaise foi de l’un et de l’autre,  bien décidés à compliquer ce qui pouvait l’être pour en arriver à une demande d’expulsion, par une manigance  censée régler leur problème en me le faisant payer en plus. 
Or il se trouve, que le contrat ZEN INVEST proposé par CM-CIC à sa cliente Madame Isabelle BLAINEAU, et joint dans le dossier de son conseil,   prend en charge ce qui est appelé la « carence de locataire » . Cela  inclut
  • - Les impayés de loyer , ici voulus par les deux parties, et
  • - La prise en charge  des frais de représentation  pour une action en justice également fabriquée par les deux parties.
Ainsi, puisque Madame Isabelle BLAINEAU et son mandataire ont choisi d’encombrer un Tribunal et de  faire payer  ce temps   aux  contribuables ,  plutôt que de faire face à leurs obligations contractuelles  et humaines, il conviendrait donc
  • - De laisser à leurs charges et à celles de leur  assurance  ZEN  INVEST
  • - Tous les montants des loyers qu’ils n’ont pas daigné percevoir de moi ou de ma banque,  
  • - Tous les frais qu’ils ont engagé  et  fait engager auprès des huissiers ou avocats, et ce comme les faits l’indiquent ,    dans l’unique but de me faire partir et de m’en faire payer le prix, en plus .
Compte tenu de leurs négligences  et manquements cumulés , qui ont été cause de ma très grande fatigue et de tous les ennuis qui s’y sont greffés, il conviendrait donc
  • - De les obliger à me trouver un appartement décent , dans un contexte environnemental  acceptable sur le plan sanitaire  avec et dans des conditions qui ne soient ni dangereuses pour ma santé ni  pour ma sécurité. 
  • - De leur faire prendre en charge les frais afférents à un déménagement obligé  par leur malignité alliée . 
Cela inclut
  • - -  Les  coûts des états des lieux :  sortie pour  l’un, entrée pour  l’autre, 
  • - - Les  coûts des dégradations si existantes  du fait des violations de domicile non traitées,
  • - - Les  coûts  de la mise en cartons et du transport de mes biens  d’un appartement à l’autre.

Et ce serait justice de le faire.



D’autant que Georgette BROCHET,  de l'appartement  en face du mien , n’a pas cessé, non plus, ses violations de domicile , aspergeant murs et portes de café , et jetant à tout va ce qu’elle récupère dans la poubelle.   

mercredi 11 janvier 2017

Le mafieux criminel corse ( texte impossible à mettre en blanc)

Le texte peut être lu en clair à https://lesharceleurs.wordpress.com/2017/01/13/le-mafieux-criminel-corse/


Mafieux , parce qu’ appartenant à une organisation cachée mettant en oeuvre des méthodes scélérates pour  intimider, faire pression, nuire, escroquer. https://fr.wikipedia.org/wiki/Mafia
Cette organisation qui a un pied dans la franc-maçonnerie met aussi ses autres  pions au service de franc-maçons  qui sont  en recherche de règlements de compte  d’égo, sans procédure


Criminel , parce qu’utilisant  des moyens et appareils liés à une technologie qui propulse  une énergie immatérielle  pour  torturer  et assassiner à travers les murs, à distance et sans preuve .

Corse , parce que l’ immatriculation  de son véhicule le dit.

Cet homme discret qui s’est fait une page FB lisse et  tout sourire, est un homme d’intérieur. Il travaille chez lui . 
Sauf  escapade de temps en temps , pour un peu de bonheur privatif, dans son ailleurs préféré. 
Mais s’il s’absente de son appartement, il  y est  toujours remplacé. Et de plus en plus.

C’est également ce que raconte de nombreuses cibles de par le monde. 
La surveillance  d’une cible de harcèlement criminel est totale, et donne l’impression réaliste d’une transparence du lieu de vie de la cible  pour le criminel  . 

Cela m’entraine  assez souvent à en partir. Non à cause de l’indiscrétion  et de la privation d’intimité  flagrante de cet espace personnel  transformé en aquarium par Sefanini ou ses comparses, mais bien à cause des tirs d’énergie diverse que ces individus sadiques  déversent  sur moi à leur gré.

Dans les analyses qui sont proposées quant au but de ce harcèlement criminel on trouve la volonté de brimer, de  soumettre, de  faire taire, d’humilier, de  détruire, de rendre folle, de  tuer, mais aussi et sans doute surtout le pur  plaisir de torturer . 

Est-ce que je peux te rappeler , maman ?
Dessin de VOUTCH

Dans l’anonymat  lié à la technologie utilisée qui est  sans preuve  acceptée  ni bruit,  et avec la complicité passive   des autorités constituées locales  * (1 ),  tous les sadiques en relation avec les uns ou les autres ,  peuvent être invités ainsi à  satisfaire leurs pulsions par pulsations.

C’est ce qui était devenu  assez vite évident à Paris avec des tirs d’énergie faits des fenêtres d’appartement. Cela se passait  en plein quartier corse de Paris : le XVème *(2)
Il semble bien que les Sables d’Olonne soit également une ville sous la loi corse

Dans d’autres endroits, comme Vannes, Lanester *(3) , St Julien des Landes, les criminels étaient manifestement liés aux réseaux criminels de l’armée. Le vicelard G. Poitevin (marine nationale)  en avait été l’exemple le plus criant. Lui aussi,  protégé par les autorités constituées et  qui ont l’habitude d’accuser les victimes de crime de harcèlement électronique  non traité, de diffamation.

Ce mélange de genres sociaux des participants, et leurs protections quasi officielles,  fait très fort penser à des réseaux criminels franc-maçons
Sauf, bien sûr,  s’il s’agit d’un leurre d’opportunité.
Un lecteur a par ailleurs ,  ce matin, très justement cliqué sur l’article « sandale de paille » 
En plus , depuis quelques jours, tous les provocateurs possible , me fourrent des 3 sous le nez. Piste d'explication ? ou leurre ? 

Cette fois,  après plusieurs nuits en voiture , avec des réveils aux  pieds gelés, j’avais opté pour une nuit at home, et un petit changement . Au cas où l’électricité serait une cause non négligeable  de certaines de mes souffrances, un test de tension induite dans le corps avait été fait en plusieurs endroits .

Norme  pour tension induite dans le corps

Le test de tension induite dans le corps dans la chambre, sans aucun appareil électrique branché,  était exécrable avec 220 mV  ( vidéo trop lourde  à charger)

Par contre , un petit coin de la pièce à vivre semblait idéal . 



Et en avant pour le lit dans cet endroit.

Le soir , apparemment , Stefanini savait déjà où trouver ma tête et les bronches . Le canardage avait été sadique et  bestial. Comme lui. 
Quelques détections  de ces tirs d’énergie avaient  été mises sur l’article précédent 
« comparaisons »

Les sensations d’éclairs brûlants à la limite de  l’implosion des tissus  du début de soirée,  avaient vite  fait place à une sensation de brûlure tenace en profondeur. 

Un sifflement distinct,  porté en plus par les tirs,  et malgré ma surdité induite et  les boules quies , empêchait  complètement le repos 
Au matin la tension induite du corps , à cet endroit  idéal la veille , était comme suit :


Pendant la nuit , une autre recherche avait été faite sur la présence d’ondes porteuses de sons , entre 40 Hz et 12 KHz.
L’indication à  20h49  était ainsi :  


Au matin , il y avait peu de changement : 2,9 µT    



Mais c’était encore beaucoup  selon la norme TCO99   et qui n’arrivait même plus à afficher le pourcentage devenu trop important.



Et , sauf imprévu majeur, ce blog se met en pause




Comparaisons


Les comparaisons proposées  ci-dessous , ont  toutes  été faites avec le même appareil.
A cause  de mon état IC/EHS, la souffrance ou les réactions notées me sont particulières.
Elle peuvent cependant être des pistes de compréhension pour certaines autres personnes dans des situations semblables.

IC = Individu ciblé par le crime organisé , qui torture à base d'énergie dirigée
EHS = Electro-Hypersensibilité induite par la torture infligée  par le crime organisé et que l'Etat français , à ce jour, n'empêche pas.
L'électro-hypersensiblité est une maladie grave et qui dé-sociabilise.


Cette   détection ci-dessus  avait été faite dans un appartement situé à 15 mètre  d'une antenne relais.
L'impression globale était de lassitude .
Les bouffées de CEM comme celle qui est repérable en bas à gauche dans son cadre noir  , traversaient le cerveau et le corps façon lance-flammes. Elles se reproduisaient toutes les 2 ou 3 minutes, et s'étalaient parfois sur 30 et 40 secondes.
L'image ici montre une bouffée de 800 µW/ m2 , produite sur 10 secondes.
Je n'avais pas pu rester dans cette pièce , et avais du dormir , au moins pire, sur le sol de la salle de bain.

Le lendemain soir , j'avais organisé directement mon couchage sur une serviette sur le sol de la salle de bain. La seule position possible me coinçait la tête contre le mur de l'appartement voisin.
Au milieu de la nuit mon corps avait jailli du sol à l'horizontal et s'était vrillé, comme disloqué, avant de retomber cruellement sur le carrelage.

Je venais d'être visée par un TIR sur le sommet du crâne, fait à partir de l'appartement voisin.
J'étais en HONGRIE.
Il s'agit-là , de criminalité organisée. Mon séjour et mon lieu de séjour étaient connus par ma réservation faite par internet.


La détection ci-dessus avait  été faite dans une chambre d'hôtel en France. La chambre était  située  loin du spot WiFi du couloir.
Il n'y avait pas eu de souffrance du cerveau,  pendant la nuit qui avait été normale . On ( je) pouvait noter  un oedème du visage et des jambes au matin , et l'impression d'être groggy,  au réveil .

Un enregistrement EEG avait été fait en parallèle , pendant toute la nuit.


Ceci ci-dessus est une détection faite, chez moi, près de la box WiFi mais qui fonctionne en filaire.
Aucune souffrance ou fatigue particulière. 

On note dans ces 3 tableaux de détection des émissions de CEM ( champs électromagnétiques ) en continu. 
Il y a un phénomène de cuisson et d'impression générale de fatigue  et bien  plus , dans un contexte de   CEM , importants ou très importants.

Les souffrances infligées et ressenties par le cerveau dans le style souffle brûlant qui le traverse sont le fait des propulsions sur une ou plusieurs fréquences supplémentaires.

Ce qui suit , par contre, relève de la TORTURE ,  organisée par le réseau  criminel  corse des Sables d'Olonne . 
La souffrance est produite par des tirs d'énergie à l'unité ou en rafales, selon l'humeur du mafieux criminel corse du dessus.  
Ces tirs d'énergie donnent une sensation de brulure traversante au niveau du lobe frontal et des bronches, ce qui inclut la thyroïde. Un dysfonctionnement  d'épuisement en hypo,  de la thyroïde,  engendre une forme d'apathie . 
La brûlure des bronches et des yeux dure la matinée et parfois toute la journée.

Comme ceci  pour un exemple de  ces détections criminelles qui engendrent  la "mort lente" dont parle, en anglais surtout,   une abondante littérature liée au  harcèlement électronique  : 





et ceci pour les tirs de 3 heures  du lendemain, avec réveil obligatoire, et de nombreux tirs de rappel à la suite  :


ou encore , ici où l'on voit apparaitre une fréquence entre 5GHz et 6GHz 


La veille , l'autre surprise se situait sur l'apparition de fréquences 600 MHz et 800 MHz. 
Ces nouvelles fréquences étaient apparues sur l'appareil de détection  laissé  toujours à la même place avec son antenne directionnelle vers le haut,  et ce, au moment où j'essayais de changer l'organisation de mon appartement.

Je déménageais, en quelque sorte.


Une victime de harcèlement électronique  a récemment proposé à lire l'étude  de Zhao Xiao-wei sur les radars à larges bandes .  https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00829842/document

Voici ci-après, en détection ,  ce qui  ressemble à des tirs de radar ,  et qui vient de l'appartement du PERP du dessus. 

Les victimes   de harcèlement électronique du monde entier, rapportent  souvent des attaques à travers les murs, par  un usage outrancier de radars , en plus des ultrasons, des infrasons, des lasers ,  des micro-ondes.....




En complément, voici  ci-après , une double détection faite la nuit dans mon véhicule, dans le parking de l'immeuble. Les échantillons de détection proposés couvrent une période de temps à un moment où aucun véhicule n'était entré ou sorti du sous-sol . Ils sont représentatifs de cette double détection telle qu'elle existe , pour toute la nuit .

Les deux  détecteurs identique et synchro , avaient été positionnés
- l'un sur le sol du véhicule, sous le siège PAX où je passais la nuit
- l'autre sur la plage avant du véhicule et ainsi capable de détecter toute pulsation venant de l'extérieur du véhicule

Le détecteur posé sur le sol avait enregistré ceci pendant toute la nuit . Ce tableau montre une pulsation infime et répétée sur 2,6 GHz


Au même moment , le détecteur posé sur la plage avant du véhicule montrait ceci :



Ce qui pourrait induire à penser qu'il existe dans ce véhicule , un appareil qui émet ou qui appelle, alors même que les éléments électronique et électrique  de ce véhicule étaient coupés depuis plusieurs heures, et sachant par ailleurs que le GPS  de ce véhicule n'avait  jamais été initialisé et que, en plus,  la carte avait été  enlevée.

Cette expérience avait  été reproduite en plusieurs lieux , dont un très isolé et où aucune autre voiture ne s'était aventurée,  par une nuit de très grand froid.


A l'origine , ce texte m'avait échappé et était allé se mettre en ligne, non terminé et sans titre.


samedi 7 janvier 2017

Une probable extra-lucide, me déclare probablement morte


 Une probable extra-lucide, prétend, malgré mes nombreuses dénégations, que je suis probablement MORTE.
Ça en arrangerait certains , et ça fera rigoler les autres.
Une extra-lucide est en général définie comme une personne qui voit tout ce qui est caché  et qui prédit l’avenir. Elle procède par flash  ou images  qu’elle propose  souvent à l’interprétation du client. 
J’en avais connu deux tout  particulièrement rassurantes . L’une d’entre elles avait pour beau-père un commissaire de police qui n’hésitait pas à la consulter, en cas de panne d’issues  dans des enquêtes.  
Ces voyantes,  personnes plutôt généreuses et délicates  dans leurs propos   avaient été les seules  à me décrire  ce que je vivais sans réussir à l’admettre   intellectuellement : le harcèlement en réseau de haine et ses méthodes  assassines
Les extra-lucides et astrologues sont souvent à l’honneur en début d’année, période de vœux nouveaux et d’envies de changement. Pour mieux.
Photo du Journal des Sables  du 5-1-17

Dans son numéro du 5 janvier, le journal   des Sables ,présente  Marie-Martine, une figure locale célèbre, amie de l’actuel maire, dont elle annonce le départ.  Son remplaçant serait, selon elle,  un député. 
Pour ce qui est du  vainqueur du Vendée Globe, Marie Martine nous livre seulement une intime conviction . Rien par les cartes ou la boule de cristal. 
Officiellement une extra-lucide est déclarée  au FISC en tant qu’intermédiaire des œuvres de l’au-delà , qui pourrait  n’être ni bête ni méchant, seulement inspirant,  pour appréhender le réel qui échappe à l’entendement du client. 
Quand elle mentionne le passé, l’extra-lucide veut en général  prouver son honnêteté sur les  flashs d’informations  concernant l’avenir.  
Ici, l’extra-lucide , Madame E.B., tient un blog qui prétend prévenir la galaxie entière des gens à ne pas fréquenter ou écouter ou lire. Elle les appelle des « fake » . Ce sont tous ceux qui lui font de l’ombre et qui ne font pas allégeance à ses théories ou à son mode de pensée et à ses diktats. 
J’en fais partie.
Et les fortes têtes qui la dérangent , Madame E.B . les tue ou plutôt les déclare mortes.
hein  l'ordure au taf!.......... ca r la vraie responsable du site est probablement  déjà mort e., elle ;..et toi t'as pris le relais mister X...un vrai buseness avec plusieurs s blogs ! une vraie  petite entreprise facon réseau collabo !.pour balancer tes intox de manipulation mentale et autre s foutaise que jai vu sur on site 

J’ai ainsi appris en lisant son blog, comme les autres, que je suis  peut-être MORTE, depuis déjà un certain temps. Je ne serais actuellement qu’une sorte d’avatar  , qu’elle appelle « agent »  et qui aurait subrepticement pris en main et continué mes blogs , pour tromper tout le monde et induire les individus ciblés en erreur.
Cette  annonce étant censée décrédibiliser mon témoignage sur le harcèlement criminel caché. 
Internet déborde , bien sûr, de ce genre de blogs de déconstruction et de  désinformation, basés sur des apparences de raisonnement logique. Ces blogs sont souvent pernicieux parce relativement qu’intelligents. 
Ici , c’est différent.  Les propos partent de prémisses  inexactes et  se transforment en allégations ordurières.
montre toi ....ou va te faire enc.... !  ;..; je connais  par cœur les méthodes des fakes ..... et ton fichier tu te le mets dans el cul aussi ! .

Comme je suis   MORTE,  l’oisive Madame E.B.  qui a du temps à perdre,  déverse des tombereaux d’insultes et d’injures sur celui qu’elle prétend, un peu trop facilement,  être mon agent   de remplacement .

j'attends ton coup de fil  mister X...... sinon je te baise  toit et  petite  gueule de fake en mission ,  sur mon blog ;.  ;. capito??? 
Ce qui donne  prétexte à des  propos de PERPS bien plus audacieux encore que ceux de J-J WALTI *(1)  ou de la jeune LE DUEZ *(2), et avec , en plus,  une feinte   apparence logique, et ici aussi   à partir de rumeurs et d'inepties . 
La claire-voyance est paraît-il un don. 
Les injures  de Madame E.B. ne sont que  des propos  orduriers, déguisés sous la  couverture très  transparente  d’une prétendue  nécessité  de mise en garde de ceux qu’elle considère comme des idiots. Cette catégorie serait constituée de personnes  incapables de penser seules  et  de trouver ou  voir l’amer dessous des cartes .*(3)   







mardi 3 janvier 2017

HCE - en voiture


En quittant le remblai après un super solo de batterie du groupe qui animait le bain du 1-1 , j’étais repartie vers ma voiture laissée en stationnement interdit. 
Un zygoto en sortait. De ma voiture. 
Il s’était engouffré dans son véhicule « vintage » et avait décampé à toute allure. 
Manifestement , il voulait être vu. C’était fait. Sa voiture appartenait peut-être  à son père ou à sa grand-mère. C’est en général comme ça que ça se passe.  Malgré tout, j’avais noté les numéros.
Le zygoto avait laissé ma voiture ouverte. Pratique. 
 Souvent, c’est le complément qui aide à faire un peu paniquer les cibles, ou à les entrainer vers une main courante inutile. Raté.
Parce que les deux nuits précédentes avaient été pénibles à cause d'occupants  du A201, et de tirs qui forcissaient à chaque ajout d’épaisseur de protection  de mon fait, j’avais choisi une nuit en voiture pour le passage  du 2 au 3 janvier. 

Au fond de l’impasse Cayola. Dans une solitude majestueuse , rythmée par le bruit des vagues …mais sans  paix. 

A 22h15,    une voiture était venue renifler l’arrière de la mienne . Sans dégâts. Je venais seulement de changer de place après des zappings incessants 
Pour le mémoriser , un détecteur avait été posé sur le plancher de la voiture, en recherche des fréquences utilisées  dans cette méthode d’assassinat  sans preuve.
Dans la voiture, quand les tirs d’énergie sont internes, c’est parce qu’il existe une  mini antenne relais ou un répéteur ,  sous ou dans la voiture, soit à 20 ou 30 cms de ma tête, quand j'y suis. 
Cela se passe  de la même façon dans l’appartement surtout quand les tirs viennent  du A201 (dessous) ,  où le locataire peut avoir mis son répéteur au plafond,  ou en haut du mur … soit à une dizaine de centimètres de ma tête . Aussi.
Dans la voiture, il existe aussi deux autres possibilités
- un générateur de HF placé dans le coffre d'une voiture . Dans ce cas la coffre de la voiture
   ennemie est placé face au coffre de la voiture de la victime : là où se trouve la tête de la
   cible,  en position presque  allongée .
  - un appareil à ultrasons placé dans un véhicule en proximité .
- des tirs qui viennent du ciel ( antennes-relais , radars ou satellite si GPS caché sous la
   voiture)
Cette fois, malheureusement, les tirs venaient de la voiture  .
Les tirs modérés appelés ZAPS étaient ainsi.


Des tirs qui, par contre,  donnaient l’impression d’une déflagration brûlante  de type chalumeau étaient ainsi.

Et ça n’avait pas arrêté, malgré mes changements de place. 
Comme d’habitude, sitôt la cible repérée, la cadence s’accélérait. C’est, paraît-il  un classique des radars, dont les fréquences correspondantes sont notées ainsi :

UHF
300-1 000 MHz
0,3-1 m
Pour ultra high frequency (ultra haute fréquence). Radars à très longue portée (ex. détection de missiles balistiques), pénétration de sol et de feuillage.
L
1-2 GHz
15-30 cm
Pour long. Utilisée pour le contrôle aérien de longue portée et la surveillance aérienne, le GPS (et donc les radars passifs se basant dessus).
S
2-4 GHz
7,5-15 cm
Pour short (court). Utilisée par les radars de trafic aérien local, les radars météorologiques et navals.
C
4-8 GHz
3,75-7,5 cm
Compromis entre les bandes S et X pour les transpondeurs satellitaires et les radars météorologiques.

Ce qui permet de penser que  l’émetteur, pourrait aussi  bien être sur un bateau, ou dans le port . Tout simplement.
Hypothèse de béotienne. Naturellement 

Par ailleurs, on peut rappeler ici , qu'un gadget (GPS ou autre) planqué dans une voiture par des crétins en bande organisée ,  et appelé de façon incessante par les mêmes et d'autres copines et copains ( application gratuite téléchargeable sur un portable)  qui croient jouer à un jeu vidéo,  avait produit ceci sur la jambe droite  :


et ceci sur la jambe gauche :



C'était pendant un ouiquende. Deux pharmaciennes sollicitées pour vendre un onguent calmant la brûlure, avaient refusé  de le faire , sans ordonnance médicale . Aucune explication n'avait été proposée quant à l'origine de ce phénomène apparu après une nuit de harcèlement électronique. Je me méfiais des réactions.
 L'une de ces pharmacienne , vaguement effrayée,  m'avait conseillé les urgences d'un hôpital . 
On sait , dans cette histoire, comment se termine une consultation en urgence d'hôpital , quand un réseau de criminels profite de toutes situations pour faire taire une cible ..... de harcèlement électronique par des criminels en bande organisée.... .en l'enfermant.  
Pour cette fois, j'étais restée seule, avec mes brûlures.