dimanche 25 septembre 2016

Le cerveau, avant et pendant un tir d'énergie dirigée provenant de l'appartement A221


Ici, dans cet immeuble  aux airs tranquilles,  un propriétaire avait eu le culot de me murmurer en passant : « on ne veut pas de vous ici »
Cet homme  pas plus courageux que les policiers et le maire de cette ville , préfère les criminels 
Cela explique donc, que dans cet immeuble où certains propriétaires sont aussi complices de criminalité , les tirs d’énergie destinés à assassiner un être humain  soient possibles  quelque soit le moment de la journée ou de la nuit . 
Cela explique aussi  que : 
  • - un fraiseur (D. STEFANE) d’une entreprise liée au prestigieux  Vendée Globe 
  • - Un restaurateur (F. DECROIX)  de Port Olona 
entreposent ou laissent  entreposer du matériel électronique qui leur permettent ou permettent à leurs criminels compagnons de jeu , de faire des tirs d’énergie dirigée vers mon appartement pour le rendre invivable , tout  en portant gravement  atteinte à mon intégrité physique, comme le précise le code pénal 
Le dimanche après-midi  25 septembre 2016,  de nouveau, tout repos avait été impossible. Le criminel en poste au A221 , appartement du corse D. Stefane ,  avait en plus  des tirs dans la tête, ,  micro-ondé ( cuit aux micro-ondes)   mes poumons avec des tirs comme ceux-ci. 
et/ou

pour de normes connues dangereuses en lieu de repos ,  comme ceci



Pour la nuit, passée ici, pour la 1ère fois depuis longtemps , les tirs d’énergie qui traversaient le cerveau ,  avait été faits  alternativement de l’appartement (A201) du restaurateur de l’OLIVIER , F.DECROIX et de l’appartement (A221)  de l’employé de VENDEE GLOBE , D. STEFANE.

Les tableaux comparatifs ci-après peuvent se passer de commentaires .ils   viennent d’enregistrements  faits   au cours d’une sieste rendue impossible  le dimanche  25 septembre 2016.
Quand le cerveau s'assoupit,  les détections EEG sont ainsi juste avant un tir , soit à :

l'EEG se présente, alors,  ainsi

et

et

et donc  ainsi , au niveau des électrodes



Le tir dans le cerveau qui avait suivi ce moment de repos avait été détecté comme suit :

ce qui avait entrainé une déflagration électrique dans le cerveau dont (seulement) la partie ci-dessous est présentée 


ce qui donnait


 et encore  ceci 


et les valeurs suivantes au niveau des diverses électrodes


pour une moyenne de :



J'avais oublié. Mais vous y avez peut-être pensé : le micro-ondage et les tirs  d'énergie dirigée font très mal . Ce n'est pas un échauffement progressif des tissus, c'est l'équivalent d'une boule de feu qui entre dans le corps.
Et les tirs  d'énergie dirigée dans le cerveau privent de sommeil avec  brutalité, et des sursauts insensés . 






samedi 24 septembre 2016

Individus Ciblés - vidéos

L’accès à ces vidéos a été possible par une information du blog : https://www.facebook.com/informationbookcom/

Ces vidéos ont été réalisées par ESE LEBB , photographe californienne. Il est précisé que ces vidéos de témoignages et explications sont relativement rares à cause de la situation même des victimes torturées et épuisées, mais aussi du système de répression extrêmement sophistiqué mis en place pour empêcher l’information sur ce sujet de circuler. 

A propos de ces vidéos , Dr DUNCAN, précise qu’il manque un aspect d’explication sur ce sujet  et qui concerne l’utilisation de ces technologies pour ridiculiser une victime.



Les sous-titres de ces vidéos et l’élocution claire utilisée pour la présentation du sujet, les rendent facilement accessibles . 


Documentary Chapters

1. Opening Scene
2. Definitions 
3. The Vocal Aspect
4. Images
5. Body Shocks
6. Sleep Deprivation
7. A day in the life of a targeted individual.
8. Remote Neural Monitoring
9. How I got in this situation.
10. The night the guys showed up.
11. Mike Military
12. Blood over degrees
13. Ambitions of a Perpetrator
14. The Stack
15. Doesn't He have a job?
16. Mr. President

Interview Section
1. You're not alone.
2. You're not Delusional.
3. Deedee up in LA.
4. How does it work?

Important Supplemental information


vendredi 23 septembre 2016

Les clochers français qui brûlent les cerveaux


Pour ne pas affoler la population proche,  mais  officiellement  pour  préserver le paysage ou le cachet d’un endroit, les opérateurs cachent  les antennes –relais  dans des clochers. Ceci, ci-dessus est un clocher/antennes relais. 
Lors d’un retour  de ballade en auto , je m’étais posée dans un parking confidentiel  de cette ville   et  marqué par une flèche en haut à gauche. 


Il y a quelque temps dans le même endroit,  une autre nuit  avait permis une  relative quiétude, avec  un sommeil sans confort, mais vaguement récupérateur. J’étais prête à récidiver. 
Sauf que mes ennemis en avaient décidé autrement.
La flèche en bas à droite indique l’emplacement de l’antenne-relais à leur service .
 A l’échelle de la carte proposée par ANFR-Cartoradio, la distance entre le clocher et moi était d’environ 600m.
Au milieu de la nuit, des bouffées  de chaleur violentes  émises par l’antenne-relais  m’avait  poussée   à changer de place déjà deux fois.  
Après chaque déplacement , le système électrique de mon véhicule restait en fonction environ 10 minutes . C’était anormal. En sus,  il émettait  même  des vrombissements insolites et   nouveaux . Ce qui faisait  aussi et surtout penser  qu’il était à l’origine de mon repérage. 
Au  3ème changement d’emplacement, dans le petit coin du parking  le plus opposé à l’antenne-relais ,  j’avais harnaché et  branché EEG et détecteur, avant d’essayer de dormir. Impossible  à cause de  ceci :


Et qui donnait aussi ceci  pour l'EEG :
Début des décharges électriques dans le cerveau

et


à gauche

Et qui avait continué,  comme ceci l'indique encore

m’obligeant à partir assez rapidement, le cerveau en feu et douloureux


Une observation rapide  des fréquences disponibles et des opérateurs pourvoyeurs concernés, permettait de voir qu’ORANGE ,  le seul qui émettait en   2,5  GHz  était très certainement   l’opérateur brûleur.
On voit de nouveau sur les 2 tableaux de détection qu’il s’agit de « tirs »  et non pas d’émissions de CEM réguliers  en continu.
 Parce qu’une nuit précédente au même endroit  avait été supportable, on sait encore que le suivi et la recherche d’une cible , par des moyens humains ou par la technologie ,  entre autre et en extérieur,  permettent ensuite une adaptation des  outils   de la torture  cachée utilisée et causée , ici, par  détournement de l’usage  d’une technologie dédiée à des consommateurs mais   devenue  ainsi et aussi  totalement dévastatrice .



mardi 20 septembre 2016

Impulsions en chambre - sifflements

Une nouvelle fois, la sieste était impossible. 
Cette fois, à cause de sifflements.  Ce qui est une sensation complètement différente  de celle  des « tirs » sur le lobe frontal ou dans le cerveau, comme indiqué dans l'article :  
Cette fois, comme souvent, au moment  où le cerveau voudrait passer ,  ou vient de  passer  de la gamme des  ondes bêta ( 13 Hz à 30 Hz) :

à la gamme des  ondes alpha (8 Hz à 12 Hz ) pour aller vers un endormissement souhaité :


un sifflement venu de nulle part, dans un appartement où tous las appareils sont débranchés et déconnectés, se faufilait  dans le conduit auditif à la vitesse V ,à intervalles rapprochés. Ce qui  empêchait l’endormissement par un retour du cerveau  dans la gamme des ondes bêta,  et même parfois gamma  ( généralement , environ 40 Hz) :
Ce sifflement répétitif  , était  cette fois  nettement audible , et indiquait  donc une  résonance avec une fréquence de la cochlée.


Une recherche entre 1kHz et 8 kHz avait donné ceci :



Une recherche d’appareil émetteur au-dessus de chez moi, émettant entre 2000 MHz et 3000 MHz montrait ce qui suit :


Et ceci , avec le même paramétrage que précédemment,  pour une recherche d’émetteur entre 3000 MHz et 6000 MHz    


(N’essayez pas d’essuyer votre écran, les peluches appartiennent aux  appareils de détection.)
Dans un article écrit par un médecin ( référence à retrouver) il était mentionné que les sifflements des radars  s’entendent surtout lorsque le cerveau passe en gamme d’ondes alpha . Ce qui correspondrait à la situation de ce jour.
Comme cela avait été le cas des centaines de fois , également au 22 rue Ernest Renan ,  à Vannes (56) , à Saint Julien des Landes (85) . Cette méthode  est  un complément à la privation de sommeil  provoquée   par des tirs de micro-ondes dans  la tête
Ces tirs  de micro-ondes vers la tête,  sont faits à quelques dizaines de centimètres de la tête d’une victime  , de l'autre côté de la cloison. Au mieux, il peut y avoir  deux ou trois mètres  entre l'appareil meurtrier et la tête de la victime, soit la distance  qui sépare l’appartement du dessus ou du dessous de celui de la cible .

A saint Julien des Landes,  par exemple, il existait 3 méthodes concomitantes de harcèlement électronique , organisé avec enthousiasme et cruauté  par des voisins aux airs  supérieurs et au-dessus de tout soupçon.
Pour ce qui est des radars et qui semble le type d'appareil utilisé ce jour, on peut raisonnablement penser  aussi  à des radars militaires  de surveillance, et tous  radars , détournés de leur fonction initiale , soit par les utilisateurs directs , soit par le crime organisé.
On sait par ailleurs, que l'armée a la possibilité de  surveiller et capter tous signaux , même détournés.

Dans ce cas  vraisemblable de harcèlement électronique par radars  ,  si leur usage est détourné , alors il y a, sans doute,  une  antenne de ré-émission, et/ou un  amplificateur, l’un et/ou l’autre  placés en proximité  et programmables à volonté, pour une plus grande efficacité.
L'efficacité étant la possibilité et  la capacité à induire une souffrance plus importante et plus invalidante de la cible. 
Et puis, ce jour,  tout soudain, il y avait eu un remue-ménage la-haut au A221 , et la nouvelle détection significative, dans ma chambre   était devenue ainsi   ( 5804 MHz pour -41 dBm)  :



Ci-après , quelques bandes de fréquences de radars, en provenance de l'article de Wikipedia

UHF
300-1 000 MHz
0,3-1 m
Pour ultra high frequency (ultra haute fréquence). Radars à très longue portée (ex. détection de missiles balistiques), pénétration de sol et de feuillage.
L
1-2 GHz
15-30 cm
Pour long. Utilisée pour le contrôle aérien de longue portée et la surveillance aérienne, le GPS (et donc les radars passifs se basant dessus).
S
2-4 GHz
7,5-15 cm
Pour short (court). Utilisée par les radars de trafic aérien local, les radars météorologiques et navals.
C
4-8 GHz
3,75-7,5 cm
Compromis entre les bandes S et X pour les transpondeurs satellitaires et les radars météorologiques.


mardi 13 septembre 2016

Le délire électronique

Le "délire électronique " c’est nouveau. Ça vient de sortir de la bouche de Madame la Docteur Lucie TIBERGHIEN 

Cette électrique généraliste avait été sollicitée pour 2 formalités administratives .
- Une attestation pour un service de médecine spécialisé et qui se réservait  la possibilité de ne pas la prendre en considération
- Un certificat pour une activité physique douce  dans une association. 
Rien que du banal. 
Madame TIBERGHIEN avait voulu une explication pour la 1ère attestation. 
J’avais répondu « harcèlement électronique «  et elle avait explosé . Elle voulait bien admettre l’électro-hypersensibilité , mais rien d’autre .  Ce que je mentionnais, selon elle, n’existait pas. 
Elle connaissait, semble-t-il,  ma réalité mieux que moi et  avait appelé ce que je mentionnais  du  «  délire électronique »  ajoutant que ça  se traitait médicalement  par un suivi psychologique . 
C’est à peu de chose près  ce que disent 
- tous les médecins collabos, ou  
- les médecins trop lâches  pour dénoncer ce crime  qu’est la harcèlement électronique , ou
- les médecins ignorants.
«  pour vous , ce serait  plutôt du délire de dénégation » , avait  fusé.
Aïe. C’était sorti trop vite. Trop tard, elle était en pétard. Elle ne ferait pas cette attestation. 
Pourtant il aurait suffi d’écrire «  Je vous adresse Mme X… Madame X dit que… Madame X pense que …. «  et  même pourquoi pas,  d’ajouter  « sous toutes réserves » 
Pour ma part, j’acceptais complètement  le risque d’être rabrouée au dernier moment par le service médical spécialisé en question . 
Nan. 
Et ce n’était pas fini. Elle voulait une soumission.
Alors, elle s’était mise à  fouiller dans mon dossier,  en mémoire informatique du centre médical où elle officiait ,  et à m’ interroger. Ma réponse était non, à chaque fois. 
Il suffit de se rappeler que je n'étais là que pour deux certificats de type administratif.
Pourtant  elle avait récidivé ,  puis insisté, sur « ma »  prétendue souffrance psychologique . J’avais répondu  par « incurie des services publics face à un problème grave », ajoutant, en plus,  qu’en 2 minutes et demi dans son bureau elle allait vite en besogne pour faire un diagnostic en dehors de sa spécialité et que personne ne lui demandait . 
C'était la  rogne assurée. Elle avait  foncé vers son clavier en déclarant  qu’elle ne supportait pas qu’ »on » lui parle comme ça  .  Moi non plus. 
Et elle  ne ferait  aucun des certificats demandés. J’avais compris.
Pourtant son imprimante s’était mise à cracher quelques feuilles. Elles les avaient pliées et fourrées dans une enveloppe qu’elle avait jetée sur le bureau.
Avec un « c’est pour vous » , tout en me montrant la porte.
L’enveloppe contenait un certificat pour un suivi psychologique . 
Rien de ce qui était demandé. 
Seulement ce qui lui faisait plaisir pour calmer son égro.

Alors,  pour ceux  qui ont besoin de preuves de l’existence ou de l’utilisation de signaux autres que ceux des antennes relais et des appareils associés  , il suffit de lire une offre d’emploi de PACAJOB  où l’armée recrute de futurs spécialistes  d’interception et analyse de signaux d’origine électromagnétique . Le poste proposé est :
Chef d'Équipe Renseignement d'Origine Électronique Électromagnétique H/F

Si des militaires analysent des signaux d’origine électromagnétique , c’est que ces signaux  existent et  que, surtout ,  le matériel existe pour les détecter et les analyser. 

Ce qui amène alors et  aussi à s’interroger sur l’absence de réaction des services publics face à des plaintes  précises et mentionnant le harcèlement électronique  de citoyens torturés par , justement, des signaux électromagnétiques 

Que le problème de harcèlement électronique  soit traité par des militaires spécialistes des signaux électromagnétiques , et qui ont les connaissances et le matériel ad hoc,  pendant que la police fait sécher ses gilets pare-balles , ne gênerait pas du tout les individus ciblés. 



dimanche 11 septembre 2016

Sexisme et harcèlement criminel


Les polars de l’auteure féministe Kathy Reichs sont bavards d’impressions, de questionnements et d’indignations tues, de menus de malbouffe  et des humeurs de son chat.

Pour ceux que j’ai pu lire, ils ne concernent pas le harcèlement criminel tel que rapporté dans mon histoire. Ils montrent des désaxés  tueurs et violents mais qui sont aussi parfois des désaxées. 
Il y en a aussi de nombreuses dans le harcèlement criminel  en réseau. Détraquées ou mauvaises depuis le trognon. C’est selon.

L’intérêt  des polars de Kathy Reichs  , mais pas le seul, tient aussi  dans l’approche  rationnelle  et scientifique  de l’auteure , qui en est une. Anthropologue judiciaire est son métier de base.

Une anthropologue judiciaire est celle qui essaie de faire  parler les  squelettes et les  os , quand la chair ne peut plus rien dire. Pour cela , elle procède par observations minutieuses en éliminant les hypothèses  d’explications non plausibles, sans pour autant écarter l’improbableet qui s’avère parfois la bonne piste. 

Au passage , on y apprend plein de trucs , sur la fabrication  du sirop d’érable , capable aussi de conserver un cadavre, ou sur le  problème rare du SIA. 

Kathy Reichs est une auteure pédagogue.
Sa démarche intellectuelle   implacable de recherche d’  indices même ténus  et de coupableset d’éliminations des fausses pistes , est intéressante en ce qu’elle donne raison à toutes les victimes de harcèlement criminel  qui s’intéressent à l’anodin anormal au risque d’être traitées de schizo ou de parano

Dans ces situations aussi,  le parcellaire et le global sont à envisager simultanément, en évitant de jouer jacquot. 
« jouer jacquot » consiste à répéter des théories toutes faites sur un sujet , et sans avoir vérifier  leur pertinence en rapport avec la situation particulière vécue.

Dans le harcèlement criminel surtout infligé aux femmes, le ténu et l’anodin anormal , signe ou conséquence de violations diverses de l’intimité, des biens , des droits,  existe . Il est prévu en tant que tel pour les faire passer pour dérangées et ainsi pouvoir mépriser leurs plaintes comme non-importantes et pouvoir  se débarrasser d'elles  éventuellement dans des institutions de psys collabos.

En effet, dire , ici par exemple qu’une cinglée  entre systématiquement dans un appartement autre que le sien, 
- pour  sortir la nourriture du congélateur et la cacher entre des boites de produits à récurer, 
- pour enlever une brosse à récurer d’une machine et la poser sur un plateau, 
- pour mettre des plumes sur le tapis quand je choisis de dormir dans ma voiture pour éviter le folie d’autres désaxés,    s’est apparenté pendant longtemps à de l’affabulation , claironné même par des policiers et dont des policières .

Il se trouve que tout cela est largement  répandu et très bien  connu . Ce système, qui imite COINTELPRO , fait partie d’une sorte  de sous-culture de domination cachée de type mafieuse, composée d’escrocs et de criminels en bandes organisées, aidés d’un nombre non négligeable de représentants  de L’Etat ou de collectivités locales. Ce système s’organise et  sévit à peu de variantes près dans le monde entier .

A titre perso. je l’ai raconté dont dans des blogs antérieurs, parcequ' observé et subi avec la même frénétique folie à finalité assassine , à Singapour, en Australie, en Nouvelle Zélande, au Canada, en Suède, en Norvège, en Suisse,  en Autriche, en Espagne …….pour ce qui est du harcèlement non électronique.

Ce système s’acharne beaucoup sur les femmes, pour leur faire payer leur autonomie, leur indifférence, leur différence.




Dans le n° d’Aujourd’hui en France du 9-9-16 , Madame Gayet  se déclare féministe  en proclamant 
« qu’être femme , c’est être féministe » 

On aimerait.

Ça ferait un peu  moins de cinglées aux trousses des Individus Ciblés, qui  voient malheureusement  de  nombreuses vieilles femmes oisives  et des  petites familles  entières avec maman en chèfe de file ,   piétiner leurs droits les plus élémentaires par du harcèlement criminel..

Interrogée par le journal, Mme Gayet  avoue ne pas avoir souffert du sexisme , le nouveau mot élégant  pour « machisme »
Elevée dans un château, elle a ensuite été invitée  dans un palais,  après un court  détour par le cirque. On comprend qu'elle ait ainsi pu éviter tous ces mauvais traitements. On apprécie d’autant plus sa démarche, intellectuelle et   politique.

Dans ce même article, le journal rappelle  aussi la campagne lancée par Marisol Touraine en 2005
« Mon corps m’appartient » 

Quelques victimes de harcèlement criminel, encore en vie malgré les dégâts,  aimeraient pouvoir lancer  le slogan

«  touche pas à mon cerveau »