mardi 30 décembre 2014

Harcèlement en réseau - des seniors


Les cibles savent que le harcèlement en réseau,  fonctionne sur des mensonges  qui servent de prétexte ou d'excuses  à des groupes constitués, des communautés  ou des corporations qui le pratiquent comme un jeu  ou pour renforcer  un lien qui les unit : l'expression de leur sadisme avec surenchère  qui comble le vide de leur vie.
Certains séniors  aussi correspondent à ce signalement . 

Arrivée la veille de l'état des lieux, j'avais fait la connaissance des deux  amis/ex-voisins  de la résidente précédente et réputés gentils. Des séniors.


Le mauricien des deux,  abrégeant notre rencontre avait proposé   à son compagnon un petit tour dans ma prochaine maison . OK , je suivais.
Mais non, pas moi . Ma présence aurait, paraît-il,  et selon lui,  été illégale . 
Diable ! un pointilleux du droit,  goujat  en sus  et qui disposait , lui, des clés d'un endroit dont il n'était ni propriétaire ni locataire , et où il allait pénétré alors que l'endroit était vide..

C'était-là , simplement , sa  première provocation sadique . Il annonçait qu'il avait mes clés. Le reste le prouvera.
Chaque provocation sert  aux pervers à pousser la cible à  une réaction pour pouvoir motiver  des représailles  et continuer à jouir. 

Ces deux -là,   du groupe LGBT, comme l'architecte du 81 rue du Fbg St Jacques , et le chinois de Limeil- Brevannes, avaient  l'air de s'amuser  à harceler comme des petits fous.

Leur audace et   leur extrême furtivité tendaient à prouver l'habitude,  et l'assurance d'une complicité locale  active ou de laisser faire , en complète opposition avec le concept du lieu.  



Collés à leur fenêtre  en observation continue et appuyée , ils avaient  systématiquement foncé pour une violation furtive  vers ma porte . Dès que possible. Tel l'oisif Calamity John James du 22 rue Ernest Renan

Il se trouve que la plupart de leurs  actes de  délinquants ,  quotidiens, sont des répétitions de ce que connaissent toutes les cibles. Ces seniors-là reproduisent :
Objets provenant de ma voiture et du cellier ,  et déposés dans la maison en mon absence.
Objets pris dans un tiroir  à l'intérieur de la maison et jetés par terre.
Dégradations d'un cadre et débris laissés sur le sol.
Dégradation du mobilier et morceaux laissés sur la tapis.
Dispersion de saletés sur la terrasse  pour y  ajouter des  feuilles de tilleul ( message : calmez-vous) .  et alors qu'Il n'existe aucun arbre tilleul, alentour. 
Vols .


Ceci est une pièce de 10 couronnes danoises ,  prise dans mes affaires et jetée au sol pour indiquer le vol de deux tubes de crème pour les mains. Un pour chacun d'entre eux . 

Pour  agrémenter leurs nuits, les séniors du B3  et autres  avaient fait  du bruit  vers 3h du matin. 
Malgré les - 6° c  de la nuit du 29 au 30,  l'un des deux avait traversé l'allée pour venir ouvrir  la serrure de ma porte pendant la nuit. Pour cela , il faut la clé.
Certaines serrures s'ouvrent de l'extérieur ,  même si la clé , à l'intérieur, et  qui a fermé la serrure est restée en place . Cela est possible SI la clé de l'intérieur  est en position verticale 

Tout ces incidents qui cumulent avec le harcèlement électronique , fait par les mêmes,  m'avait été annoncé  dès le 9 décembre , par un message  de J-J WALTI du 22 rue Ernest Renan.
Lui aussi du groupe LGBT  ?

Mon déménagement avait été traité uniquement  par l'intermédiaire d'internet.
Ma connexion , comme toujours, était donc espionnée et connue du criminel du 22 . Cette connexion présentait des particularités montrées dans un article de http://lezarceleurs.blogspot.fr * (1)   et qui prouvait que ma ligne était interceptée.

C'est actuellement, semble-t-il , également le cas ici.*(2)

Comme à Paris, comme à Vannes , les deux harceleurs du B3, possèdent , semble-t-il   également le matériel de torture de la tête et des nerfs des pieds , pour leurs vengeances/représailles à façon, de mes réactions.

Seniors et pervers
Seniors et délinquants
Seniors et criminels 


Une bien mauvaise pub pour cet endroit.

*(1) http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/cyber-espionnage.html

* (2) http://etouffoir.blogspot.fr/2014/12/les-andouilleries-dorange.html

dimanche 28 décembre 2014

Les andouilleries d'ORANGE




En tant que client d’Orange, opérateur historique de téléphonie, vous avez droit au meilleur accueil, puisque vous allez payer . Cher.
Mais si la cliente est victime de harcèlement en réseau, c’est différent. Pourtant,  l’accueil fait  par des non harceleurs , peut être aimable, mais inefficace, puisque le harcèlement est préparé  en amont. 
Toute personne qui souscrit un contrat , chez ORANGE, reçoit , avec son engagement à payer, un document mentionnant  ses identifiants personnels et confidentiels. C’est écrit ici  :

Mais une cible de harcèlement produit un étonnement de  vendeuse puisqu’elle n’obtient que ceci , et qui est complètement inhabituel: aucun identifiant, aucun mot de passe.

La vendeuse , aimable, avait essayé   mais en vain ,  de refaire une demande  par un biais, en croyant piéger le système. Marrie, elle  m’avait alors proposé  de repasser d’ici 3 jours.
A l’accueil, 3 jours plus tard, ce monsieur ne voulait rien chercher sur son ordinateur et il m’avait envoyée  fissa vers le technicien  à l’air corse du fond de la boutique , qui m’avait  aussitôt renvoyée, en râlant ,  à celui de l'accueil.

L’homme de l’accueil avait proposé un délai de 10 jours.
Dix jours plus tard, le même ,    m’avait immédiatement re- dirigée vers le technicien à l’air corse du fond de la boutique . Avec des airs débordés et agacés, le technicien avait écrit ceci. 

Ce n’était  pas un identifiant, mais parait-il un numéro de dossier ( sans identifiants  ?) . 
Avisant un jeunot déluré de la boutique , je l’avais sollicité et  j'avais appris  que, bien sûr, il pouvait sortir les identifiants….. sauf que celui-ci

lui avait  immédiatement sauté sur le râble pour le faire taire.
Et donc, celui-ci 

avait annoncé haut et fort que le technicien ( à l’air corse ) n’avait pas trouvé, qu’il était le meilleur et que donc, personne ne pouvait faire mieux que lui. 
50 kilomètres plus loin un employé d’une boutique ORANGE franchisée, celle-ci,  avait confirmé  :
  • - Un client reçoit toujours ses identifiants  de connexion avec le contrat qu’il paie ,    le jour où il emporte avec lui  la box qu’il loue 
  • - Le numéro de dossier du technicien à l’air corse ne correspondait à rien  .
Dans le texte de D. Lawson , extrait de son livre Cause Stalking , on trouve ceci  à propos des participants au harcèlement en réseau «  They are cable, telephone and electric company employees who can interfere with a target's service and spend time on patrol with the group, while they are on the job."

Finalement, une configuration de ma connexion avait été faite par ORANGE le 25 décembre, jour de Noël . Le jour même où  du bruit et des réglages * (3)  avaient été faits chez mon voisin  de cloison , absent


Ma connexion quand devenue  possible  donnait les particularités suivantes :


une première adresse IP 169 .....


Une coupure de connexion presque immédiate


et , une nouvelle adresse IP 192....


avec 2 adresses DNS semblables pour une connexion par ORANGE 
pour un  seul appareil : un ordinateur

On peut rappeler que l'adresse IP de  ma connexion NUMERICABLE à Paris et annulée au 31 décembre 2014  était celle ci-dessous ( 1 chiffre de différence) et avec deux adresses DNS pour un seul appareil connecté . 



Accessoirement, dans le crime de viol en bande organisée perpétré, sous contrainte,  dans mon appartement fermé à verrous du 81 rue du Fbg St Jacques , PARIS XIV, le bruit avait couru que l’un des participants était un ingénieur de France Télecom , résidant haut perché. 
Son père  tout-puissant , était frère comme lui. 
Comme son copain A. DE CERTAINES, organisateur de harcèlement criminel *(1) d’immeuble  à Paris XV. 
Comme Jean-Paul COSTA, au nom corse, et qui avait fait mettre mon dossier relatif au crime de viol aussi,  à la poubelle de la Cour Européenne des Droits de l’Homme , quand il  était président  * (2) de cette respectable institution .



*(1)
*(2)

* (3)  http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/12/reglage-des-signaux.html

dimanche 26 octobre 2014

En pause




Au


Vannes


Perth

Au



Nz


Au





Une organisation criminelle


"s'il y a des franc-maçons dans le coup , tu n'auras de sécurité nulle part"  

 de P.P. conjoint de notaire, 2002

A cette époque je regardais   plutôt du côté des  2 pervers   menaçants ci-dessous  , et de leurs réseaux. 

Elle ,mariée à  un ex-employé de l'armée,  qui m'avait menacée d'un " maintenant ça va être ton tour" 



Et lui, mafieux, avec son dominant " Moi, je saurai comment vous détruire "

Mais cette phrase de P.P. avait rebondi dans mon crâne, encore plein,  plusieurs fois depuis . Et même assez rapidement.  

Les 3 anecdotes suivantes , choisies parmi des dizaines, avaient déjà été racontées. Elles prennent un sens en écho à  l'affirmation du connaisseur (P.P.) ci-dessus.


En sortant de l'immeuble d'Angers, le conducteur d'un véhicule en stationnement  devant la porte avait attiré mon attention . Mains sur son volant, gantées de blanc.  il ressemblait à un chauffeur de maître. Mais sa voiture vieillotte détonnait. Ses gestes aussi. 
Il avait glissé son index à la verticale sur les lèvres . 
OK :   "On se tait"
Puis la main à l'horizontal sur sa gorge, il avait mimé un zigouillage . Couic. 
OK :  " sinon , on  vous découpe en rondelles "
Ensuite il avait agrippé son cou en serrant  d'une main . Et enfin, lâchant  totalement le volant il avait fait un violent mouvement de torsion de ses deux mains gantées . Comme pour essorer du linge. 
Mais vu le contexte, c'était plutôt une menace  de strangulation. 

Fascinée par ce zigoto   improbable  mais gonflé , j'avais fait le tour du véhicule . A l'arrière un macaron représentait la Corse. A l'avant un autre macaron annonçait une participation aux oeuvres des orphelins de la gendarmerie. 
OK : " quand on tue un papa , on aide une maman"
Et ce corse en langage universel  avait fait un brusque U turn sur l'avenue Pasteur ,  pour filer vers le nord.

Les gants blancs pouvaient  , certes, évoquer  ceux des frères et de leurs soeurs. Le hic, c'est que j'ignorais, l'allusion  autre et la relation avec les corses.


En 2005, à Paris ils étaient trois corses  à la terrasse d'un bistrot. A mon passage , l'un d'entre eux avait fortement haussé la voix . 
C'est une  des méthodes courantes des réseaux  pour faire passer des messages . L'autre consiste à s'approcher très près  de la cible , venant en sens inverse et à balancer  la phrase qui tue.
Là, c'était :" On l'emmerde parce que c'est une emmerdeuse" 
Une phrase qui prouve l'absence totale de motivation  raisonnée , ou plausible
Et je pataugeais toujours autant, en quête de liens.

A Dunedin (NZ) en 2011, j'avais d'abord loué un bungalow dans un camping  en bord de mer.Il y avait 3/4 d'heure  de marche pour le cœur de  la ville. Ce que je faisais chaque jour, admirant au passage des harceleurs en plein boulot,  avec   scénettes de théâtre de rue , y compris.

Un jour , une petite troupe attendait dans des voitures,  portières ouvertes. Et tout le monde avait  soudain jailli des  voitures pour une photo de groupe. Ça ressemblait à une photo de mariage  . Un couple devant . Trois autres derrière.  Les hommes étaient de type italien .Toutes les femmes étaient habillées en bleu . La mariée également . Elégante . Mais bleue .

Et quand elle avait esquissé  un geste d'intimité avec l'homme de sa vie , il l'avait repoussée. 
Les autres , au lieu de se concentrer sur leur pose, me regardaient passer en rigolant .
Cette scénette était  manifestement une comédie de théâtre de rue.

Le bleu est la couleur sur laquelle les harceleurs  de cette histoire ont sans arrêt essayer d'attirer mon attention.S'il  devait évoquer la franc-maçonnerie , ce serait  à travers  les loges bleues.

Ces 3 anecdotes  ne sont pas des preuves , seulement des signes volontairement mis en exergue . Elles sont, comme beaucoup d'autres,  des anecdotes allusives et qui se veulent interprétables  .

En  utilisant les gants blancs, le chiffre 3 et la couleur bleue quelqu'organisateur de  mon harcèlement   essayait sans doute  de rappeler, sans arrêt , la franc maçonnerie . Il faudrait alors penser à un frère comme instigateur de mes malheurs.

Il se trouve qu'une certaine franc-maçonnerie déviante, est malheureusement,  objectivement et  criminellement présente dans la plus récente partie de ma vie.

Ici, à Paris, pour ces dernières années,  le harcèlement d'immeuble organisé par (le frère ) A. DE CERTAINES, évidemment  sur ordre de sa communauté , s'était  ensuite cruellement enrichi de harcèlement électronique . 
Le harcèlement électronique consiste à projeter à travers les murs  de très brusques et violents faisceaux d'ondes.  Cela se pratique  avec un appareil programmé  que l'on appelle une arme puisqu'il s'agit d'agression. Le paramétrage et la programmation de l'appareil  ne laissent aucun répit, ni repos à la victime.

Grâce à A. DE CERTAINES, * (1)  en protection et couverture,  un psychopathe  de l'immeuble s'était éclaté , étalant son sadisme et sa littérature, sur maintenant 7 ans .

Venu de sa loge , le jeune élève musicien  voisin,  CHURCH , tortionnaire par électronique interposée,  sans complexe et sans limite,  avait fini par quitter l'immeuble, pour cause de drogue.

L'élève  CHURCH  avait alors été remplacé par le jeune FRENOVE  *(2).  Franc-maçon de père en grand-père,  il avait pris le relais , en appui aux corses et aux autres résidents, avec la bénédiction de sa famille jouant l' ingénue.

Dans les hôtels, il faut noter que le mot MAFFIA, avait fait sortir Mme MARTINY de son bureau . Cela avait permis d' organiser au mieux cette nuit de torture-là , devant un employé éberlué.* (3)

A  l'hôtel de Conleau, c'est le patron Mr SAVOUREL , proprio aussi de LA BRASSERIE BLEUE qui était venu vérifier le numéro de ma chambre. Cela avait permis  au  jeune corse local  à mes trousses,  d'organiser la séance de tirs nocturnes vers ma tête,  à partir de la pièce voisine * (4)

A Vannes, Alan ROUX avait déclaré *(5) , participer pour venger ses copains de Paris. Ce qui  le situait  vraisemblablement dans le même  fraternel groupe.   Comme le jeune CHURCH , Alan ROUX  n'avait ni limite ni peur de la police , protectrice de la communauté sans condition.

La liste de ces frères robotisés criminels,  et assurés de toute impunité ,  s'était allongée au fil  des mois et de mes voyages incluant l'Islande  et Cuba * (6) , 
Elle servait à  parfaire la situation d'empêchements de tous ordres qui dure, par ailleurs,  depuis plusieurs décades , avec l'aide de fonctionnaires d'Etat. 

Ce type d'empêchements préfabriqués, concomittants ou  en cascade participe de ce qu'on appelle le harcèlement en réseau. 
Le harcèlement en réseau est destiné  à détruire un être humain sans preuve.Il y a plusieurs niveaux de harcèlement en réseau. Il est, ici,  aux mains d'une organisation criminelle.

 Car, depuis 2002, cette situation avait été corsée d'un crime  :  un viol prémédité et organisé  en bande et que toutes les administrations française et européenne avaient voulu étouffer et nier, volant même les preuves .

Plus récemment, des médecins avaient donné le coup de main, pour écraser définitivement cette histoire de frères déviants trop voyants. A 4 ou 5 , déviants aussi, ils avaient vérouillé la situation , protégeant l' organisation criminelle . Exclusivement.

Le monde du crime est riche. Très riche.
Un récent article du Nouvel Observateur nous  avait appris  ainsi que le marché de la coke ,  est en France  aux mains de corses et de magrébins  et qu'il permet d'engranger des sommes folles.
Pour 1000 euros investis  en coke, la vente génère jusqu'à 180.000 euros .  
Pour faire ce genre de commerce, il faut des clients plutôt fortunés mais aussi des appuis . Ils peuvent se rencontrer dans les loges bien fréquentées, où l'on échange les services et où passent  aussi beaucoup les mafieux.

Et si un frère déviant veut, par hasard,  éliminer un citoyen qu'il hait, il demandera simplement au frère représentant du réseau corso-beur d'organiser la soution.

Ce monde du crime-là possède, bien sûr,  des armes à énergie dirigée et toute la haute technologie ( logiciels de programmation nécessaires) pour handicaper quelqu'un. C'est utile aux affaires .

Depuis de nombreuses années ,  des  algériens, notamment des militaires,  avaient  fait des formations en Russie , tissant des contacts avec les spécialistes locaux, adaptateurs/ fournisseurs possibles de la technologie de pointe mentionnée. 
Les beurs sont incontournables.

En remplissant les cases vides, c'est un scénario d'explication  possible de mon histoire.


Il en existe un autre ,  plus hypothétique. 
Un  article du Figaro Magazine  daté des 10 et 11 octobre  et proposant des informations de base sur la franc-maçonnerie nous apprend ceci  


En parallèle , on sait aussi que les services spéciaux fraternisent beaucoup.
Accessoirement, j'avais eu le malheur de mécontenter un ancien de ces services , conférencier  au MCC. 
Oui , un ex-chef spook. Rien de grave . 

Mais cette situation,  prise comme exemple,   m'avait assez vite semblé peu naturelle. Comme quelques autres  et qui pourraient faire penser à une forme de contrôle mental précis, facilité, par ailleurs,  par un aspect de mon mental,  inné ou acquis . Ce que j'ignore.

Pour en revenir aux frères déviants, dans cet autre et différent cas de figure d'explication, on se trouverait alors plutôt dans une situation de manipulations tordues, et en relation avec la dame du début de l'article. 
Des sites américains de victimes citent, en effet,  des cas où des employés de l'armée, livrent aux services spéciaux, pour expérimentation humaine en vue de destruction,  des membres de leur famille à éliminer, sous couvert de secret d'Etat.. La dame du début est la seconde épouse de mon frère .
D'autres documents en français font état du plaisir sadique  à faire souffrir des femmes , de ces services spéciaux * ( 7)

Pour accomplir leur tâche  d'observation  dans des situation d'usure avant élimination de cible, les services spéciaux ont tous les moyens de l'Etat. 
Pour créer les situations, ils ont leurs systèmes d'espionnage qui permet l'anticipation, puis la manipulation . 
Pour enclencher et gérer les situations tout en étant assurés du secret bien gardé, ils ont leurs frères , robots obéissants et nourris de bobards,  choisis  en  proximité de la cible .
Pour vouloir détruire un cerveau, il faut s'en sentir ou s'en  croire propriétaire, mais surtout ne pas  avoir à répondre de cette barbarie devant la justice.
  
Dans ce  deuxième cas de figure , la catégorie de  frères exposés ici, et volontaires pour toute criminalité habituelle parce que  cachée ,  serait  surtout  un  leurre actif . La seule entité sur laquelle la cible va être invitée à cristalliser son attention et sa révolte, sans jamais avoir de preuves.
Sauf exceptions.
Cette notion  de leurre  est mentionnée  dans un certain  nombre d' histoires de harcèlement  compliqué . On la trouve notamment sous la plume de   Julian  McKinney  *(8)   

Car  Il est bien  évident que si tous les criminels, désignés  dans cette histoire, -  souvent  grotesques par fautes ou manquement graves  - ,  avaient été plombiers,   maçons,  éboueurs,  ou électriciens , ils seraient tous en prison et pour certains,  depuis plus de 2 ans.

Corrigez-moi, si je me trompe.

* (1)
* (2)
*(3)
* (4)
* (5)
* (6)
*(7)
* (8)
* (9)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/les-voyants.html


mardi 21 octobre 2014

Harcèlement en réseau- lettres volées

Photo Titus Lacoste

Pour compliquer la vie des cibles  de harcèlement en réseau , le vol du courrier est une technique de base . 
Il permet de prendre toute information à la source, d'empêcher le règlement des problèmes du quotidien,  de faire des allusions  irracontables ou incompréhensibles  à partir du vocabulaire utilisé dans ces courriers . 

Ces vols permettent aussi et surtout de  garder confidentiel le système de harcèlement en réseau  tel qu'il existe en France et sans doute partout dans le monde . Car  toute correspondance qui le dénonce  d'une manière ou d'une autre, est ainsi détruite

Cette technique de vol du courrier a été partiellement  remplacée par l'interception des courriels des cibles . Mais il reste encore les  correspondances officielles ou importantes qui passent par des LAR. Elles sont  donc sous haute surveillance



Pour une première vérification, de vol de courrier  le facteur qui desservait l'immeuble  d'Angers,   4 Ave Pasteur,  avait accepté un contrat. Pendant 3 semaines, chaque jour, il avait noté le nombre de lettres glissées dans ma boite à lettres.  En parallèle, j'avais fait la même chose pour celles que j'y trouvais. 

Au bout des 3 semaines, les deux relevés ne montraient pas les mêmes chiffres. La différence était en ma défaveur. Il semblait bien que quel qu'un se servait directement dans ma boite aux lettres.

Mais pas seulement

Cet autre  jour-là j'avais été déposer des lettres  sous enveloppes de papier kraft  au bureau de poste de Bamako situé à la limite du quartier du Chapeau de Gendarme.  
ça rassure.  
En sortant du bureau de poste je m'étais installée  dans ma voiture , garée nez face à l'entrée du bureau de poste ,  sur un parking , de l'autre côté de la rue . Juste le temps de prendre quelques notes. 
En levant la tête , prête à partir,  j'avais croisé le regard d'un jeune policier en uniforme.  Son  visage avait viré cramoisi .  Je ne le connaissais pas. Lui , si, apparemment  . A coups de coude dans les côtes , il avait attiré l'attention de sa collègue. Et Madame Monneraie , policière au poste de police Saint Serge , avait glissé dans son blouson, et à toute vitesse,  les lettres  sous enveloppes de papier kraft qu'elle tenait à la main en sortant  du bureau de poste. Elle avait aussi  prestement remonté la fermeture éclair du blouson. C'était inutile. 

Ces deux policiers en uniforme d'Angers (49) venaient  manifestement  de subtiliser mes lettres . Subtiliser est le mot poli pour dire voler.

Au 22 rue Ernest Renan, les boites à lettres ont une ouverture qui les rend accessibles à n'importe qui . Mais n'importe qui a aussi des doubles de clés. De l'une ou l'autre façon, le réseau  à mes trousses  se sert également. 

Cette fois-là  , le vol  très sélectif , m'avait privée d'une lettre avec chèque de remboursement du Trésor Public trop gourmand. Le voleur l'était aussi. Il avait falsifié ce chèque en lui ajoutant des zéros. C'était sans doute du mauvais travail . Car le chèque , ré-endossé,  avait été refusé  dans une banque à Nogent-Le Rotrou.. 
Dépité peut-être, le voleur m'avait alors rendu dans son enveloppe ouverte/déchirée , un autre chèque de remboursement,  volé aussi dans cette même boite à lettres . Il l'avait  eu gardé plus de 3 semaines.


A cette  même adresse ,  le voisin oisif, membre  du réseau de harcèlement parisien , et sans doute le même,  se croit  le droit et le devoir de me surveiller .   Sans arrêt  aux aguets ou à l'écoute . Pour lui, le bruit d'une imprimante  chez moi, ne peut qu'être le signe prometteur d' un  courrier peut-être officiel  dont  le réseau pourrait avoir lieu de se méfier . 

Car ce  système pour perdurer ne doit pas être officiellement contesté. Il doit aussi rester sans preuves et sans traces . Alors le réseau veille. * (1)


En entrant dans le bureau de poste, proche du musée postal, j'avais remarqué un oisif. Quelqu'un qui ne faisait la queue nulle part.


La LAR que j'avais pesée et préparée était destinée au procureur. Elle contestait l'enlèvement  injustifié de mon véhicule assorti de deux amendes *(2) .
L'employée de la poste avait correctement enregistré ma lettre à 4€ 55

Au moment de quitter le bureau j'avais vu l'oisif  foncé vers l'employée . 
Mais,   avec ma LAR enregistrée, je ne risquais rien. Pensais-je .

Quelques jours plus tard, j'avais trouvé ceci dans ma boite à lettres , et censé être l'accusé de réception du TGI à ma  LAR du 6 octobre.


C'était, certes,  un accusé de réception, mais  d'une LAR précédente. 
Ce reçu  avait manifestement été volé dans mes affaires, dans une valise,  dans mon placard qui sont,  les uns et les autres,   régulièrement fouillés pendant mes absences .

Mais pour subtiliser une LAR déjà enregistrée dans un bureau de poste, à votre avis, il faudrait quoi ? 
Une carte professionnelle de policier ? 
Invoquer le secret-défense ? 
Faire passer la cliente pour "folle"  et /ou "dangereuse "?  

Ici, un scénario possible d'explication pourrait relever de la notion "cousine Nancy" que l'on trouve dans le témoignage d'une harceleuse dans le texte " l'Organisation" .
Quand un membre du réseau à fait le repérage nécessaire , un autre , à l'endroit où arrivera le courrier par exemple, est sollicité pour une interception d'étouffement de l'affaire .
L'oisif, ici, pouvait simplement avoir persuadé l'employée de la poste de lui  donner le nom  de l'administration destinataire où un autre correspondant  serait chargé du détournement final.
Compliqué ... mais simple,  dans une organisation bien rodée. 

*(1)
http://lesharceleurs.wordpress.com/2014/03/08/lorganisation-2/

*(2)
https://lesharceleurs.wordpress.com/2014/10/20/harcelement-de-fonctionnaires-2eme-pre-fourriere/

dimanche 19 octobre 2014

Le harcèlement secret - 1ère conférence mondiale


Reçu de la fondation STOPEG
Les caractères en gras et en italique sont un choix personnel
Madame, Monsieur,

La Coalition Européenne contre le Harcèlement Secret (EUCACH) et la Fondation STOPEG (Arrêter les Armes Électroniques et le Harcèlement par des Groupes) vous invitent cordialement à participer à la première conférence mondiale sur le Harcèlement Secret.

En plus d’une large gamme de sujets en rapport avec le harcèlement secret, la conférence se concentrera sur les thèmes suivants :
Manipulation mentale mondiale et Intelligence artificielle
Harcèlement organisé et persécution électronique
Ondes scalaires utilisées pour le contrôle mental
L’homme est un esprit, pas ( seulement ) un corps
Vaincre le secret de la technologie de contrôle de l’esprit
Utiliser la loi pour empêcher la robotisation secrète et la torture

Les principaux conférenciers incluent :
Magnus Olsson, Sciences Économiques à César Ritz en Suisse, à l’American Université de Paris, et à Harvard, Boston, Etats Unis.
Peter Mooring, Électroniques et Architecture Informatique à l’Université des Technologies de Delft, Pays-Bas.
William Binney, NSA dénonciateur. Ancien employé de la NSA, consultant à la CIA
Dr. Henning Witte, Faculté de Droit à Munich, Uppsala (Suède) et Bonn. Docteur en Droit à l’Université de Francfort, Allemagne.
Dr. Rauni Kilde, Licencié de Médecine, Université de Turku 1964, Docteur en Médecine, Université de Turku, Finlande 1967.
Mojmír Babáček, Philosophy and Economy at Charles University in Prag. Writer, Czech Republic
Alfred Lambremont Webre, MA, JD, Yale University, Yale Law School international law. NGO delegate United Nations.

Date : Jeudi 20 novembre 2014
Lieu : Hôtel Bedford, Bruxelles
Pour plus d’information et s’inscrire, veuillez visiter :
http://www.covertharassmentconference.com


RENSEIGNEMENTS CONCERNANT CETTE CONFÉRENCE
« La dignité humaine est inviolable. Elle doit être respectée et protégée »
– Article 1 de la Charte des Droits Fondamentaux de l’EU (2000)

Dans un monde basé autour de l’information et des technologies de communication, ce droit humain fondamental et ce principe éthique de base fait face à une menace grandissante.

Durant le siècle dernier, de nombreuses expérimentations ont été effectuées sur des sujets humains sans leur consentement et elles continuent au sein de l’Union Européenne et au-delà. Non seulement les dénonciateurs, les activistes et les opposants politiques sont pris en cible, mais des milliers de civils innocents sont également soumis à des tests sans consentement et des expérimentations de contrôle mental à l’aide d’armes à technologie distante et de harcèlement communautaire secrètes. Face à un nombre croissant de personnes portant plainte pour être torturées à distance et/ou faire l’objet d’expérimentations, les gouvernements du monde entier n’ont pas reconnu ces violations des droits de l’homme en ignorant ces personnes et, souvent, en les traitant comme malades mentaux.

Pour aborder ce problème d’intérêt mondial et pour stimuler le débat au niveau européen, La Coalition Européenne contre le Harcèlement Secret (EUCACH) et la Fondation STOPEG (Arrêter les Armes Électroniques et le Harcèlement par des Groupes), organisent la toute première Conférence sur le Harcèlement Secret.

Aspirant à fournir un environnement respectueux pour les témoignages des victimes appelées les Individus Ciblés, nous espérons que cet événement unique rapprochera tous les acteurs concernés : experts médicaux, juridiques, politiques et technologiques, ainsi que les représentants de la presse et des médias et les victimes, avec des buts communs :
(1) révéler la constante recherche non consensuelle,
(2) évaluer l’étendue de telles expérimentations amorales au niveau européen et international, et aussi: (3) rechercher des solutions possibles afin de protéger les citoyens de ces abus secrets.

Rejoignez le débat et participez pour trouver des solutions légales et/ou politiques appropriées, afin de protéger le droit de vie de tout le monde. Aidez-nous à bannir les armements et les méthodes mettant en danger la santé humaine et la vie, et détruisant également l’autonomie et la dignité individuelle.
Nous espérons vous accueillir à cet événement.

Pour plus d’information et s’inscrire, veuillez visiter :
http://www.covertharassmentconference.com
Le Comité d’Organisation :
Magnus Olsson
Directeur Général d’EUCACH

Peter Mooring
Directeur Général de STOPEG

Melanie Vritschan
Relations Publiques et Responsable des Événements chez EUCACH Kim Mercx /
Beata Zalewska

Co-organisateur des
Conférences STOPEG
European Coalition
Against
Covert Harassment
(EUCACH)
http://www.eucach.org

STOPEG Foundation
(STOP Electronic
weapons and
Gang stalking)
http://www.stopeg.com

Même si vous ne venez pas à la conférence …
S’IL VOUS PLAÎT, PENSEZ A FAIRE
UNE PETITE DONATION
Organiser cette conférence demande beaucoup de travail, et c’est juste ce que nous faisons. Mais il y a les dépenses, la location doit être payée, les sites internet, les conférenciers, le matériel, les appels téléphoniques, les voyages.
S’il vous plaît, envisagez de supporter notre cause
pour un monde meilleur en donnant. Merci beaucoup!
Donnez à EUCACH Donnez à STOPEG

Available languages:
English > Francais > Deutsch > Nederlands > česky >
To unsubscribe, send an email to info@covertharassmentconference.com
Covert Harassment Conference
http://www.covertharassmentconference.com
Past van Roesselstraat 29, 4631 ET Hoogerheide, Netherlands
info@covertharassmentconference.com, +31 6 4124 3030

lundi 29 septembre 2014

Les droits de l'Homme, côté cuisine


Photo Wikipédia

Pour réagir contre l’injustice de la justice , les «   sans dents   »  de 47 pays , ont la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) .
 Ils peuvent y présenter une requête de mécontentement contre un Etat-partie, en se référant aux articles de la Convention des Droits de l'Homme non respectés. Les autres aussi (  avec  dents) . 
Selon le virulent  site anglais www.lrpf.info la CEDH serait un haut lieu de rassemblement de la franc-maçonnerie magistrate , et de combines.
Pour pouvoir envisager de déposer une requête dans cette Cour de "sages" (CEDH) ,  il faut, d'abord, avoir épuisé tous les recours nationaux possibles. 
Un groupe d’intellectuels et de scientifiques de pays de l’Europe de l’EST l’avait fait. 
Leurs requêtes n° 7099/03 et 7117/036   portaient sur la TORTURE par harcèlement électronique et sur des empoisonnements divers de la population dont ceux provoqués par les chemtrails  . http://www.matsud.org/en/
Un groupe de 3 sages magistrats  pour chacun des deux dossiers, donc 6 au total,  avait examiné ces requêtes qu'ils avaient rejetés. 
Furibards, les scientifiques et intellectuels de Lituanie, Estonie,Kazakstan, Ukraine et Russie avaient écrit leur mécontentement à qui de droit, et décidé de créer un Tribunal Alternatif pour juger les juges.

Cette COURT of MOTHERS est bien sûr différente de la MOTHER COURT  que l'on trouve dans le sud de New York.
livre

Pour faire reconnaître l'infamie du traitement que m'avait infligé  police et justice française, la mienne requête avait été envoyée en catimini , lors d'un voyage dans le sud de la France.
*(1)
Cette requête présentait  en préambule, l'également infâme contexte du harcèlement en réseau que je subissais  et qui prospère,  impuni,  en France . Il s'y ajoutait un camouflage de crime ( viol)  par la justice de ce pays. 
L'exposition des faits donnait à voir des policiers français  caricaturaux et des magistrats qui  piétinaient allègrement leurs obligations élémentaires , dans un magistral bras d'honneur aux articles de la Convention des Droits de l'Homme.
De quoi faire ricaner, même, au moins 40 magistrats de la CEDH , alors présidée par un français Mr J-P COSTA.
En tant que Président , Mr J-P COSTA  représentait donc, in fine,  les intérêts bafoués d'individus contre les pratiques parfois de voyous,  d'Etats-parties   . Mais là, Mr J-P COSTA avait décidé du contraire, faisant protéger l'Etat français par refus hyper-rapide de ma requête , par un juge unique à la décision   lapidaire,  définitive et cachée : Mr Jungwiert
Les 45 autres "sages" avaient été ainsi  privés de ricanements, et la France , d'une condamnation dans le ridicule. 
Au diable les victimes ! Les amis d'abord, avec «   effet de barbichette   » pour les responsables de crime , de style   retour d'ascenseur.
Les Scientifiques et Intellectuels de l'Europe de l'Est l'avaient exprimé ainsi pour leurs cas :


A cette époque , les sages restaient sur leur siège pendant  une période de 6 ans renouvelable une fois. Ce qui  fait 12 ans .  Le départ de chacun était de la responsabilité  des mêmes et surtout du Président, censé connaître le règlement par cœur.
 Il avait du l'oublier car il était resté un an de plus,  soit  13 ans au total. Par une décision  à l'unanimité de sa voix plus le silence des  autres. La soupe était bonne, la Cour confortable, les honneurs gratifiants.
Alors , les suivants avaient fait la même chose. Le vice-président Mr Bratza était monté d'un cran   :  Président,  et lui aussi , en dépassement de temps de mandat et  non-respect du règlement. Pendant un an de plus. Jusqu'à ce que cette usurpation s'ébruite , en même temps que la décision du  Ministre de la Justice  britannique de vouloir  réformer la Cour.  
Cette dernière (CEDH) avait ainsi été irrégulièrement constituée et représentée pendant deux ans. Ce qui aurait dû entacher de nullité tous les jugements pris pendant cette période.
Les magistrats , eux n'avaient rien  à craindre,  ni rien à rendre. L'abus de pouvoir, l'escroquerie, l'usurpation de qualité,   étaient hors propos de cette Cour qui, par ailleurs, ne juge pas ses pairs, mais des Etats . 
Et   la Cour Alternative des Scientifiques et Intellectuels d'Europe de l'Est ne s'était pas saisi de ce cas.
Depuis , la CEDH s'était ressaisie sous une présidence hollandaise et avec un règlement strictement recadré.
A partir de ces deux  exemples de non traitement  de plaintes graves
- pour torture par harcèlement électronique et empoisonnement, 
- pour procédure non équitable et camouflage/complicité d'un crime par fonctionnaires d' Etat,
on note  la difficile situation des cibles de harcèlement en réseau et harcèlement électronique forcés de se démener, jusqu'à présent  sans recours judiciaire digne,  et  pour le moment  en Europe , sans grand secours des médias. 


D'où la nécessité de regroupements de cibles, de soutiens mutuels actifs ,  de conférences  , de blogs de dénonciation , et de tout activisme porteur de sens et d'informations pertinentes et explicitées ou illustrées de façon concrète et vérifiable.

dimanche 21 septembre 2014

Sandale de paille (2)

Photo wikipedia

Par curiosité  sans doute, le représentant de l’ile de beauté chinoise avait accepté de me rencontrer. Il ne connaissait pas , avait-il dit,  l’étudiant / ressortissant de son pays qui m’avait menacée* (1)  . Ce dernier n’était tout simplement pas listé à son ambassade parmi les doctorants en phase terminale de thèse. 
Ce que ce monsieur nous avait fait croire.
L’université avait répondu la même chose. 
Aïe . J’avais été menacée par un riche  inexistant chinois, qui payait loyers et factures sans l’aide de sa bourse d’étudiant et prêtait ou louait son aide et  assistance à un groupe décidé à m’abattre. Aucune raison connue ou avancée pour cette destruction d’humaine.
Les dominants dominent . Ils n’expliquent pas. C’est une méthode pour faire culpabiliser une victime  en lui laissant l’explication de la suggérée / prétendue sienne faute et censée excuser ou justifier leur comportement  de horde, hors la loi.
Avec le recul, en décortiquant quelques situations bizarres rangées dans la case des mauvais souvenirs, on trouvait des schémas de fonctionnement communs avec ceux du réseau  mafieux beur qui mettait  en avant le symbolisme maçonnique à chaque occasion,  et ceux  des harceleurs en réseau  et autres fonctionnaires, cachés dans leur job ou leur qualité.
Le chinois, lui,  avait feint la sympathie pour arriver au même résultat de sabotages onéreux et de déstabilisations diverses. En spéculateur avisé, il avait  mimé un besoin d'aide de ma part,  pour  mieux se mettre au service  de mes -inconnus- ennemis.  Quelques anecdotes  l'avaient raconté dans des articles et blogs précédents.
Sa méthode comme celle des autres,  consistait à fouiner, fouiller,  interroger sous couvert  d'intérêt prétendument social , sociétal ou culturel et censé destiné à parfaire sa connaissance de notre pays.
Incapable  d'imaginer la bêtise hargneuse camouflée et les pertes de temps phénoménales  auxquelles sont prêts les harceleurs en réseau, j'avais  souvent donné dans le panneau .
Comme ses maîtres, puis  plus tard J-J Walti, ou  comme des spécialistes hospitaliers  qui échangent leur cerveau contre des grilles de lecture pour quelques milliers d'euros,  il avait misé sur  «    ma   » future  folie qui le fascinait,   et dont il avait  même  essayé de répandre la rumeur  dans mon entourage un peu trop tôt. 
 Ce jour là il avait débarqué à l'improviste alors que je quittais mon appartement pour la banque . Avec insistance , il avait obtenu le numéro de téléphone de l'agence bancaire et m'avait appelée pendant mon rendez-vous. Ridicule. 
Puis la sympathique petite jeunette banquière en face de moi  avait été appelée hors du bureau , me laissant seule. Au retour , elle était devenue  agressive, et avait terminé  l'entretien en m'annonçant que j'allais «   devenir folle   » 
Devinez … 
C'est une obsession des psychopathes d'essayer d'entrainer leur proie vers leur folie.
Pour faire devenir fou, il y a plusieurs moyens. 
Le micro ondage en est un. La souffrance du cerveau est absolument inimaginable et au final insupportable
Micro-ondage soudain, dans ma voiture , Paris XIV

L'utilisation des ELF, qui entraine le cerveau dans une gamme d'ondes de confusion  artificielle,  en est un autre. 
125 microTeslas à 1 Hz, en appartement.

Sur ce sujet, il faut lire et relire l'interview du spécialiste Barrie Trower :
http://openyoureyes.over-blog.ch/dr.-barrie-trower-sur-l-utilisation-des-micro-ondes-dans-le-contrôle-des-populations

Dans la 2ème partie de l'interview , traduit par Diouf, on trouve une note sur le livre de Marc Filterman , Les armes de l'ombre, que l'on peut lire maintenant sur :



et on peut aussi  se procurer , si ce n'est pas déjà fait   :


* (1)
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/09/sandale-de-paille.html

vendredi 19 septembre 2014

Sandale de paille


Photo Wikipédia

La " sandale de paille " est à la fois relation publique et agent secret . Il a pour fonction de se mettre en contact avec des personnes , personnalités ou groupes importants pour s'en faire des relations ou des alliés qui deviendront au fil du temps des partenaires ou  des obligés par un système de type "potlach" .

La " sandale de paille"  n'a pas de carte de visite avec  ce titre. Il est membre d'une triade. Une triade est un regroupement d'individus d'origine asiatique au fonctionnement de type mafieux.
La "sandale de paille"  infiltre ainsi des communautés diverses pour le profit à venir de la sienne qui le mandate et le protège .

La "sandale de paille" est donc un élément  majeur  pour l'externalisation  sécurisée des activités de sa triade .

Cette "sandale de paille" là avait progressé masqué et sans bruit. 
- Masqué par sa compagne , devenue une amie . Cette dame distinguée était une  ex-   
   employée d'un consulat français en Asie . 
- Sans bruit : avec un air patelin  d'étudiant lambda et ….  un comportement
   un peu idiot , mais, finalement,  au 3ème degré.
  
Et donc, je ne le connaissais pas comme "sandale de paille" * (1)

Un jour , il m'avait appris  avec une mise en scène amusante, qu'il avait intégré la franc-maçonnerie. Indifférente mais polie, je l'avais simplement félicité pour ce qui ressemblait à une tentative de garder des contacts professionnels ( armée et armement)  avec  notre pays .

Pendant une mienne absence de Paris, il m'avait emprunté mon appartement du XIV ème. * (2) . Au retour, j'avais suivi les placards ouverts et  les ampoules laissées allumées . Ce jeu de piste m'avait menée vers  un retour/dépôt d'une partie des bijoux volés chez moi quelques mois plus tôt. 

Il n'y avait pas eu de plainte portée pour ce vol anonyme.Et pour cause : le vol avait été fait , sans effraction. 

Cette fois , avec  ce partiel retour  des bijoux et une complicité qui semblait évidente , j'avais déposé ma plainte auprès d'un gardien de la paix tout neuf, et très déterminé,  Mr Tamazount . 

Deux ou trois jours plus tard, patatras : appel de Mr Tamazount complètement affolé qui voulait que je  repasse immédiatement au poste de police . Selon lui, il fallait que je retire ma plainte illico. Il avait fait une faute. Il n'aurait jamais dû prendre cette plainte.
Si SI !!

Et compassion oblige pour ce  fonctionnaire débutant paniqué,  et s'exprimant dans une confusion totale d'arguments,  j'avais retiré ma plainte.

Un appel à une relation de ce  chinois concerné par ma plainte et  pour complicité de vol,   m'avait appris que j'avais en face de moi un "HOMME d'HONNEUR" . Donc , un membre d'une triade chinoise. 
Et alors , quel rapport avec les lois de ce pays ? 

Aucun . Et pourtant, cet homme,  en contact avec les voleurs de mon domicile, considérait  sans doute,  ce partiel retour d'objets volés,  comme une faveur . Outragé de mon  incompréhension,  il m'avait menacée d'un :

"Moi, je saurai comment vous détruire" 

Ce qui , en plus, désignait un groupe décidé à m'abattre . 
Et pourquoi faire ? 

Dans cette histoire monstrueuse de harcèlement  et sans doute initiée par "ma" famille de Mesquer, il avait fallu compter avec des relais mondiaux . Ces relais étaient  même basés sur une  criminalité, apparemment  sans condition.

Plus précisément  , cette criminalité  récemment décrite et, cette fois,  à base d'énergie dirigée,  avait  révélé des  bourreaux/barbares  et absolus crétins de couverture  de voisinage, infligeant la torture  sur commande et avec un  plaisir notoire .

Ce qui tend à montrer  une situation habituelle  mais soigneusement cachée par des complicités de fonctionnaires. 
L'importance de la situation  n'étant pas à  chercher dans la cible,  mais dans celle  des organisateurs et de  leur mécontentement hargneux.

Lors d'un dernier contact,  la "sandale de paille " de cette histoire,  et qui s'était situé(e) au niveau du groupe franc-maçon , avait en plus précisé une implication de l'armée dans mon histoire,  en prétendant  qu' un "colonel" était aux manettes.
Alors, réalité ou bobard ? 

Et si réalité, à quel pays pourrait bien appartenir  ce   gradé pourvoyeur  de torture partout en France et ailleurs   ?



* (1) de     http://www.atramenta.net/lire/oeuvre38615-chapitre318235.html

« Les groupements mafieux se divisent en trois niveaux. Au sommet trône un chef, la « tête de dragon ». Il donne les grandes orientations à son groupe. Peu de membres connaissent sa véritable identité. Sous ses ordres, il y a plusieurs responsables. Ils ont conservé les noms traditionnels des officiers de loge.
– L’« Éventail de papier blanc » s’occupe des finances.
– Le « Bâton rouge », spécialiste en arts martiaux, se charge du respect de la loi interne.
– La « Sandale de paille » est délégué aux affaires extérieures du groupe.
– Le « Maître des encens » a la tâche de recruter les membres.
Enfin, les membres les plus nombreux sont les « soldats » qui constituent le bras armé de l’organisation. À chaque fonction correspond un code chiffré que l’initié exprime par un simple geste : 489 pour une « tête de dragon », 432 pour une « sandale de paille », ou 49 pour les « soldats ». »
* (2)


Sur les triades on peut voir :


http://www.drmcc.org/IMG/pdf/44f7dd7876d90.pdf  ( mémoire du MCC par une policière chinoise)
http://tpemafia.free.fr/aujourdhui.html ( diverses origines de ressources)