Articles

Affichage des articles du mai, 2014

Harcèlement électronique- Crête - Cuba

Image
Mes deux voyages en Crête et à Cuba avaient été achetés dans une agence HAVAS.
Lors de mon second passage dans l’agence, le réseau beur y avait envoyé une des siennes. Avec ses babouches d’appartement, son sac à provisions et sa raquette de tennis sans housse, elle avait ignoré les remarques de l’employée qu’elle avait interrogée. La beurette , restée debout pour ne rien rater de  mes destinations et dates de   départs,  n’avait quitté les lieux qu’une fois renseignée.

C’était ensuite un jeu d’enfants  pour les autres, de trouver  les informations complémentaires pour organiser le harcèlement. Comme d’habitude ,  par copinage ou intrusion dans le système informatique du voyagiste.

Le séjour à Analipsis,  (Crête) dans un hôtel unique , avait été une épreuve de matraquage d’ondes égale à celle d’Islande.  L’horreur.   Toutes mes notes sur ce sujet avaient  ensuite été volées  dans un bagage  fermé à plomb de mon appartement . Les plombs  volés ou falsifiés  utilisés par un des réseaux voy…

Harcèlement électronique et rage de dent

Image
Texte de 2012
Pour détecter  sur place  des ondes nocturnes invalidantes il y avait l'excellent  laboratoire EMITECH, recommandé par un concurrent.

Le rendez-vous de contact avait été pris d’une cabine publique de Vannes . La communication était difficile. Non  à cause du véhicule  qui s'énervait juste à côté, seulement à cause de la ligne qui semblait dédoublée. Captée.

Une violente  rage de dent m'avait prise au dépourvu le matin du rendez-vous.

Ma pause déjeuner avait été faite, rage de dent incluse,   en vitrine d’une brasserie à Ploërmel. Ce qui avait permis d'admirer un motard de la gendarmerie, lambinant dans la parking en repérage de véhicule.    Sa moitié était sans doute en vérification d'un autre itinéraire de cible.
Il était 13h15.  Une heure de déjeuner de fonctionnaire.

Au laboratoire, allée du Chemin vert, la secrétaire qui avait prévenu le spécialiste de mon arrivée était hilare. Lui aussi. Il en avait omis de se présenter.

Au bout de quatre phras…

Harcèlement en réseau - dégradations - l'eau

Image
Dans le harcèlement en réseau,  tous les aspects de la vie d'une cible sont concernés. Avec la durée  et le recul , il est cependant  possible de répertorier quelques modes de fonctionnement ou  domaines de prédilection  des harceleurs de proximité.
Ils sont un mix d'analyse d'opportunité liée à la situation de la cible et d'imagination malfaisante en fonction des centres d'intérêts ou des  habitudes des harceleurs.
Voici ci-après quelques anecdotes d'eau  qui passent par la plomberie.



Dans cet  appartement-là il y avait un bidet d’époque (1930) . Il recevait, en général, du linge en attente de lessive. Pas d’eau.
Ce jour-là , après une absence de 2 heures, j’avais été assaillie  par les hurlements de la dame âgée du dessous. De l’eau dégoulinait de son plafond depuis plus d’une heure.
Dans ma salle de bain et ailleurs, ça ressemblait au  début d’une piscine. Les robinets du bidet étaient grand ouverts, le linge empêchait  l’évacuation de l’eau qui avait fait…

Lovely anecdote

Image
Lovely's paillasson
Ceci est  une  anecdote dans le genre de celles que concoctent J-J Walti à  Paris, avec intervention de policiers ,  à la clé .  Pour mémoire,  deux policiers  étaient venus sur mon palier   deux fois de suite faire du boucan ,  et quelques jours  avant une AG de propriétaires. Ils y avaient crié  mon nom , comme  s'ils étaient à la recherche d'une criminelle qui se cachait.  Au final, dans le commissariat quelques jours plus tard,  et après quelques propos insultants , ils s'étaient contentés de m'interroger sur des problèmes de copropriété de nature complètement et uniquement privative.
Là  ce lundi matin  ,  à Vannes,   vers 6h++ , quelqu’un semblait faire des claquettes sur le sol carrelé de la salle de bain d’  A. Roux. C’était  plutôt  tôt.
Puis le relais du bruit  avait été pris à partir de  l’appartement de Lovely 92, au même niveau que moi. Le bruit ressemblait à celui de morceaux de bois frappés  très fort l’un contre l’autre.  A 6h ++ …