lundi 10 juin 2019

BENOIT, pion-harceleur Grand Public d'ORANGE

Cette vidéo et ce texte ont été bloqués à chaque tentative de mise en ligne




Le harcèlement en réseau de type administratif de cette histoire française , consiste à compliquer de façon inextricable, avec multiplication  obligée de démarches,  suivies  de déconvenues invraisemblables ,  toute situation ou tout dossier  qui se règle en un ou deux apples téléphoniques  pour une personne non ciblée. 

Dans certains cas, les documents ou dossiers nécessaires pour  étayer la demande faite ou aider aux règlements de ces dossiers  de cible, ont préalablement été subtilisés au domicile de la cible, rendant sa défense et la preuve de sa bonne foi quasiment  impossible. Sauf au prix de nouveaux efforts , contrés aux aussi.

Il y a quelques années , ça avait été le cas, par exemple , d’un document unique  disparu et attestant d’un épargne-logement. Tous les courriers et déplacements dans l'agence locale,  pour en récupérer une copie avaient été sans effets. Une employée , impliquée dans ce harcèlement , avait même eu le culot de m’annoncer ma prochaine « folie » ( "de toutes façons , vous allez devenir folle" ) .
Au siège social de la banque, le directeur qui couvrait le pataquès   de ce dossier ,  portait  sur le papier , le même nom que ma marque de produits.
Je m'étais déplacée au siège social de la banque, à l'improviste, pour le rencontrer... et apprendre que personne ne portait ce nom dans l'organigramme de la banque.

Ce qu’une personne normale obtient en un maximum de 15 jours, avait demandé  plus d’ UN  AN d’efforts divers  et avait abouti au final  avec la réponse trainante  et paternaliste de type pan-pan-fé-fesse , d’un MEDIATEUR.




Le harcèlement en réseau de ce type , est insidieux, soigneusement camouflé sous des apparences d’incompréhension diverses, de textes interprétés  de travers  ou  de situations manipulées à dessein,  et systématiquement retournées contre la cible accusée de …. tout ce qui peut servir à la déstabiliser.
Il est fait de mensonges et  de faux dont usent aussi bien des flics ( prétendant que la convocation est demandée par une juge) , que des médecins ( fausse signature,  et faux certificats) des agents immobiliers  ( Sofi Ouest Gestion immobilière)  des  employés de justice ( huissiers) des magistrats  ( C. Barrat et C. Halley) ou des particuliers ( A.De Certaines)

Ce harcèlement  d'hommes et de femmes qui se prennent pour,  et se prétendent l'élite  de la nation  sur le critère de leur niveau de salaire , fait  perdre un temps  et un argent considérable à une cible désignée à maltraiter , et  à essorer financièrement.




Dans l’actuel contexte inventé par les harceleurs d’Orange , et  qui oblige à des déplacements en voiture incessants pour essayer de régler ce qui doit l’être, la facture partielle  ( huissier , autres et dossiers annexes pendants )  de tentative de récupération d'une ligne de téléphone à ZERO euro  ( incluse dans l'abonnement) est déjà de  plus de 200 euros 




Ici, , Le  Grand Public,  écrit à l’américaine avec des majuscules , constitue la clientèle  faite  des Madame Toulmonde et Monsieur Nimportequi d’Orange , l’opérateur de télécommunication historique de France . 

Benoit, appelé ainsi sur le site d’Orange , comme suit :

Benoit de Saint Aubin est nommé Directeur Clients Grand Public.
Benoit de Saint Aubin est aujourd’hui Directeur des Services Client d’Orange France. Fort d’une expérience passée à la tête de l’agence entreprise La Défense Ouest Francilien et d’une grande connaissance des enjeux actuels du domaine Clients Grand Public, Benoit poursuivra l’atteinte des enjeux d’expérience client incomparable, socle de notre performance commerciale et de notre stratégie.

est l’un des 150.000 salariés  de la société.

C’est naturellement un employé privilégié avec un magnifique salaire et des avantages de toutes sortes en sus, liés à son autorité de position et  de qualité, 
Benoit , est même , peut-être, comme le donne à penser cette appellation familière par son prénom, le chouchou du rédacteur de cette présentation …. ou de son patron.  



 Benoit , donc,  a signé une bonne fois pour toutes  les lettres  envoyées au grand public,  bien ou  maltraité,  par les employés harceleurs d'Orange. 

Benoit,  est ici,  leur couverture, le pion de service qui cautionne le harcèlement des  clients lambdas , lequel harcèlement est fait  aussi par  des techniciens et administratifs harceleurs  d’Orange cachés derrière leurs écrans.



Tout comme ENEDIS, ORANGE par ses employés , à diverses  possibilités de harcèlement caché
- en foirant et compliquant à l’infini  les dossiers administratifs 
- en utilisant l’énergie , modulable et manipulable à distance , en complément . Celle qui passe dans les câbles  à l’intérieur des bâtiments, tout comme celle qu’émettent les antennes de toutes sortes.  
On devrait pouvoir  ajouter à cela , la programmation  de visée d’énergie produite par satellite, et/ou relayée par ce qui tient lieu d’ antennes locales cachées en proximité  . 

Le harcèlement en réseau  impliquant  des employés   d’Orange, techniciens et administratifs confondus ,  a été observé   dans  ma vie et  décrit  dans mes blogs antérieurs et maintenant  disparus, depuis maintenant  plus de 20 ans . 

Dans le dernier récent épisode visible de ce harcèlement systématique pour empêcher de communiquer , en maintenant maintenant  un service partiel  qui fait douter du bon sens de celui ou celle qui le décrira , mais qui  handicape totalement ,  Benoit a prêté son nom pour toutes les contradictions et incohérences  possibles et  répertoriées administrativement (seulement)  comme suit.

  • Le 3 mars  2019, par LAR, j’ai demandé le transfert de mon offre à ma nouvelle adresse, conformément à l’article 7 des conditions d’offre de mon contrat avec ORANGE 
  • Le 19 avril 2019 ,0RANGE a prétendu que j’aurais eu résilié mon contrat de 18 avril 2019
  • Le 29 avril 2019 , un mien courrier a été envoyé demandant le rétablissement de la ligne 
  • Le 2 mai 2019, Orange a prétendu que mon contrat aurait été résilié par un opérateur tiers 
  • Le 4 mai 2019 , Orange a réclamé le renvoi de la box
  • Le 14 mai 2019 Orange a prétendu que la résiliation du contrat avait été faite à ma demande 
  • Le 26 mai 2019, un courrier a été envoyé à Mr Pierre JACOBS directeur Orange à Rennes
  • Un second courrier a été envoyé à Mr Robert MITU Directeur ORANGE à Nantes demandant leur intervention pour la remise en fonction du service complet..
  • Le 30 mai  2019 , la connexion internet a été totalement coupée
  • Le 31 mai 2019, un huissier de Rennes (35) a été chargé de porter une requête d’assignation au tribunal d’Instance de Rennes (53) à Mr Pierre JACOBS DG/GO Orange
  • Le 3 juin 2019, un nouveau contrat, avec nouvelle adresse email, et nouveau numéro de téléphone ( ce qui est normal) a été proposé par Mr De Saint Aubin, mais  avec un prix différent du mon acceptation d’offre initiale, contrevenant ainsi à l’article 7 de vos conditions d’offre de service
  • Le 7 juin 2019, une connexion internet a été établie par ORANGE, mais pas la ligne de téléphone

dimanche 26 mai 2019

FRANCE - Vols et escroqueries en bandes organisées protégées



Sur un blog complémentaire, un internaute avait posé une question sur la captation de biens. 
Une réponse  lui avait été proposée à partir d’une situation vécue , racontée et connue  et qui se trouve à :


https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/24/captation-de-bien-immobilier-et-harcelement-criminel-global/

Les (ou des) situations de ce type , incluant des juristes , juristes représentants de l’Etat , et de collectivités territoriales , TOUS avec des airs au dessus de tout soupçon, sont difficiles à  dénoncer ou prouver à cause de toutes leurs connivences autour  de / ou dans les tribunaux. 

En province, ces gens mangent ensemble, jouent au tennis ou au bridge ensemble,  et souvent dorment ensemble, ce qui les rend  plus disposés  à protéger les faussaires /escrocs qui ont fait des études avec eux ou leurs parents,  qu’à les empêcher de continuer . Même quand le dossier leur est apporté sur un plateau. 

Le résultat pour la victime  réactive  des ces gougnafiers en bande organisée, est la mise en place de pratiques pour la terroriser  et même la tuer. 




Ce type de situation où des notables se sentent soudain en danger d’être perçus dans toute leur  réelle turpitude, entraine ce qu’il est convenu d’appeler en anglais  le « gang stalking »  qui est une entreprise de représailles à vie pour la victime, et à laquelle participent des tas d’inconnus , tout contents du petit pouvoir protégé qui leur est délégué.


Une nouvelle fois, la mise en page avec bandeau en fond blanc n'est pas de moi .
Ce blog , et mes messageries ont déjà été piratées de nombreuses fois. 

jeudi 23 mai 2019

Les harceleur(e)s de Saint Malo


Saint Malo ici , n’est pas la ville de bord de mer. 
C’est le nom du quartier  d'un village  où se trouvait une maison louée et où 
- j’avais été brûlée  sur tout le corps et 
- torturée par de l’énergie dirigée  au cerveau,  sans discontinué, pendant  8 mois. 

Le supplice de la  brûlure s’était arrêté complètement le 12 du mois, alors que mon départ était prévu le 18 du même mois. 
Ce n’était même pas le printemps et personne, dans cet endroit froid et humide,  n’avait encore arrêté son chauffage . Mais quelqu’un avait sans doute  récupéré son appareil  à ciblage par brûlure ....devenu inutile.
Le supplice de la brûlure en était bien un.

Ce supplice avait existé à Paris XIV, mis en oeuvre par M. Levystone
Il avait existé de façon suivie aux deux adresses de Vannes , mis en oeuvre par Dame Fouquet,   puis  par Miss Lovely 92.
Et également aux Sables d'Olonne.


Les harceleu(e)rs de Saint Malo avaient pratiqué  le harcèlement  à 3 , par la technique de l’étau , en se répartissant les rôles .
Les violations de domicile se faisaient avec les clés fournies par la propriétaire. Elles étaient majoritairement aux mains de deux culs-bénits , acharnées des cisaillements et découpures  lesquels  s’ajoutaient aux dépôts de crotte et  de bestioles diverses qu’elles collectionnaient à mon intention. Que des classiques. 



Ceci ci-dessus est une couette  réparée avec des rustines ( rubson). Elle avait  été découpée  pendant mes absences  avec une régularité confondante. Les entailles  tous les dix centimètres  de chaque côté  des bords supérieur et inférieur de la couette étaient bien sûr , entre autres,  destinées à la vider de son contenu de duvet d’oie .



Les trous sur la surface du tissu  étaient faits au niveau des coutures en pointe et présentaient de nombreux ratés . les ciseaux ou le cutter avait ripé. 
Ajoutons que cette couette était TOUJOURS dans un drap  housse . Toutes ces dégradations progressives et vicieuses ne se voyaient donc qu’au moment du changement du drap-housse . 


Une première  opération de changement de drap  avait répandu le duvet dans l’air avec une générosité égale à la folie furieuse de mes voisines grenouilles de bénitier, harceleures confirmées.

Il existait dans une pièce un réveil/caméra qui fonctionnait avec une microSD qui avait subi ce sort :




La propriétaire de la maison avait un grand gentil fils dégenré qui travaillait à la Poste  de Paris où se trouve mon compte bancaire. 
Malgré des demandes  écrites répétées, il  n’avait jamais été possible de mettre en place un virement régulier des loyers de compte à compte. Quelqu’un bloquait le processus .

A mon départ , la propriétaire m’avait rendu mon chèque de caution que j’avais encaissé avec un formulaire fourni par les bureaux de poste. Elle seule et moi le savions .... et son fils.
Et j’avais aussitôt reçu, en provenance de La Poste, un paquet de formulaires d’encaissement de chèques , que je n’avais pas demandé et dont je n’ai pas l’utilité . Futilité et gaspillage .
Ceci est une des manigances, sans grande importance,  du harcèlement en réseau qui mobilise, pour rien,  du temps de compréhension, et veut faire penser à la cible qu'elle est   le jouet d'inconnus aux six coins de l'hexagone  .

Utiliser une petite information ridicule , pour enclencher un processus de réaction  adaptée d'un harceleur à 300 kms ....et qui surprendra sans doute une cible....... ce comportement malsain , sert à ajouter  sa petite contribution  de harceleur(e),  censé inconnu aux frais des clients ou de la boite.  
Le harcèlement en réseau ne coûte rien aux participants. Ils sont payés  par leur salaire en le faisant , et en font en plus payer les coûts annexes, aux cibles elle-mêmes ou à leur société. 

Et tout cela n’empêchait pas tous les gars du coin ( Saint Malo et le village) de passer leur temps  de loisir et distraction à se cacher pour  guetter  et poursuivre ce qu’on leur avait désigné comme « leur » cible  .


A qui le tour ? 
https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/05/22/haine-de-genre-un-ingredient-du-harcelement-en-reseau/


lundi 13 mai 2019

Quelques bizarreries du harcèlement criminel global

Le harcèlement criminel global inclut et mélange 
- le harcèlement en réseau, qui est une atteinte à l’intégrité mentale  ( rendre fou) 
- le harcèlement électronique qui est une atteinte à l’intégrité physique et mentale  ( débiliter et pousser au suicide)
Ici, tous les textes qui apparaissent dans des cadres blancs sont des facéties des harceleurs qui essaient de masquer des informations ou de les rendre  encore plus insipides à lire.



Samedi soir , alors que la maison était dans le noir, le plafonnier de la chambre s’était allumé tout seul. 
Le contraire est possible avec une explication logique. Quand un plafonnier s’éteint tout seul , ce peut être un problème local de fusible qui a sauté. 
Un plafonnier qui s’allume tout seul , serait plutôt commandé à distance.
Le seul commutateur de la pièce qui venait d’être bizarrement éclairée  et où je me trouvais  est à 5 mètres de la tête du lit.
Mon ( mauvais ) réflexe avait été de me lever , pour éteindre la lumière. …. et le matraquage du cerveau  par signaux pulsés avait commencé quasi immédiatement.
Cette manigance avait servi à me repérer pour me cibler.

Ce soir-là, avant cet incident, j’avais éteint toutes les lumières à la nuit tombée,  déambulant dans la maison  à l’aide d’une torche . Il s’agissait  de vérifier une hypothèse de géolocalisation récente , par l’extinction de la dernière lumière qui donnait l’information sur l’endroit où j’avais élu domicile pour la nuit.
 Et  pour ce samedi soir, la première série de signaux qui avait  sifflé dans l’oreille droite et embrasé le cerveau, empêchant tout sommeil ,  avait une cadence de 27/H

A mon arrivée dans cet endroit, le proprio goguenard , avait précisé que sa maison  était bourrée d’électronique : ce vantard par ailleurs harceleur trahissait seulement  ainsi un consensus de droit  du genre au harcèlement . Il avait commencé le sien  par un classique : la déformation de mon patronyme , écrit, en plus, tout en minuscule. 
Si, par exemple je m’étais appelée JEANOT  , cette méthode archi-connue aurait donné, Madame jacquot, ou Madame guano, ou encore Madame jetdot 



DEMEVOL pour voler  et enclencher un nouveau cycle de manigances de harcèlement 

DEMESOL , contactée pour un devis de déménagement avait insisté pour obtenir le service  de transport a effectuer, en alignant son prix sur la concurrence.
DOMINIQUE et KEVIN, les deux tâcherons déménageurs étaient  de gentils bougres mais pressés. Ils avaient  disséminé les cartons à ma demande et  rapidement  fermé et démarré leurs camions , ne me permettant aucun contrôle. Il n’y avait  eu aucun document de transport, aucune réserve écrite  possible. 
Le patron de DEMESOL avait aussitôt pris contact par mail pour demander un avis positif  à mettre sur internet. Il avait fourni le lien. Malin.
ça ressemblait à un besoin de coup de pouce commercial pour une petite société pressée de grandir. 
J’avais fait. 

Avant de constater les vols : des cartons manquants et dont 1/50ème du contenu était  revenu  quelques jours plus tard, mis dans une poubelle , avec la complicité d’un artisan local, venu faire des travaux



Les BEURS 
Quelques jours plus tard , dans un village à 3 kms , un beur du 35 était en train d’essayer de persuader un jeune commerçant de participer . Je connaissais ce commerçant. Sa réponse avait été négative. 
Et  , m’apercevant soudain, le beur s’était mis à me poursuivre en voiture pour m’interpeller en me demandant la direction du lieu-dit où j’avais posé mes cartons. Provocation gratuite et stupide. Il allait aller plus loin , à la recherche d’ un pion ( ou des)  pour reconstituer un réseau de harceleurs anonymes ou indécelables.
Depuis , de nombreux beurs du même département  (35) ont été remarqués à mes trousses. J’en ai même entrainé  quelques uns dans des culs de sac. Pas tous futés.  Ils cherchaient assez certainement  le stationnement de mon véhicule pour y remettre  quelques unes de mes affaires volées pendant le déménagement. 



Le harcèlement maniaque des corses d’Orange , pour empêcher de communiquer et/ou empêcher  de régler les problèmes facilement 

La demande de transfert de  ma ligne téléphonique et d’abonnement avait été faite par 
- formulaire en ligne , avec en doublon
- une lettre recommandée avec AR

Ce transfert avait été effectué  et effectif comme demandé. 
Et tout soudain , dix jours plus tard, la ligne avait été  mise en dérangement non stop. 
- aucune appel entrant ou sortant possible
- aucune consultation de messagerie possible 
Et aucun débranchement/rebranchement n’avait corrigé ce phénomène bizarre . 
- des messages sur Orange.fr  demandant le rétablissement de la ligne ….. NON PLUS
- des courriers simples et par LAR  avec la même demande …… NON PLUS 

Un petit tour dans la boutique ORANGE la plus proche m’avait appris 
- que je n’existais pas à cette adresse (et alors que la connexion internet était OK)
- que la ligne était toujours au nom de l’occupant précédent 

Un petit tour chez l’occupant précédent m’avais appris 
- qu’il avait bien résilié son abonnement de ligne téléphonique à « mon » adresse
- qu’il ne payait plus rien à ORANGE

ORANGE qui avait transféré ma ligne dans une région voisine , et reçu toutes les infos sur ma nouvelle adresse, continuait de me facturer à mon ancienne adresse et prétendait qu’un autre opérateur avait demandé la suppression de ma ligne à cette adresse.

A quoi cela sert-il ? 
- faire perdre du temps en démarches 
- faire perdre  du temps et de l’argent en transport pour pallier l’absence  de ligne    
  téléphonique
- faire savoir à tous  ( cette manigance  est un signe habituel )  que je suis ciblée  et ainsi 
   les inciter à   ajouter leur participation, même anodine,  quand c’est possible
- accumuler les factures ( arrêt de ligne et matériel à payer ou à rendre) pour en arriver à 
  tout couper    pour factures impayées
- me faire passer pour une personne dérangée qui raconte des carabistouilles  ( pas de
  ligne de téléphone ... mais une connexion internet )
  

Dans une  location précédente, j'avais été HUIT mois sans rien,  même après la passage d'un technicien, ni ligne de téléphone, ni internet

Dans LA location précédente , c'est le câble du téléphone qui avait été sectionné à l'extérieur de la maison. Tout simplement.



HARCÈLEMENT D’HUISSIERS DE JUSTICE EN BANDE ORGANISÈE

Une amende non reçue/non payée  , avait été demandée par voie d’huissier de justice de Rennes. 
Après explication , mon chèque avait été envoyé à la SCP MIGNE-GUILLON-LEROUX, mais qui ne l’avait pas encaissé. 
La SCP allait, bien sûr , prétendre qu’elle ne l’avait pas reçu, ce qui lui permettait de multiplier les lettres de menace de saisie, et sans doute d’augmenter  sa note de frais 



et pourtant


la Banque Postale était formelle , le chèque , réclamé de nouveau  le 14 mai 2019 par les huissiers de Rennes correspondants du Trésor Public des amendes  et avec menace de procédure à continuer, avait été encaissé par la SCP MIGNE-GUILLON-LEROUX, dès le 5 avril 2019



Le harcèlement en réseau français est majoritairement  corporatiste et largement fait de faussaires et même d’escrocs en cols blancs ou en robes noires ( pas celle de  Guerlain) . Il est phallocrate  ( genré) et consensuel parce que fait dans le milieu du travail , et donc bien  caché  mais en plus rémunéré. (leur salaire)

Le harcèlement criminel global vise à rendre dingo  dans sa forme harcèlement en réseau mais aussi à faire perdre la tête dans sa forme criminelle d’atteinte aux capacités cognitives par matraquage de signaux au cerveau . 
 Il est criminel et il faut le faire savoir pour que cesse ce crime dont sont surtout victimes des femmes  majoritairement sans les connaissances techniques et technologiques  qui permettent de prendre du recul .
Il est criminel , (même camouflé par la grande Halley, ou l’inconsistant Lafaye qui ne sait pas que les femmes ont des  droits de citoyennes au même titre que lui) ,  et ce quelques soient les signaux utilisés
- infrasons qui attaquent l’estomac
- ultrasons qui attaquent le cerveau
- basses fréquences qui font sursauter le cerveau en l'embrasant et en l'épuisant
- micro-ondes (et lasers) dont les effets sont décrits ci-après par un militaire dans leur
  forme "millimétriques" pour ce qui est de micro-ondes

http://docs.artillerie.asso.fr/ARMADA/4%E8me%20Partie%20PDF/Section%20L/P4L%20Volume%20L2%20AED.pdf

"Les dispositifs à ondes millimétriques peuvent être pointés sur une cible située à grande distance et y produire de la chaleur. Certains de leurs effets sur l’homme sont la fatigue, les étourdissements, les nausées, les vomissements, des douleurs abdominales, des convulsions, des crises d'épilepsie et la paralysie temporaire.
D’autres effets comprennent la mise en vibration ou la combustion des organes internes, la création de cataractes oculaires, des sensations de brûlure, l’échauffement de l'ensemble du corps humain pour produire de l'hyperthermie ou de la fièvre, des maux de tête, la perte de mémoire à court terme ou celle des processus cognitifs. "

ET ENCORE 


Ce soir-là , sur l’auto-route , le panneau avait des ampoules  sur toute la surface. 
Sur une première ligne il y avait noté par ampoules allumées -->l’immatriculation de mon véhicule. Sur la ligne suivante était indiqué TROP VITE
Une fois suivante la deuxième ligne comportait TROP PRÈS 

A première vue , ça paraît rigolo. Les gars de la sécurité routière sur auto-route s’amusent à faire du harcèlement. Ce sont des pions. 
Mais derrière et en toute vraisemblance, il y a ceux qui espèrent un accident.  Un telle information  personnalisée  mais inhabituelle et à  plus de 130 kms/h ,  c’est  stupéfiant et déstabilisant , même seulement quelques secondes . Et l’accident est plutôt  vraisemblable. 

Maintenant, en cas d’accident,  imaginez des gendarmes ou un urgentiste posant la question  « qu’est ce qui vous est arrivé ? » 
Une réponse avec l’information réelle est évidemment.... un ticket  d'entrée pour l’hôpital psy. 
Et sinon , la cible de ce harcèlement, avec accident inexplicable ,  va  passer d’innombrables bilans de santé pour finir par un retrait du permis de conduire. Tout bêtement.

Même si le retrait de permis de conduire est aussi envisagé autrement et en plus, pour une cible de harcèlement criminel de fonctionnaires d'Etat. 
Privilège des radars. 



Ce vendredi-là , j'avais stationné ma voiture et toutes ses informations sur le harcèlement collées aux vitres, Bd Garibaldi dans le XVème. Face au siège social de SOS Papa où un chinois faisait les cents pas . 
J'étais repassée le lendemain samedi  pour  déplacer ma voiture  et  essayer de faire connaitre le harcèlement en réseau dans une autre rue.
La voiture avait disparu. Remplacée par une vieille voiture en sale état. Même chose le soir. Même chose le lendemain. Pas de "ma" voiture;
A cause de l'hostilité active, voire acharnée, des gars de la Préfecture de Police de Paris, et  de celle des flics du XV ème, qui règlent leurs comptes sous l'uniforme ,  pendant le temps de boulot ,  à nos frais ( leur salaire) , et en nous le faisant en plus payé très cher  , j'avais pensé---> fourrière.  ( amende + frais de garde)
Dès la première heure , le lundi matin, je m'étais présentée à la fourrière de Balard. Ma voiture n'y était pas. Le gars en face de moi , rigolait, mettant ma mémoire ou ma santé mentale  en doute. Forcément.
De retour dans le XVè, j'avais trouvé ma petite Peugeot série spéciale ,  à l'exacte place où elle avait été stationnée deux jours plus tôt , et/mais remplacée  par un quasi tas de férailles pendant les 48 h du  WE.

lundi 15 avril 2019

La cadence des sifflements au matin du 14-4-19


Une cible est une ennemie à détruire. 
Cette destruction, comme  cela m' avait été annoncé par le mafieux /franc maçon WEN au service de ses commanditaires-protecteurs ,  se fait en  s’attaquant aux  capacités cognitives de la cible, insupportables pour ses ennemis . 
Epuiser  la cible et l’empêcher d’entendre et de communiquer sont  quelques unes des priorités de ses tortionnaires cachés .  
Cela amène à une désociabilisation quasi obligée de la cible,  devenue  par ailleurs, EHS grave par les tirs de micro-ondes incessants dans le cerveau.

Une autre des priorités  des tortionnaires  d’une cible et de leurs alliés , consiste à  paupériser  la cible en la volant ou la faisant voler par tous ceux qui le peuvent : magistrats  et voyous tout-venant et voyous en cols blancs ,  inclus . 

Pour stigmatiser la cible , il y a les rumeurs et le déni de sa réalité : faire croire par exemple,  es qualité ,  que la souffrance du cerveau qu’on lui inflige n’existe pas  scientifiquement parlant,  et donc que ce qu’elle raconte est pur délire. 
Des magistrats, là encore, se chargent officiellement de  corroborer cette affirmation  en la transformant , et/ou de nier la réalité de la cible , dans le cadre de leur boulot, en  prétendant  à des connaissances supérieures  et arrogantes de tout sachants  et qui leur permettraient  un tel déni. Selon EUX.



Dans la durée, la torture infligée  à la cible par les tirs de hautes fréquences qui affolent les neurones des centaines de fois chaque nuit, amènent une surdité rapide  . Cette surdité conséquence de la torture infligée par les pulsations ciblées de signaux HF,  entraine une communication difficile,  problématique ou agaçante qui assigne  assez directement à un isolement provoqué, mais imposé également par le handicap EHS fabriqué volontairement. Ce handicap EHS oblige à fuir les environnements électro-pollués, seule façon de s'en protéger.

On peut rappeler ici, que les symptômes les plus courants des EHS sont :
- maux de tête
- brouillard cérébral ( ouverture des CCVD)
- sensations de brûlure généralisée  de type coup de soleil
- sensations de piqûres  sur toutes parties du corps ,avec besoin impératif  de se gratter , etc...



Ceci ci-dessous est un nouvel exemple de la cadence des sifflements  (  sensations de sifflement  , pour cette fois particulière ) qui résultent , dans le cerveau , d'une transformation  d'une énergie pulsée intentionnellement, de l'extérieur, et devenue  onde sonore,  à l'intérieur de la tête par effet de thermoélasticité.




MAIS .... mini-vidéo trop longue , refusée par ce blog


et 

Un article  récemment publié et qui explicite ce phénomène connu et  étudié depuis les années 60 se trouve à : https://lesharceleurs.wordpress.com/2019/04/14/les-bruits-dans-la-tete-une-autre-facon-de-le-redire/


Le tableau ci-dessous , indique en complément , la cadence  épuisante des sifflements perçus par le cerveau :


Comme on peut le remarquer sur la barre du menu déroulant, à droite, il ne s'agit que du début de cette séance de torture  du cerveau et qui avait  commencé à 5H11 et duré jusqu'à 7h du matin. Jusqu'à ce que , bien qu'épuisée et ayant besoin de sommeil, je ne puisse pas en supporter plus. 

De nombreuses cibles font état de jours ( nuits)   habituels de telle torture , indiquant par là, les disponibilités de leurs tortionnaires  lointains ou locaux ,  souvent des leurres dans l’histoire globale de la cible,   et qui se démènent selon des critères 
-  soit liés au facteur temps/oisiveté/disponibilité , ( pour les locaux) 
- soit  liés au facteur champ libre/absence de contrôle. ( pour les lointains procédant par programmation)

Dans mon histoire , sauf exception de tortionnaires oisifs (Walti-75-)  ou chômeurs ( Roux-56-) , ou  retraités ( Poitevin - 85-)  ou dédiés-corses (Stefane-85-) entre autres , et qui s'exprimaient au quotidien , j'avais pu noter une forte recrudescence des actes criminels d'atteinte à l'intégrité physique, pendant les WE , avec une nette préférence des sadiques pour les nuits du vendredi au samedi  et les heures où certains se lèvent pour  éteindre le TV ou pour filer aux toilettes.

Dans certains cas, et en complément,  des éléments qui permettront  le déclenchement additionnel  de cette torture du cerveau , infligée sans état d'âme , avec en plus  et souvent  comme mentionné ci-dessus,  la complicité des voisins ou des propriétaires des biens, peuvent aussi avoir été posés ou déposés par un intervenant persuadé que sa complicité sera indécelable et improuvable.

A Vannes (56) les criminels/crétins locaux avaient glissé un élément déclenchable à distance, dans la tuyauterie d'évacuation d'eau pluviale. Cet élément fonctionnait les jours sans pluie.


dimanche 7 avril 2019

CIBLAGE et armes à énergie dirigée - ETUDE


  • Le texte original de cette expérimentation de cible ou  TI ( targeted individual) a été proposé sur le News Letter de Pacts International.
  • Cette traduction  rapide et qui pourra être enlevée à la demande  vient du texte anglais 
  • https://medium.com/@Jay_Coins/in-search-of-the-holy-grail-the-elusive-dew-frequency-

  • Le terme DEW ( Directed Energy Weapon) est gardé , parce qu'
  • -  il évoque   la volonté d’agression par énergie pulsée ,et également 
  • -  la finalité de l’agression par énergie pulsée  qui devient une arme par destination, et 
  • - qu’il  indique  aussi les milieux qui l’utilisent. 

  • On sait par exemple, que certaines fréquences utilisées et mises au jour dans cette étude, sont également utilisées par la 5G , passée de sa phase expérimentale à sa phase généralisable au moins depuis 2018 
         On sait que la 5G a besoin d'antennes de proximité pour s'exprimer 

         On sait aussi que le harcèlement criminel est majoritairement effectué dans le 
         cadre du travail avec les outils mis à disposition par l’employeur et détournés 
             par des employés , hors contrôle, à des fins personnelles.

TRADUCTION 
  • À la recherche du Saint Graal: l'insaisissable fréquence DEW
  • (Mise à jour: 12 novembre. Ajout principal: preuves avérées que la fréquence du DEW semble être principalement comprise entre 18 et 50 GHZ [il avait été découvert précédemment que la DEW était entre 6 et 50 GHZ]).
  • En toile de fond, je  dois rappeler que je suis ciblé depuis 4 ans par de l’énergie dirigée.  Mon corps s'est progressivement épuisé et j’ai commencé , il y a six mois à utiliser des protections essentiellement à base de caoutchouc et de plomb  
  • Mon objectif est de trouver la fréquence de l’énergie dirigée  afin que la communauté TI puisse mieux comprendre, en termes scientifiques, ce à quoi nous sommes confrontés. J'espère que cette étude encouragera d'autres personnes à rassembler des preuves scientifiques solides de ce crime,  à approfondir la recherche dans ce domaine et à utiliser les éléments connus sur  les fréquences utilisées  pour mieux  les mesurer et pouvoir s’en protéger.  

  • Je vais fournir ici un  article TL; DR  ( too long; did not read)  (que vous pouvez également considérer comme une révélation, alors  laissez tomber si vous ne voulez pas  en voir la pertinence. 
  • Un détecteur  industriel de champs électromagnétiques à large bande montre que la majorité des fréquences DEW ( système d’armes à énergie dirigée)  se situe entre 18 et 50 GHZ. Ceci est inconnu de  la plupart des gens ordinaires parce que les détecteurs  de CEM disponibles pour le grand public   ne mesurent que jusqu’à 6 GHz , et ne permettent pas de détecter et voir les fréquences de DEW (Remarque: je n'ai pas testé au-dessus de 50 GHz car peu d’appareils  publics permettent ce test.)
  • En utilisant un détecteur  industriel de RF , les TI peuvent constater que la fréquence cumulative des hyperfréquences à laquelle ils sont exposés via DEW est scientifiquement anormale et s'écarte considérablement des niveaux ordinaires. 

  • Dans mes tests, je voyais régulièrement des pics de RF de 100 à 200 mW / m2. Cela représente des ordres de grandeur allant au-delà de ce que les experts considèrent comme «normal» à la maison et jusqu’à 50 fois plus élevé que les limites autorisées par la FCC. Un détecteur RF non industriel aurait manqué environ 90% de cette valeur. Avec les détecteurs  industriels, il est plus facile de prouver scientifiquement les anomalies des champs électromagnétiques causées par le DEW.
  • D'après mon test en tente Faraday avec le détecteur  industriel de RF , il y a de bonnes raisons de penser qu'une partie de la fréquence DEW peut être située au dessus  de 30 GHz (40 à 50 GHz). C’est pourquoi , je suis fermement convaincu que DEW est une sorte d’onde millimétrique,  dans une gamme de fréquences allant de 30 GHz à 300 GHz. (Ceci est également appelé EHF / fréquence extrêmement élevée et représente le haut de gamme de la gamme de fréquences RF / Mw).
Dans cet article, je m’intéresserai  à :
 La Recherche de fréquences: avec l'appareil que j'ai utilisé pour mesurer DEW
 La fréquence de DEW :  à travers Les lectures de mes tests 
A savoir  ce qui est normal ? Quelles sont les détections  RF normales dans une maison (et comment se comparent-elles aux détections  RF trouvées en tant que TI attaqué par  DEW)
 Aux  tests en tente Faraday: Je préciserai la plage de fréquences DEW en testant les compteurs à l'intérieur et à l'extérieur d'une tente Faraday

La recherche  des fréquences
Permettez-moi de revenir au début de ma recherche de la fréquence DEW. En décembre 2017, j'ai été frappé par une puissante attaque auditive par micro-ondes (similaire à celle contre les diplomates américains à Cuba). En réponse, j'ai acheté un multimètre Trified EMF qui mesure les radiofréquences (RF) entre 20 MHz et 6 GHz.

 Le bruit induit par les hyperfréquences est dû à l’effet Frey; qui se produit entre 200 MHz et 3 GHz - donc le compteur Trifield fonctionnerait bien pour cela - il couvre cette plage. Le Trifield m'a laissé voir de mes propres yeux que, lorsque j'ai été frappé par ce bruit de micro-ondes, les lectures RF des CEM ont augmenté  parce qu'elles capturaient la plage de fréquences de cette attaque de CEM. Mes lectures RF les plus élevées augmentaient de 10 à 100x lorsque j'entendais le bruit induit par les micro-ondes !

Bien que j’ai pu mesurer avec précision la fréquence de l’attaque auditive par micro-ondes, je souhaitais également préciser la plage de fréquences des armes à énergie dirigée (DEW) utilisées contre les TI. DEW épuise  le corps. Cela peut être «évident » avec une douleur provoquée par un zapping ou «subtil», quand une exposition aux micro-ondes endommage les tissus musculaires, causant des dommages aux mitochondries, etc., mais dans ce second cas  la cible  ne ressent pas la douleur;  et pourtant  la cible sent  que son  corps s'use avec le temps.

Contrairement à l'effet auditif micro-onde (effet Frey), il existe très peu de recherches ou d'informations publiques sur la gamme de fréquences DEW. Alors j'ai cherché à les  découvrir. 
Comme mentionné, je suis frappé avec DEW depuis quatre ans; c’est très clair que la douleur et la fatigue de mon corps sont causées par la fréquence des micro-ondes externes, car lorsque j’utilise une protection faite de   plomb, mon corps récupère. Lorsque je n’ai pas de protection, mon corps s’épuise.
Alors, comment pouvais-je  faire  pour commencer à trouver les   éléments  de données qui me mèneraient à la fréquence DEW? L'un des défis auxquels  les TI sont confrontés face à cette question est que la plupart des détecteurs  RF vendus au public mesurent SEULEMENT jusqu'à 6 GHz. 

La raison en est que les fréquences RF problématiques les plus courantes sont causées par les appareils courants , le wifi et les téléphones cellulaires,  qui émettent généralement jusqu’à  5 GHz. Par exemple, le WiFi fonctionne généralement à 2,4 et 5 GHz. La 3G cellulaire est entre 800 MHz et 1,9 GHz. La 4G cellulaire varie de 700 MHz à 2,9 GHz. 

Ces détecteurs  RF disponibles pour le grand public  public sont destinés à une utilisation normale. Les sources de fréquences RF les plus courantes, comme vous pouvez le constater, sont inférieures à 6 GHz. Ces produits ne sont donc  pas conçus pour les TI ni pour mesurer le DEW.

Il existe des détecteurs  industriels de RF  que vous pouvez acheter avec des sondes  et qui mesurent une fréquence supérieure à 6 GHz. Le problème est qu'ils sont chers. Le Narda NBM 550 peut mesurer jusqu'à 60 GHz (à partir de 100 kHz). Le seul problème ? Un tel  appareil avec les sondes   dont vous aurez besoin peut vous coûter entre 20 000 $ et 30 000 $ -  et c’est hors de la portée de la plupart des TI. Il y a  un appareil d'occasion sur eBay qui coûte 9 500 $.

Pour sortir de  cette impasse, j'ai décidé de louer l'appareil à l'une des nombreuses entreprises qui louent des équipements industriels. Le coût total pour moi a été  d'environ 850 $ pour louer l'appareil et les sondes pendant un mois. L’appareil est le Narda NBM 550 et la sonde que j’ai louée était une sonde NARD-EF5091 (sonde de champ E 300 MHz-50 GHz (plate) pour série NBM, 8 à 614 V / m). (mise à jour le 12 novembre: j'ai également loué la sonde EF (à plat) E champ EF1891–3 MHz-18GHz de la série NBM, 0,8–1000V / m).




Quelques jours plus tard, le colis est arrivé. Appareil à la main, j'ai commencé à mesurer une plage de fréquences beaucoup plus large que ce qui était possible avec les détecteurs  de champs électromagnétiques classiques. (Pendant ces tests, j'ai éteint mon Wifi et mon téléphone cellulaire). Alors qu'est-ce que j'ai trouvé?

Utilisation d'un détecteur industriel  RF et constatations initiales sur la fréquence exacte de la fréquence DEW

Guide d'introduction rapide aux lectures de fréquences: 
Avant de passer aux mesures, il y a deux aspects dans les  lectures de fréquence que je veux préciser et distinguer. 
Le premier est la fréquence ou la gamme de fréquences. Une plage de fréquences peut être: 1 GHz à 6 GHz, par exemple. 
Le second est la détection  - qui nous indique la densité de puissance  dans fréquence a laquelle  nous sommes exposés («combien»). La détection  des RF est souvent mesurée en mW / m2. Cela fait référence aux milliwatts par mètre carré. Pour les besoins du lecteur, il suffit de penser que la détection  est basse et basse et haute (exposition plus fréquente). 

La plage de fréquences du compteur Trifield va donc de 20 MHz à 6 GHz. Et lorsque j'utilise ce compteur, je vois une information  sur son écran, indiquant par exemple 1,5 mW / m2. Le Trifield donne la densité de puissance  de fréquences entre  20 MHz et 6 GHz, il  les additionne et la valeur  donnée  est une valeur cumulée (dans ce cas, 1,5 mW / m2). Il existe une exposition à des  fréquences pour 1,5 mW / m2 dans la gamme allant de 20 MHz à 6 GHz. J'espère que cela  est facile à comprendre et va permettre de de rendre mon exposé facile à comprendre. 

En outre, examinons rapidement ce qu’est la fréquence radio / fréquence micro-ondes.  Les RF vont  de 3 kHz à 300 GHz. La fréquence des micro-ondes est comprise entre 1 GHz et 300 GHz. Les termes  RF et MW sont souvent utilisés de manière interchangeable parce qu'ils se réfèrent approximativement à la même gamme de fréquences. Ci-dessous, vous pouvez voir le spectre des champs électromagnétiques:





Vous pouvez voir que le spectre radioélectrique couvre les fréquences jusqu’à 300 GHz. Au-delà, vous entrez dans le spectre optique, qui comprend: la fréquence infrarouge (connue pour son utilisation en vision nocturne), la lumière visible et les rayonnements ionisants à haute fréquence tels que les rayons X. Nous sommes donc préoccupés par la moitié gauche du graphique ci-dessus. Plus précisément, de 1 GHz à 50 GHz - comme je vais vous expliquer pourquoi bientôt.

Avant d’arriver aux mesures, laissez-moi vous expliquer un détail technique. Le détecteur  Trifield mesure les RF en mW / m2. Le Narda NBM 550 mesure les RF en W / m2. mW est milliwatt et représente 1 / 1000ème de watt. W représente un watt. Donc, lorsque je fais des comparaisons, pour garder les choses simples, je donnerai les valeurs des deux en mW / m2 afin que nous puissions faire des comparaisons plus faciles  (tout ce qu'il faut, c'est multiplier par 1 000 le résultat de Narda).

Première constatation: la fréquence DEW est probablement comprise entre 18 et 50 GHz

Étape 1: Quelle est la fréquence 0–6 GHz par rapport à 0–50 GHz
La raison pour laquelle j'ai commencé à rechercher la fréquence DEW dans les basses GHz (0–6 GHz) tient à  2 constations. 
Premièrement, les détecteurs  EMF standard fonctionnent dans cette gamme de fréquences , comme le détecteur  Trifield. 
Deuxièmement, l’effet Frey, qui décrit le fonctionnement des attaques auditives par micro-ondes  se fait dans la gamme de 1 à 3 GHz; selon la page Wikipedia:

En modifiant les paramètres de l'émetteur, Frey a pu induire la «perception de fortes secousses de la tête… .. D'autres paramètres de l'émetteur ont induit une sensation d'épingle et d'aiguilles.

Je ne sais pas  ce qu’il en est pour vous, mais pour moi, cela ressemble à DEW. Buffeter signifie «frapper» - et si cette sensation de frappe peut être générée entre 1 et 3 GHz - cela semble être un bon élément de base pour vérifier. Même chose pour les sensations   de piqûres  « d’ épingles et d’aiguilles".

Ce que je cherche à  évaluer, c’est combien de fréquences DEW se situent  entre 0 et 6 GHz (ce que je nommerai dans cet article «gamme de fréquences RF inférieures») et entre 6 et 50 GHz (que je nommerai dans cet article « gamme de fréquences RF mi-supérieure »). Si elle se situait dans la plage inférieure, je me concentrerais sur cette plage  de fréquences pour identifier la fréquence DEW, mais si elle était au-dessus, je devrais élargir mes recherches  - et prouver mon hypothèse initiale selon laquelle DEW se situerait dans la plage de fréquence des attaques auditives à micro-ondes: incorrect - et explorer ensuite les plages de fréquences RF les plus élevées.

Voici donc comment déterminer quelle fréquence DEW se situe dans la plage de fréquences RF supérieures (6–50 GHz). Pour cela j’ai utilisé  simultanément mes compteurs Trifield et Narda. Trifield mesure jusqu'à 6 GHz. Narda mesure jusqu'à 50 GHz. J’ai utilisé  les détections des deux avant de  soustraire le résultat de  Trifield au résultat de Narda. 

Alors:
(détection  Narda) moins (détection Trifield) = détection  cumulative de la fréquence dans la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz)
La détection  de Narda sera plus élevée car elle inclut les informations de  Trifield PLUS ainsi que les lectures de fréquence RF comprises entre 6 GHz et 50 GHz.

Laissez-moi dire ici que mes détections  montrent des niveaux de CEM bien supérieurs à l'ordinaire. Dans les environnements normaux, la lecture de crête RF Trifield (0–6 GHz) serait inférieure à 0,1 mW / m2. Il n'y a pas non plus de raison d'avoir des niveaux significatifs de fréquence RF supérieurs à 6 GHz (6–50 GHz) dans un environnement civil tel que le mien. C’est pourquoi je suppose que la plupart de mes détections RF présentent un «excès» et reflètent la fréquence DEW - car ces détections  sont bien supérieures à 0,1 mW / m2. (Je parle davantage des niveaux «normaux» dans la section ci-dessous «Qu'est-ce que la normalité?»)
Je dois noter que je suis agressé par  DEW constamment et que ces détections  doivent refléter les anomalies EMF générées par de telles attaques.
Commençons donc par mes détections . 

Date: 30 octobre 2018
Heure: 18h21
Lecture de pointe Trifield: 1,1 mW / m2
Lecture de pointe Narda: 15,6 mW / m2
Gamme de fréquence RF mi-haute totale (6 à 50 GHz): 14,5 mW / m2.
Ainsi, environ 93% de la force DEW EMF provient de la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz).

Voici une autre détection:
Date: 30 octobre 2018
Heure: 18h41
Lecture de pointe Trifield: 1,3 mW / m2
Lecture de pointe Narda: 10 mW / m2
Gamme de fréquences RF supérieure (6–50 GHz): 8,7 mW / m2.

Dans ce cas, 87% de la force électromagnétique DEW provient de la gamme de fréquences RF mi-haute (6 à 50 GHz).
La plus part des  ldétections ressemblent à ça . Lors de détections répétées, je trouve que la plage  des RF mi-haute (6 à 50 GHz) représente 85 à 95% du total des lectures de fréquence. Sur la base de ces détections  répétées, je suis persuadé  que DEW se situe probablement entre 6 et 50 GHz et non dans la plage de radiofréquences inférieure aux attaques par micro-ondes auditives (généralement comprises entre 1 et 3 GHz). (Je devrais également ajouter ici que je n'ai pas testé la fréquence supérieure à 50 GHz et qu'il est possible que la fréquence DEW soit supérieure ou égale à 50 GHz).

Étape 2: Quelle est la fréquence de 0-18 GHz par rapport à 0-50 GHz?
(Mis à jour le 12 novembre)
Une fois que j'ai déterminé que DEW n'était pas dans la gamme des basses GHz (0–6 GHz) et était au dessus  de 6 GHz, j'ai loué une autre sonde qui va de  0-18 GHz. Encore une fois, je voulais comparer les gammes de fréquences (jusqu'à 18 Ghz et jusqu'à 50 GHz) pour voir si la fréquence risquait d’être  comprise entre 6 et 18 GHz ou au-dessus  de 18 GHz. Ma méthodologie est à peu près la même que précédemment ; dans ce cas, j’ai utilisé  une sonde qui mesure jusqu’à 50 GHz et une sonde jusqu’à 18 GHz et fait la soustraction.

Voici un  autre exemple de détection :
Date: 7 novembre 2018
Heure: 21h20 (la raison de cette heure tardive est que mon ciblage DEW est pire pendant  la nuit).
Lecture de pointe Trifield: 0.5 mW / m2
Lecture de pointe Narda 18 GHz: 2,6 mW / m2
Lecture de pointe Narda 50 GHz: 27 mW / m2
% de haute fréquence entre 18 et 50 GHz: 90,4%

Cela montre que l'essentiel de l'exposition aux fréquences se situe entre  18 à 50 GHz (et non en dessous de cette plage de fréquences). 
Le pourcentage total de la fréquence des fréquences inférieures à 18 GHz est de 2,6 mW / m2 sur un total de 27 mW / m2. Cela représente 9,6% du total. 90,4% de la fréquence est comprise entre 18 GHz et 50 GHz.

Dans des tests cohérents, le pourcentage des  fréquences de moins de 18 GHz ne représentait que 0,7-12% du total, et une moyenne d'environ 8% du total. Cela signifie que 92% de la fréquence provient de 18 GHz à 50 GHz. Ce test nous permet de mieux évaluer la portée réelle de DEW en montrant que la gamme 6-18 GHz  n’est pas notre  suspect principal de DEW (tout comme nous avons montré que 0,6 GHz n'était pas si problématique lors du dernier test). 

De plus en plus, il semble que les fréquences les plus hautes soient celles sur lesquelles nous devrions nous concentrer: DEW.
Le monde scientifique a une terminologie pour ces sous-gammes au sein de la gamme EMF Radio Frequency:



Nos recherches ont montré que l'UHF (300 MHz-3 GHz)  ne semble pas significative en tant que DEW . Lors de ce test, nous avons montré que la moitié de la super haute fréquence SHF (3 GHz-30 GHz) n’apporte pas une contribution importante à la technologie DEW.  cela nous oblige donc à nous concentrer  sur la gamme supérieure des SHF et dans la gamme des fréquences extrêmement hautes-EHF (30 GHz - 300 GHz).

Voici donc ce tableau édité avec les points sur lesquels nous devrions nous concentrer lorsque nous parlons de DEW (note: j'ai éliminé les basses fréquences - 30 MHz et moins - car il n'y a aucune raison scientifique pour que les basses fréquences puissent causer la douleur / zapping sensation de DEW):




Comme vous pouvez le constater, le gros de la fréquence probable de DEW se situe entre 18 et 50 GHz.  les Perps  n’attaquent pas en utilisant une seule fréquence, mais plutôt une gamme de fréquences qui recouvrent tout le spectre.  Cependant, la concentration de ces attaques  de CEM semble être  dans une gamme de fréquences supérieure à 18 GHz. Ceci est important pour plusieurs raisons. Un exemple simple: la plupart des fabricants de tentes RF, par exemple, ne montrent  leurs propriétés de protection  que jusqu’à 20 GHz.  C’est ce qu’on peut voir sur le tableau de protection de la tente de protection RF de Holland Schielding:


Cependant, les TI voudront connaître les propriétés de protection  au-dessus de 20 GHz s’ils veulent pouvoir se protéger de DEW. Ceci est juste un exemple pour lequel connaître la gamme précise  de DEW est important; cela influence nos choix de protection. Et cela aide à affiner  nos recherches  de mesure.
Lentement mais sûrement, nous nous concentrons sur la fréquence DEW; Un pas après l'autre.

Deuxième constatation clé: les détecteurs  de champs électromagnétiques industriels révèlent que les  cibles (TI ) sont soumises à une exposition aux micro-ondes beaucoup plus importante que l’on pourrait penser si on utilise un compteur de champs électromagnétiques ordinaire

Pendant les attaques DEW, je vois régulièrement des détections de RF maximales de 100 à 200 mW / m2 avec le Narda NBM-550, en particulier dans ma chambre à coucher où je suis le plus souvent ciblé. Comme je l’expliquerai dans la section suivante («Qu’est-ce qui est normal?»), C’est très anormal pour une résidence et je crois que ce type de collecte de données amène les TI à la preuve scientifique concrète et incontestable qu’elles sont ciblées par une énergie dirigée. Ces niveaux sont environ 1 000 fois plus élevés que ce que les spécialistes en radiation considèrent comme problématique.

Deux choses importantes ici. 
Premièrement, sans accès à cet appareil  d’environ 25 000 $, la plupart des TI n’enregistrent qu’un faible pourcentage de la fréquence DEW. Comme mentionné, 90% de ces détections  se situent dans une plage de fréquence RF élevée que les compteurs EMF ordinaires ne capturent pas. Il est donc possible que les informaticiens se soient adressés aux autorités ou aux tribunaux avec des détections de radiofréquences qui semblaient anormales, mais pas suffisamment élevées pour poser un problème de manière indiscutable. Il y a une différence en montrant que l'on est soumis à une fréquence RF de 100 mW / m2 ou à 10 mW / m2.

Les détecteurs industriels tels que Narda donnent une image plus complète et révèlent des lectures plus précises  et qui montrent que l'exposition aux micro-ondes de TI est 10 fois plus élevée que prévu. Maintenant, les TI disposeront de données plus complètes et  plus précises pour présenter leur cas. Si vous êtes un TI avec un détecteur Trifield, ou un détecteur Cornet, etc., et que vous voyez des lectures anormales telles que des lectures de pic occasionnels de 1 à 10 mW / m2 (tout en éteignant le wifi / téléphone  cellulaire pendant les tests), votre exposition réelle peut être considérablement plus élevée. que cela - ce qui pourrait expliquer vos symptômes. (Voir l'étude UCSD / Golomb pour savoir comment l'exposition aux micro-ondes explique une vaste gamme de symptômes physiques.)

Deuxièmement, il y a moins de bruit du signal dans la détection industrielle  EMF . Étant donné que 90% de la fréquence se trouve  dans les gammes de fréquences RF élevées (18–50 GHz), il y a beaucoup moins d'ambiguïté ou de raisons de douter de  l’origine de ces niveaux anormalement élevés. C’est parce que, dans cette gamme élevée,  le Wifi et  le téléphone cellulaire ne peuvent pas être invoqués par les critiques pour suggérer que la détection est gonflée à cause des communications électroniques domestiques ordinaires. 

Cela est dû au fait que ces composants électroniques ne fonctionnent PAS dans la plage de fréquences RF élevées. Il existe clairement une cause inhabituelle de ces détections élevées constatées par les TI, et qui n’a rien à voir avec les appareils électroniques domestiques ordinaires . (Même si  un TI désactive le Wi-Fi et le  téléphone cellulaire lors de ces détections, les critiques peuvent toujours affirmer que c'est une origine de signal . Ou encore, prétendre que l'utilisation du cellulaire et du wifi à proximité en est en cause). Même si ces appareils électroniques ordinaires contribuent à la détection, ils n’ont d’impact que sur la «plage de basses fréquences RF» de 10%; la composante 0–6 GHz du nombre total.

J’ai loué l'appareil Narda pour  vérifier ce que  je soupçonnais  à savoir que la fréquence DEW allait au-delà des plages couvertes par les détecteurs  RF EMF ordinaires . Cela m’incite maintenant  à investir dans un analyseur de spectre ou un mesureur de rayonnement sélectif pour évaluer plus précisément la fréquence ou la plage de fréquences DEW problématique. Mais avant d’investir dans ce domaine, je voulais d’abord utiliser un compteur RF industriel pour voir d’abord quelle gamme de fréquences GHz du spectre , il me faudrait  analyser . Il est maintenant clair que je devrais me procurer un analyseur pouvant atteindre 50 GHz, voire plus.

Qu'est-ce qui est normal?
Patrick van der Burght (autorité en matière d'évaluation du rayonnement dans les habitations, d'atténuation et d'aide à la construction exempte de rayonnements; et orateur international en matière de mesure du rayonnement) décrit ici une lecture RF de 0,01 mW / m2 idéale pour la maison et une valeur  de 0,3 mW / m2 lire comme potentiellement problématique nécessitant probablement une protection. 

Revenons maintenant à mes conclusions concernant une exposition aux radiofréquences de 100 à 200 mW / m2. Certes, cela couvrait une gamme de fréquences plus large, mais étant donné qu’il n’existait pas de raison d’existence  de cette haute fréquence dans des maisons (plus de 6 GHz), cela indiquait  un niveau inquiétant - et certainement anormal et suspect avec  une détection ~ 600x  ( 600 fois) supérieure à un niveau problématique de radiofréquence,  et tel que déterminé par un expert du domaine.

La FCC établit des directives sur l'exposition maximale de fréquence («Limites d'exposition maximale admissible (MPE) - à partir du § 1.1310»). Selon leurs directives, l'exposition maximale pour des fréquences comprises entre 1,5 GHz et 100 GHz est de 5 mW / m2. 

Comme mentionné ci-dessus, je vois souvent des détections du  Narda de 100 à 200 mW / m2 dans cette plage (6 GHz à 50 GHz). Cela semble donc être 2 à 40 fois plus élevé que la limite FCC. 
Lorsque les  cibles (TI)  sont attaquées  par DEW, la fréquence à laquelle elles sont exposées et  qui peuvent être mesurées de manière objective et scientifique dépasse clairement les limites habituelles des appareils électroniques domestiques ordinaires et se situe dans une plage que le gouvernement juge malsaine.

Remarque: la FCC propose  d'autres normes   pour les niveaux de fréquence inférieurs à 1,5 GHz. Ces niveaux sont de précaution, ridiculement élevés et ont pour but de protéger contre la surcharge thermique  et les chocs électriques. La réalité est que la santé est bien affectée par ces niveaux. 

De SmartGrid Awareness:
« Des effets biologiques et  des effets néfastes pour  la santé  ont été mesurés« à de très faibles niveaux [en hyperfréquences] »sur la base d’études publiées portant sur diverses sources d’émissions… Diverses directives gouvernementales sur l’exposition aux RF qui ne protègent pas pleinement la santé publique. En particulier, les directives aux États-Unis et au Canada ont été établies uniquement pour protéger les tissus d'une surchauffe importante et d'un choc électrique. ”

faraday.jpg

Tests complémentaires avec une tente Faraday
Récemment, j'ai acheté une tente Faraday de Holland Shielding.





Cette tente de Faraday soulage de nombreux symptômes de cibles (TI) (maux de tête artificiels, troubles de l’énergie empêchant de dormir, perturbations du sommeil), mais j’ai remarqué que je devais continuer à porter une protection  en plomb très résistant pour me protéger des attaques par le DEW lorsque je me trouvais dans ma tente. Sans cela, j’étais réveillé par la souffrance - avec    ou sans tente. Ce que j’ai compris, c’est que la fréquence DEW  utilisée est probablement supérieure à celle que ma tente peut protéger.
Alors regardons le tableau de protection de la tente faraday de Holland Schielding.



Votre interrogation  pourrait être: "Que montre exactement ce graphique?"  Tout d’abord je précise avoir acheté  la tente Holland «Double layer», illustrée par la ligne noire ci-dessus. 

Le graphique montre les performances de protection de la tente à différentes fréquences (indiquées dans l’axe inférieur). Lorsque la force de la fréquence augmente, les performances de protection de la tente diminuent. L'axe vertical donne l’indication en  dB ou décibels. Qu'est-ce que dB / décibels et qu'est-ce que cela a à voir avec la  protection contre les  EMF? Bonne question. Il s'avère que bien que nous ayons l'habitude d'entendre les décibels en termes de son, cela se réfère en réalité à un changement d'intensité.

Selon LessEMF:
« le Décibel est une façon de décrire le rapport d’une mesure d’intensité à une autre. Cette façon de procéder est utile aux ingénieurs pour effectuer des comparaisons. En utilisant des décibels, nous pouvons comparer l’intensité du champ avant et après un événement ou comparer une intensité mesurée à une référence connue. Nous pouvons l'utiliser pour comparer des champs électriques, des champs magnétiques ou même l'intensité des radiofréquences. ”
LessEMF a une bonne explication à ce sujet si vous souhaitez en savoir  davantage. Il existe  un tableau  utile pour comparer les décibels au % de protection espéré :




Nous pouvons donc constater que si nous utilisons moins de 20 dB de protection , nous bloquons moins de 99% des champs électromagnétiques à cette fréquence.
 Mais venons-en  aux propriétés de protection de la tente Holland
Si nous revenons au tableau des protections de   Holland schielding ,
nous voyons qu’ à 20 GHz, nous sommes tombés à environ 50 dB, ce qui est suffisant pour bien bloquer plus de 99% de la fréquence à ce niveau. Cependant, la capacité de protection décroît brusquement à 10 GHz et au-delà / au-dessus. Je dois avouer que je n'ai pas les détails de protection  de la tente Holland  Schielding au-delà de 20 GHz (je l’ ai demandé , mais la société  ne dispose pas de telles informations).  

Pour notre évaluation, et  si je suppose que le taux  de la protection en dB baisse  à la même vitesse entre 20 et 50 GHz et entre 10 et 20 GHz, nous aurions  alors la protection en dB suivante:
À 30 GHz: 30 dB
À 40 GHz: 10 dB
Selon le tableau de LessEMF,

Lorsque nous sommes à 10 dB de protection, la tente laisse passer une quantité non négligeable de rayonnement à ce niveau (40 GHz). La protection est probablement médiocre à 40 GHz et pire à 50 GHz - ce qui pourrait bien être la fréquence DEW.
Certes, il s’agit d’une analyse approximative; Quoi qu’il en soit, nous constatons que la capacité de la tente à protéger  diminue à mesure que la fréquence augmente . 

Ainsi si DEW existe à des fréquences très élevées (40 GHZ, 50 GHZ), cela expliquerait qu’elle puisse franchir  la protection prévue  pour la tente. Cela correspond à mon expérience et à mes symptômes. Alors que la tente Holland Faraday  devait permettre  de prévenir de manière adéquate divers symptômes de ciblage , tels que les problèmes de sommeil, j’avais continué à avoir  des symptômes de DEW tels que muscles contracturés et douloureux . 

Sachant que la tente Holland Schielding  protège presque complètement jusqu’à 20 GHz, j’ai théorisé qu’au moins une partie de la fréquence DEW devait être supérieure à 20 GHz  puisque, étant dans la tente, je restais affecté par les fréquences DEW. Mon ciblage était  probablement beaucoup plus élevé car la tente protège toujours au-delà de 20 GHz; Je dirais que la fréquence 30–50 GHz est enregistrée sur mon compteur Narda. 

Pour cette raison, je suis fermement convaincu que DEW est une sorte d’onde millimétrique, une gamme de fréquences allant de 30 GHz à 300 GHz. (Ceci est également appelé EHF / fréquence extrêmement élevée et représente le haut de gamme de la gamme de fréquences Rf / Mw).
Fait intéressant, les tests avec les compteurs Trifield et Narda valident cette théorie.

Les données de mesure de la tente Faraday
Le compteur Trifield (mesurant 0–6 GHz) dans la tente est passé à 0 (avec un pic maximum occasionnel de 0,006 mw / m2 - un nombre presque insignifiant). Cependant, le compteur Narda (0–50 GHz) présentait des détections  beaucoup plus élevées avec des pics de près de 20 mW / m2. Cela montre que les hyperfréquences de  basses à modérées ont été bloquées par la tente (0–6 GHz) mais pas les hautes fréquences (6-50 GHz); ou du moins pas complètement. Certaines de ces dernieres traversaient et de façons notoires . 

Le fait que j’ai eu des symptômes de DEW dans la tente (mais pas d’autres symptômes de ciblage  associés typiquement à des fréquences plus basses telles que perturbation du sommeil, bruit de micro-ondes, etc.) est expliqué par ces données de mesure et indique que DEW n’est pas seulement supérieure à  6 GHz,  mais plus probablement  supérieure à 30-40 GHz également (car la tente bloque suffisamment pour atteindre ces niveaux de fréquences).

Dans ma chambre, à l’extérieur de la tente, le compteur Narda a atteint à plusieurs reprises un maximum de 0,2 W / m2, soit 200 mW / m2. C'est très élevé (rappelez- vous  l'expert en radiation, Van der Burght  qui a écrit que 0,3 mW / m2 était problématique). 

Les détections  élevées dans la chambre à coucher sont compatibles avec le concept de «zones ciblées désignées» - zones dans lesquelles le sujet est ciblé par micro-ondes de manière concentrée. Ce sont souvent des espaces définis et  fixes où la cible  passe beaucoup de temps, idéalement immobile. 

L'immobilité est souhaitable car, comme indiqué dans l'étude UCSD / Golomb, l’appareil  de projection des signaux doit sinon   être reprogrammé ( repositionné)  pour atteindre le sujet en cas de mouvement, comme ce fut le cas pour les diplomates américains à Cuba. Théoriquement, cela nécessite plus d’attention et est globalement moins efficace. 

Toujours selon l’étude, les diplomates ont découvert que leurs chambres à coucher étaient des "zones ciblées"  et où le ciblage était extrême; Parfois, la zone ciblée était encore plus étroite, telle que leur lit. Ce que je qualifie de «zones ciblées désignées»,  a été désignée  comme  «localisation laser des sons».  par l’étude de l’UCSD 

Il y avait une localisation «semblable à  une  localisation de sons par  laser»  [générés par micro-ondes] dans certains cas. Pour les diplomates, «… au moins certains des incidents étaient confinés à des pièces spécifiques ou même à des parties de pièces présentant une spécificité semblable à celle d'un laser…. Un incident a été décrit dans les médias comme suit: «Le bruit assourdissant et grinçant a fait sortir le diplomate américain de son lit dans un hôtel de La Havane. Il ne bougea que de quelques pieds et il y eut un silence.  Ensuite, Il est remonté dans son lit. Inexplicablement, le son atroce l’a frappé à nouveau. C’était comme s’il avait traversé un mur invisible au milieu de sa chambre. Il s’en est suivi  la perte d'audition et les problèmes d'élocution… ». La physique des DME est au contraire compatible: les lasers sont eux-mêmes des DME focalisés. Tautologiquement, les DME peuvent être focalisés de manière «laser».

Donc, pour récapituler, je vois des pics de 200 mW / m2 RF dans ma chambre à coucher à l'extérieur de ma tente et 20 mW / m2 à l'intérieur de celle-ci. Ainsi, bien que ma tente bloque une grande partie de la fréquence (pas moins de 90%), elle laisse passer  un pourcentage (10%) - et je suppose que cela se situe à des plages de fréquences plus élevées (40-50 GHz) là où la tente de Faraday ne fonctionne pas.  Bien que l'on puisse considérer l'efficacité de la protection  à 90%, lorsque ce qui est autorisé génère 20 mW / m2 de fréquence, celle-ci dépasse 60 fois ce qui est considéré comme une exposition problématique aux hyperfréquences.

MISE À JOUR (Ajout d’une  sonde du 13 au 18 novembre): Comme mentionné précédemment, j'ai loué une sonde allant de 0 à 18 GHz. J'ai fait un test à l'intérieur de la tente RF avec cette sonde et confirmé mes découvertes. Les détections comprises entre 0 et 18 GHz à l'intérieur de la tente étaient de 0,1 mW / m2 - ce qui signifie que la majeure partie était arrêté  par la tente (les lectures à l'extérieur de la tente étant de 1,3 mW / m2); mais la sonde 0–50 GHz enregistrait  10 mW / m2. Le fait que je ressente DEW à l'intérieur de la tente alors que la fréquence 0-18 GHz était largement bloquée est une réaffirmation du fait que DEW se situe au delà de 18 GHz.

Comme je n’ai pas les  informations de performance  pour la tente au-delà de 20 GHz, j’hésite à tirer des conclusions absolues, mais il semble, pendant les attaques de DEW qu’il existe 
-   une exposition aux micro-ondes inférieure à ~ 30 GHZ, mais  bloquée 
- ET  une  fréquence  supérieure à 30 GHz qui  traverse (partiellement), 

Cela semble indiquer que le signal  DEW n'est peut-être pas une fréquence unique, mais que les cibles sont soumises à une plage de fréquences comprise entre 1 et 50 GHz. Nos essais précédents nous ont appris qu'une grande partie de cette fréquence était au-dessus de 6 GHz et, d'après les essais effectués sous la tente, un pourcentage  du signal est probablement compris entre 30 et 40 GHz et plus. Par conséquent, DEW pourrait bien être une sorte d’onde millimétrique (30–300 GHz).

En conclusion
Les détecteurs  de CEM industriels nous permettent de voir ce que ne peuvent pas les détecteurs  de CEM ordinaires. Nous voyons un niveau plus précis de fréquences hyperfréquences auxquelles les cibles  TI  attaquées par DEW sont exposées (qui peuvent être 10 fois plus élevées que celles qu’elles mesurent avec les détecteurs CEM grand public). 

En outre, nous pouvons évaluer qu'une grande partie de la force électromagnétique du signal  DEW (~ 80-90%) dépasse 18 GHz (18-50 GHz). Le test de la tente de Faraday que j’ai effectué suggère qu’une partie du signal  DEW pourrait être de 40 GHz ou plus.

Ce test n'a pas été facile. C'était cher. Il y avait des perturbations et des dysfonctionnements, dont certains étaient inexplicables. Mon ciblage a également considérablement augmenté au cours de cette période. Cependant, mes recherches ont abouti à certaines conclusions sur lesquelles s'appuyer , que la communauté des cibles ( TI) jugera utiles - et plus importantes encore,. 

J'espère que les données seront utiles pour:
Faire progresser scientifiquement la communauté  des cibles dans la compréhension de l’ insaisissable signal DEW  qui est utilisée contre nous de manière malveillante. 

J’espère que ces résultats 
guideront les autres chercheurs de la communauté des cibles ( TI)  dans leur analyse approfondie des fréquences du signal  DEW et de son amplitude / puissance à différentes fréquences.
augmenteront la crédibilité des cibles  à travers  une étude scientifique qui montre s’ils sont la proie d’un signal  DEW, et que  leur exposition aux RF est probablement  bien  supérieure à ce que montrent les détecteurs  de CEM destinés aux consommateurs grand public.
inciteront  les  cibles (TI)  à collecter des données scientifiques (lectures de fréquence) avec des détecteurs  EMF adaptés à  leur ciblage DEW (et autres).
- permettront d’approfondir les connaissances des  fréquences ou  plages de fréquences  du signal DEW  pour nous permettre de  meilleures protections.

Pour ma part, je vais poursuivre  mes recherches,  avec des  analyseurs de spectre, afin de mieux comprendre les gammes de fréquences les plus problématiques de DEW.

  • Remarques
  • L' utilisation des lectures de crête: Ma méthode de mesure consistait à évaluer la lecture de crête pour les deux compteurs. Il  y a des raisons de croire que DEW fonctionne grâce à un rayonnement hyperfréquence pulsé. Dans le cas d'un rayonnement hyperfréquence pulsé, l'impact est mieux mesuré non pas par des moyennes mais par une seule impulsion. 
  • D'après l'étude de Golomb (page 7), «À noter que l'induction de Frey n'est pas régie par l'intensité moyenne du rayonnement, mais par l'énergie produite par une seule impulsion. (De manière analogue, si un marteau-piqueur frappait toutes les 2 minutes, la faible pression calculée en fonction du temps n'expliquerait pas les dégâts.) ». Bien que les effets Frey et DEW soient différents, ils fonctionnent tous deux sur un rayonnement hyperfréquence pulsé. J'ai donc appliqué cette même méthodologie.
  • Corrélation: alors que les compteurs Narda et Trifield variaient en détections  (car ils couvraient différentes gammes de fréquences), ont-ils au moins évolué dans le même sens? C'est-à-dire que, lorsque l'une a augmenté, l'autre at-elle également augmenté? 
  • J'ai trouvé que c'était souvent le cas (laissant croire que les personnes attaquées par le signal  DEW pourraient utiliser un détecteur de RF avec une plage de fréquences limitée et  déterminer de façon directionnelle quand l'exposition à la DEW augmentait), mais pas toujours. 
  • Par exemple, en détection , j'ai le Trifield à 0,8 mW / m2 et la lecture globale de Narda à 1 mW / m2. Il s'agissait d'une détection  rare où la gamme des basses fréquences (moins de 6 GHz) constituait une part importante de la fréquence hyperfréquence globale: 80% (au lieu de plus proche de 10% dans la plupart de mes tests). Il y a donc des moments où l’un des détecteurs peut présenter des informations et pas l’autre.  
  • La théorie initiale selon laquelle le signal  DEW peut se trouver dans la même gamme de fréquences que «l’effet Frey»: 
  • extrait de l’entrée de Wikipédia dans «Effet auditif micro-onde»: microwave auditory effect
  • À 1,245 GHz, la densité de puissance maximale perçue était inférieure à 80 mW / cm2. Selon Frey, les sons induits ont été décrits comme «un bourdonnement, un claquement, un sifflement ou un choc, en fonction de plusieurs paramètres de l'émetteur, à savoir la durée et la fréquence de répétition des impulsions». En modifiant les paramètres de l'émetteur, Frey a pu induire la «perception de bouleversements graves de la tête, sans symptômes vestibulaires apparents tels que vertiges ou nausées». D'autres paramètres de l'émetteur induisent une sensation  de piqûres d'épingles et d’aiguilles.
  • Le terme «buffet» signifie «frapper» ou «frapper de manière répétée et violente». Pour que Frey puisse créer une sensation de «vibration» utilisant des fréquences similaires à celles de l'attaque auditive à micro-ondes, fait penser que la même fréquence était utilisée pour DEW. Si vous lisez ce qui précède, l’effet «chocs » et «épingles et aiguilles» ressemble beaucoup à DEW. J'ai donc eu des raisons de penser que la gamme de fréquences de 1 à 3 GHz (courante pour les attaques auditives à micro-ondes) serait similaire pour DEW. Cependant, d'après mes recherches, cela ne semble pas être le cas. Il semble y avoir une certaine fréquence dans cette gamme, mais la majorité au moins des tests semble être supérieure à 6 GHz.