samedi 30 janvier 2016

HCR- Les acharnés du tapis




Ici (85), on rase les tapis.  En tout cas , ça y ressemble , si on regarde la bordure  extérieure droite de celui-ci, et qui présente, maintenant, la même particularité tout le long.


Depuis quelque temps, ce tapis d’entrée, le plus accessible,  s’était couvert de petites tâches blanches qui ressemblaient à des traces de saletés. Pas du tout. C’étaient des décolorations que j’avais d’abord cru faites  à l’eau de javel dispensé  comme au goupillon.

partie de la couverture du LIVRE BLEU N°2
dont le sous-titre commence par " Contrôle de comportement par ondes magnétiques,
Mécanismes modernes de torture et de contrôle .... "

En y regardant de plus près, il semble, ici, y avoir deux techniques différentes, l’une serait l’arrachage des fils de trame, et l’autre  une brûlure à l’acide , et qui expliquerait les trous décelés. 

L’acide est un produit qui avait été utilisé en abondance  à Angers (49) pour dégrader une armoire ancienne.

Sur deux autres tapis ,  ces petits points blancs   avaient aussi  augmenté  tout  doucettement au fil des violations de domicile et selon   la hargne de la personne   qui s’en donnait  le droit, grâce aux clés fournies par le réseau criminel protégé de cette ville , aussi..

Sur ce tapis -ci , un arrachage des fils donnait une couleur différente . Alors , sans doute pour que je ne les rate  pas,  les fils avaient été laissés le plus long possible, mettant à nu le caractère de la personne qui y passe son temps : vicieuse et minutieuse.
Sans doute la même personne qui avait coupé la tête des fleurs de mon premier bouquet d’emménagement  et les avait déposé au bout du couloir. A cette époque, nous n’étions que deux dans ce couloir.

Et cette personne  qui  aime aussi arracher les franges  , trouve  sans doute anormal que je dénonce ses délinquances,  crapuleries et vols, alors elle donne  donne aussi son avis . Avec ceci :


Dont le sens de type  mafieux  est : casse-couilles
Ces deux petites boules décaties,  sont  de vieilles pomme d’amour toutes ridées , et collectionnées par mes voisins, à partir d’un ex-mien pommier d’amour. 
Toujours par deux, et différentes, elles avaient été, à diverses  reprises,  jetées au sol. Cette fois , elles étaient apparues déposées sur un plateau. Pour faire  de telles imbécilités , il vaut mieux habiter tout près.

Autrefois à Paris XIV, les crapules de service,  le mari Lelong ou Levystone, sortaient les casse-noix d’un  tiroir pour les déposer en évidence sur le plan de travail. Pour une même signification,  et qui devait les faire se tordre de rire. Comme ici, peut-être… sauf que la personne supectée , rit rarement.
Le paradoxe de ces messages de type  mafieux  est que ces gens qui les déposent  sont des délinquants en bande organisée et qu’ils commettent un acte délinquant supplémentaire pour donner un avis sur leur victime à l’intérieur même du lieu de vie de cette dernière. 
Il s’agit d’un avis codé  de crétin,  mais  qui pourrait intriguer et perturber  de nombreuses cibles non averties
 Toutes les cibles, victimes de violation de domicile, savent que les dégradations dans leur appartement  sont le plus souvent anodines et veulent, parfois être symboliques ( entrejambe de pantalon déchiré)  et d’autres fois  se faire passer pour  naturelles, et comme  résultant d’un apparent  manque de soin, ou d’un laisser- aller fautif de la propriétaire des biens dégradés. 
Cet aspect peu important  des dégradations empêche  une main courante ou une plainte ridicule, et  permet aussi au bout du compte les vols, souvent  également insignifiants ( produits de première nécessité)  .  
Ce côté anodin répétitif contribue aussi  à l’agacement de la victime avec des risques d’explosion en réaction . Laquelle réaction explosive   semblera disproportionnée comparée au dernier fait reconnu ou présenté et permettrait , en plus, de  classer la cible  dans la catégorie des personnes dérangées dont il ne faut pas écouter les plaintes


Une des premières dégradations sur un mien  tapis avait été faite à Paris XIV, où, à cette époque,  seule la gardienne était censée avoir  le double de mes clefs de grande voyageuse . On sait maintenant, que cette gardienne n’hésitait pas à louer les clés confiées par les propriétaires. 
Dans cet appartement, à mon retour, le tapis bleu, présentait ce jour là ,  un large triangle bleu clair.  Net et bien dessiné. A l’eau de javel sans doute. Etonnant et, à l’époque, incompréhensible.

Quelque temps plus tard, un assez bon copain  basé à Hong Kong et avec un appartement inoccupé en banlieue parisienne avait accepté de me prendre deux tapis en dépôt. 
Quand je les avais récupérés, l’un d’entre eux était déchiqueté , en plusieurs endroits . La faute d’un chien d’ami , avait été l’explication. 
J’aurais bien vu un chien s’énerver plutôt sur les bordures que sur le milieu … surtout que le goût des pigments devait être rebutant. Mais … bon, j’avais alors  accepté de confiance ,   cette explication de chien de mauvais goût.  Cet accident de tapis en semblait un.
Et  j’avais revu ma copie depuis.
Car cet assez-bon-copain était aussi un assez-bon-franc-maçon qui disait "capiter", comme la plupart,  pour le réseau et l’assurance-tout-risque qui permet de régler tous les problèmes et différents sans passer par la justice ou en faisant capoter tous les essais , en ce sens, de la partie adverse .
Je ne me savais pas, alors, la proie de leurs réseaux . Depuis ça y ressemble assez.
Michel Touzé était direct. ça le rendait sympathique

Bien plus tard , en 2007,  mon passage à Dol de Bretagne (35) avait été  l’occasion d’un nouvel accident de tapis. Là, les Leblay-Le Sénéchal, aussi bêtes et méchants que la majorité des préposés aux dégradations, en avaient découpé un,   au cutter. Celui-ci,  ci-dessus .
Comme on peut le comprendre à travers ces nouveaux exemples le but de ces réseaux crapulo-criminels est de rendre la vie normale d’une cible  impossible ,  et la vie tout court détestable, en s’attaquant à ce à quoi la cible peut tenir ou à ce qu’elle semble apprécier.  
Pour cela il faut  déprécier ses biens et rendre son environnement  aussi moche que possible et de plus en plus. 
Pour le faire en continu , il faut des individus  hargneux, jaloux, envieux , crétins et parfois tout à la fois. Ils sont souvent  intéressés par une récompense ou une protection , ajoutée à l’assurance d’impunité, quand les commanditaire sont des francs-maçons .
«  S’il y a des francs-maçons dans le coup tu n’auras de sécurité nulle part «  avait dit ce garçon qui les connaissait bien , pour les servir, si besoin.
Ce qui amène à s’interroger sur la nécessité  de changer la Constitution alors même que  ses principes de base ne sont ni obligatoires pour tout le monde,  ni   appliqués. 
Parmi les autres messages maffieux connus de ces réseaux crapulo-criminels français  et leur interprétation probable,  il  y a
  • - Elastique = vous êtes cerné
  • - Trombone = on vous tient
  • - Pansement = soignez-vous
  • - Sachets ou paquets de tilleul = calmez-vous
  • - Punaises = comme vous
  • Barrette RFID = on vous surveille
  • - Petites boules par deux = casse-couilles
  • - Casse –noix , comme son nom l’indique
  • - Pièce de monnaie = paiement symbolique, lors d'un vol
  • - 4 = la mort ( pour ceux qui ont la mafia chinoise aux trousses)
  • - Le bleu = pour évoquer l’origine du harcèlement  : les loges bleues de la franc-maçonnerie
  • - 3 = pour triangle et allusion toujours à la franc-maçonnerie  
  • - Le bleu et le 3 peuvent aussi être des leurres pour faire croire à une origine et  à des protections importantes des harceleurs.



samedi 23 janvier 2016

HCR- La technique de l'écho

Photo Wikipedia


La technique de l’écho correspond au bégaiement et au ressassement des harceleurs en réseau.
Cette technique consiste à répéter et faire répéter ,  sous des formes diverses ,  à des moments inattendus ,  par des personnes   différentes, et  dans des endroits ou situations  nouvelles ,   des mots énoncés, des faits ou des anecdotes   subies ou vécues par la cible.
On est, ici très souvent , dans  domaine de l’anodin  souvent difficile à relier à l’ensemble  de la situation de harcèlement.   La diversité des protagonistes et leur manque de motivation personnelle pour se conduire comme ils le font  , en se situant   à la marge des normes acceptables et reconnues comme telles  , rendent difficile, pour une cible,    la narration des faits de ce type,. 
Cette narration avec explication  ou interprétation  venant de la cible risquerait , en plus, de la faire taxer de parano  et de la voir pousser vers une institution psy,   sous l’un des 350 prétextes dits troubles de comportement  , utilisés par le DSM IV , pour remplir la cagnotte des spécialistes et des labos.
D’une pierre deux coups. 
  Avec le recul des années , par cette technique par exemple,  les tics des harceleurs apparaissent plus clairement . La notion de réseau prend aussi toute sa signification  par l’implication d’inconnus dispersés dans l’hexagone. Elle montre par là-même et aussi,   son ampleur, et les mauvaises habitudes d’une partie importante de la population. Toutes classes sociales et niveaux confondus.
Le harcèlement en réseau semble bien la première entreprise du pays, en nombre d’individus participants , aux frais de l’Etat ou de leurs employeurs. Car le harcèlement est fait  pendant le temps de travail, au titre de la fonction ou de la qualité , avec les outils de travail mis à disposition, très majoritairement. 
Quand il faut faire payer, la cible est mise à contribution malgré elle, éventuellement si le harcèlement est de copropriété,  les copropriétaires d’un immeuble aussi.
L’exemple proposé ici , part d’une anecdote racontant le comportement d’un employé d’une compagnie aérienne qui s’adressait à moi  en utilisant mon prénom , alors qu’il se contentait de "bonjour"   et parfois  «  Madame », ou « Monsieur » pour certains autres  passagers. Cette anecdote avait fait l’objet d’un article mis en ligne sur internet. * (1)
Les blogs des cibles sont bien sûr un endroit idéal pour piocher des informations. Ils servent aussi à adapter le harcèlement, par des réactions hyper rapides des harceleurs de proximité,  et  qui peuvent surprendre des cibles non averties ,  dans un premier temps.  
Ces deux points corroborent aussi l’existence du harcèlement en réseau , son étendue et sa généralisation.
Environ   2 ans après cet article , j’avais reçu un paquet d’un fournisseur étranger et portant seulement mon prénom.  L’étiquette apposée par le fournisseur et indiquant mon nom de famille  avait été arrachée  par un employé du transporteur  et remplacée par mon seul prénom . Curieusement , le paquet m’avait été délivré sans problème.

Il y a environ 6 mois, après la  décevante consultation de Mr Boulu,* (2) un nouveau rendez-vous avait été pris avec un  neurologue ,   dans un centre médical.   L’homme avait regardé mon dossier et utilisé mon prénom pour me saluer. 
C’est inhabituel, condescendant et inconvenant. Je n’avais pas bronché. Il avait continué jusqu’à ce qu’étonné,  il insiste même,  en demandant si ça ne me gênait pas . Non. Non .
Avec entre les mains une lettre de généraliste  notant un acharnement de type harcèlement électronique , dont je faisais état,  il avait vivement réagi 
«  Je ne veux pas en entendre parler. Ça ne m’intéresse pas » 
La lettre mentionnait également  des électro-encéphaloscans que j’allais lui présenter
«  ce n’est pas la peine. Je n’y crois pas «  avait-il ajouté.
J’étais donc, cette fois, face  à un médecin qui ne croit pas à l’imagerie médicale . Croyait-il à la circulation sanguine ? 
Et il s’était mis à dessiner  une explication  généraliste sur une feuille de papier, ajoutant 
« c’est pour vous. Vous pourrez l’emporter » Marrant, non ?


Quand il avait eu terminé, il avait décidé que finalement il allait me faire une prescription pour un bilan. Je l'emporterais aussi.
La prescription ne portait ni son nom,  ni sa qualité. Il ne risquait pas de recevoir un résultat. Mr Carmi, consultait comme neurologue.

Il y a quelques jours, un nouveau paquet d’un fournisseur  étranger était attendu. Cette fois encore, un employé du transporteur avait arraché une étiquette pour la remplacer par une autre  ne portant que mon prénom. 
Et au téléphone,  une jeune et imprudente employée de la société de transport ,  avait décidé que puisque mon prénom n’était pas mon nom de famille, je n’aurais pas le paquet.
La technique de l'écho est souvent  aussi surprenante et stupide que ça , et destinée à prouver une prétendue malchance  de la cible  tout en  faisant  en sorte que rien n’aille jamais bien. Les harceleurs en bande organisée fabriquent  sciemment et en cachette, ce qu’ils prétendent être le destin malheureux de la cible.
Cette technique peut déboussoler et irriter , puisqu'elle utilise  aussi éventuellement des manières impolies ou hautaines et  venant de personnes improbables, obligées à rendre un service ou une prestation payée,  qui, en plus,  n'ont pas de raison pour se conduire ainsi. Sauf pour  faire du harcèlement sur commande.
Beaucoup de  harceleurs font ainsi  tous payer leur médiocrité et leurs insatisfactions à une cible. Ça les fait  jouir un peu . Mais pas longtemps. Alors ils  recommencent. 

dessin de Voutch




jeudi 14 janvier 2016

HCR- Histoire de poire


La voiture avait été laissée pour une vidange  simple,  dans un garage déjà fréquenté. 14 kms plus loin. Le garage se trouvait à la sortie d’un virage, en zone industrielle.
Revenant à pied de la ville voisine, j’avais aperçu une rutilante mercedes noire qui sortait rapido du garage. Très semblable à celle que j’ai régulièrement aux trousses, avec son conducteur  beur.
Ceci est le probable  lien HCR.
Au lieu d’être prête pour la sortie, ma petite voiture était capot ouvert et cache de moteur enlevé. Le garagiste voulait me montrer la poire diesel complètement aplatie et qui , selon lui , présentait une amorce de trou.

Ma suggestion de la tripoter pour qu’elle retrouve sa forme normale avait soulevé des protestations  : trop dangereux. Le trou allait s’agrandir.
Quant aux risques encourus par le trou  : énormes, selon l’homme de l’art. Le diesel allait se répandre sur la route  derrière moi. Au pire, le véhicule s’arrêterait pile à 130/h sur l’autoroute, par exemple. 
OK. J’avais accepté la réparation et un rendez-vous . Cela  supposait une interrogation du concessionnaire proche pour connaître la mise à disposition de la poire à changer. 
L’appel téléphonique avait été savoureux . En changeant prénom et nom de ville cela donnait :
«  Allo, bonjour, c’est Charles de Colombey-les- Deux- Eglises. J’aurais besoin d’une poire diesel . En avez-vous en magasin  ? «  
Et le loustic , au bout du fil avait dû demander les particularités du véhicule, car la réponse du garagiste  avait été  , l’équivalent de «   BMX 983 «   et  «  75  » dit-elle  »
Soit  une immatriculation du véhicule. Comme si les gars de l’atelier de pièces détachées allaient passer leur temps à chercher si cette immatriculation correspondait à une 104 ou une 508.  
Total  : 193 euros.
Après une prise de rendez-vous pour le lendemain, ma petite voiture avait fait ses 14 kms retour sans perte de gasoil. 
Là, le cache moteur avait été enlevé de nouveau,  laissant apparaitre une  petite poire à diesel , joliment regonflée et sans trou.
Un petit coup de fil de courtoisie pour annuler le rendez-vous avec le garagiste avait mis le jeune  homme en pétard . Il avait aussi révélé ses deux casquettes complémentaires  :
  • - Psychiatre,  avec son diagnostic  de paranoïa de la cliente
  • - Extralucide,  avec  son annonce d’un prochain trou dans la poire à diesel
La logique  consisterait à dire qu’ici,  c’était  un gain de 50/50 avec le réseau * (1) du conducteur de la mercedès et également  à supputer que le trou serait  fait par le même, si la menace est mise à exécution.
Appeler ce raisonnement de la paranoïa, c’est juste essayer de se protéger en accusant la victime. Cela se dit aussi «   attaquer pour se défendre  » 

Deux semblables situations d’arnaques dues  à une situation de victime de HCR dont tout le monde essaie de profiter ,  avaient été rapportées dans un blog précédent
  • - une,  dans un garage de province , où le passage d’un beur 15 minutes après  moi, mais observé à distance , avait complètement  pourri la situation devenue tout aussi absurde  que la présente  et entrainant , aussi, des frais supplémentaires
  • - une autre , chez un déménageur ou un jeune beur  déboulant dans le bureau où je me trouvais face à une secrétaire , avait proposé  au patron ,  à haute voix et pas gêné,  de faire disparaitre des objets de mon garde meuble. Lequel patron Mr Martin avait répondu au jeune homme qu’il n’avait pas besoin de lui. Effectivement, il s’était servi  : un matelas et des étagères. J’avais évité le pire avec un inventaire  d’entrée  passé par fax et  faux, et une secrétaire soudain injoignable pour corriger  . Ce  qui était prévu pour me   priver de deux meubles. 


lundi 11 janvier 2016

HCR- Signaux faibles- exemples - les yeux -

photo Wikipedia

Pour une cible de harcèlement en réseau, le signal faible  , est basé sur un paradoxe ténu : ce qui lui est présenté , ou ce qui est fabriqué  pour elle  , est différent de ce qui est acceptable ou que  les conventions, habitudes commerciales  ou  le bon sens 
reconnaissent  comme normal. 
Avec un discernement affuté, la cible percevra rapidement , par  habitude, réflexion ou intuition, les mini absurdités qui  relèvent de cette catégorie des signaux faibles  qui peuvent induire 2 attitudes :
- soit laisser la situation se dégrader le plus possible , et selon les andouilleries mises en place , avant de stopper net et d'en confondre les auteurs
- soit utiliser ces signes précurseurs pour trouver des parades discrètes , sans perte de temps.



Ce jour-là sortant de la consultation d'Eric Tessier, une prescription  pour lunettes à la main, j'étais entrée dans la  boutique , entre les 2 palmiers.

L'employé consciencieux s'était affairé à constituer le dossier et prendre les mesures , avant d'être appelé par un collègue et de me laisser en plan. Gonflé. 

De retour à son siège, après une apparente réflexion profonde, il s'était prononcé sur que ce qui me conviendrait le mieux : des lentilles de contact. J'avais insisté pour les lunettes. Lui pour les lentilles , ajoutant qu'il suffisait juste de retourner chez Eric Tessier pour  obtenir le changement de prescription
J'avais quitté  l'endroit sans ma commande …..pour une réflexion de plus longue durée. 

Les lunettes avaient été faites à Paris. Sans danse du ventre,  ni tergiversation. 

Plusieurs mois plus tard,  l'ophtalmo Eric Tessier avait fait son opération des cataractes provoquées par les micro-ondages des criminels de cette histoire . 
Pour éviter une sédation complète et un pataquès le jour de l'intervention, une lettre avait été déposée au cabinet de l'ophtalmo , indiquant mon souhait.

Et le 1er jour  J , l'ophtalmo avait fait son pataquès . J'étais à sa disposition sur la table d'op. Au lieu de commencer , il avait fait son show. Il voulait connaître l'origine de mon refus d'anesthésie générale. 
Sans réponse de ma part,  un problème religieux avait été suggéré.  OK . J'avais pris la religion pour avoir la paix. Mais ça avait été l'escalade. Quelle religion ? 
Sans réponse de ma part , le spectacle avait continué .  "Vous êtes témoin de Jéhova ?" Rien
" Madame , est ce que vous êtes témoin de Jéhova ? " "répondez"
ça aurait changé quoi ? * (1)

Après les opérations  pour lire le journal , il fallait des petites loupes.  N'en trouvant pas en pharmacie, j'étais entrée là pour en acheter. 



Le responsable du magasin, occupé avec une cliente, m'avait appris  qu'ici , on faisait des lunettes, on n' en vendait pas des  toutes faites. 
Un froncement de sourcils de la cliente l'avait adouci avec " vous pouvez attendre, j'en ai quelques unes , mais ce sera long "
L'attente valait la peine, sa collègue aimable était arrivée et avait réglé ça en 5 minutes et , moi, en quelques secondes, avec des espèces.

Pour les lunettes finales , j'étais revenue . A cause de l'aimable collègue. Pas de chance , elle était absente. 
Le même  que précédemment avait pris ma commande , annonçant la livraison entre Noël et le jour de l'an. Rien .
Passée en boutique pour savoir ,  début janvier,  j'avais rencontré la jeune femme , incapable de donner une date .  Rien dans le dossier . C'est rare. 
Par internet , "il" avait annoncé que la commande n'avait pas été enregistrée par le fournisseur. Au bout de 3 semaines. Ajoutant "ça arrive" 
Ma commande avait été annulée. 
"ça arrive aussi."

Les signaux faibles et les situations qui les suivent,  si racontés par les individus ciblés, pourraient  passer pour des interprétations  paranos, parce qu' isolés d'un contexte lourd de situations qui  se  ressemblent toutes peu ou prou. Nombre d'entre elles  ont en commun la détermination de sabotage de  professionnels camouflés par des airs aimables ou sérieux . 

Il se peut que tous ces gens-là ( commerçants et professionnels  saboteurs divers)  soient à envisager comme malades mentaux, selon un ou plusieurs,  des 350  désordres de comportement,  listés dans l'actuelle bible des psychiatres.

dimanche 10 janvier 2016

HCE-HCR- lettre au gestionnaire de bien

CM-CIC est  le gestionnaire de mon appartement, et de celui du dessus d'où viennent des tirs d'énergie ... Il est également gestionnaire  de beaucoup d'autres appartements de cet immeuble et donc en mesure de rappeler les locataires ou autres propriétaires à la raison.
CM-CIC, comme certains autres gestionnaires de biens, considère un propriétaire comme unique et important, et lui propose de super-assurances et une batterie d'avocats pour le défendre.
Mais pour CM-CIC, le locataire étant changeable,  ne présente qu'un intérêt dérisoire , qu'il suffit  d'enfumer ou  de menacer,  pour évacuer ses  légitimes demandes plus  facilement.
C'est le cas.
CM-CIC sollicité pour faire cesser les troubles de voisinage agressifs et criminels ,  a toujours répondu "à-côté" .
Voici , ici, ma  récente lettre à ce gestionnaire . Elle est à l'usage des autres individus ciblés qui peuvent et doivent aussi réclamer  à leur propriétaire ou à son substitut ,  de tout mettre en oeuvre pour leur assurer   la jouissance normale de leur appartement.


dessin de Voutch



CM CIC gestion
2 rond point des Antons
44703 ORVAULT CEDEX

Le 9 janvier 2016


Insalubrité et état indécent de l’appartement A211
causés  par votre locataire  du A221 et les autres


Monsieur,

Je vous ai signalé , par courriers,  et également   en me déplaçant à  vos bureaux, un phénomène de TIRS d’énergie dirigée en provenance de l’appartement A221 que vous gérez.

Il était alors de votre devoir de gestionnaire de biens  et c’est toujours le cas , de prendre les mesures pour  demander à Denis Stéfane  ( A221) que cela cesse .
Vous substituez un propriétaire qui me doit , contre loyer, la tranquillité de mon logement.
Vous avez même, ici,  la possibilité de résilier le  bail de Denis STEFANE pour motif légitime et sérieux.

Cette information de  tirs d’énergie à travers les parois et qui relève de criminalité,   aurait même dû motiver de votre part,  un signalement   auprès de la police, voire  de la gendarmerie  que vous mentionnez dans votre dernier courrier .

Dans ce même  récent courrier vous faites état du fait que le syndic dit n’avoir  pas de moyen  pour réagir au niveau des propriétaires concernés  : ce qui est surprenant.

Une des deux fonctions d’un syndic consiste à faire respecter le règlement de copropriété.
Et , TOUS les règlements de copropriété, ont une rubrique qui  définit les conditions de jouissance des parties privatives. Ces conditions de jouissance  stipulent toutes ,  et quelqu’en soit  la formulation,   que les résidents ne doivent pas causer de troubles de voisinage par leur comportement ou leurs  actions.

Or les tirs d’énergie dirigée sont des actes de nuisance de type criminel  et volontaires.

Par ailleurs,  les agressions  de Denis Stéfane et des autres * (1)   pourraient  aussi   signer des désordres  de comportement grave de type pathologique  et dignes d’être signalés,  en plus,  à des services sociaux ou médicaux .

Dans ce  même courrier, vous   suggérez que je prenne en charge  ces diverses actions, oubliant  vos obligations,  pour me faire endosser des  responsabilités que vous ne semblez pas vouloir assumer .
La seule qui vous importe se révélant l’encaissement des loyers

Par ailleurs, j’avais demandé l’envoi des quittances de loyers pour les montants acquittés.

Je reçois bien vos lettres de menace,  mais pas les effets de cette régularisation  administrative demandée.
Je vous prie de nouveau de  me les faire parvenir.

Avec mes meilleurs vœux pour 2016.

*(1)  http://etouffoir.blogspot.fr/2015/09/a-201-torture-par-dautres-inconnus.html



jeudi 7 janvier 2016

HCR- Fils dans l'oeil et sortie de route




Le fil semblait s’être fiché  dans la paupière. La douleur était aigüe. L’œil ne pouvait plus s’ouvrir mais pleurait abondamment. En zone à vitesse réduite. Ça s’était terminé sur le talus.
La prochaine fois , ce sera peut-être l’accident mortel. Pour d’autres aussi.
 Et personne ne saura ou se doutera que le responsable d’un massacre évitable  est un ophtalmologue qui pratique le harcèlement en réseau dans le cadre de son activité.
Avec les technologies existantes l’opération de la cataracte est affaire de 20 minutes et ne nécessite pas de suture, sauf cas particulier . Ici, il n’y avait pas de cas particulier. Pourtant le spécialiste avait décidé de suturer et même de laisser des fils longs.
Deux  spécialistes différents  consultés après  ses interventions s’étaient indignés. C’était , un travail mal fait ou mal fini. 
J’ajouterai :  dans le cadre du harcèlement en réseau, ce type de situation est  voulu et préparé .
Car pour le  2ème œil, ce spécialiste local qui, en plus,  ne prévoit pas de visite post-opératoire,  avait terminé son intervention  en ajoutant un liquide sous  le pansement . C’est, paraît-il inhabituel.*(1)
Cela avait donné  un œdème  . Problème qui avait partiellement occulté l’autre , malgré la douleur. Celui du fil trop long qui irrite la paupière à longueur de jour et la   bloque  n’importa quand . Sans crier gare. 
C’était arrivé une première fois, au cinéma.
J’attends toujours la réponse du spécialiste sollicité  pour corriger ce problème. 
Si entre temps un accident grave devait arriver, il faut savoir qu’un ophtalmologue,  aux études payées par les contribuables ,  peut en être la cause. 
photos Wikipedia


Sur le grave problème sanitaire posé par les spécialistes complices de harcèlement en réseau on peut aussi regarder


et sur le harcèlement en réseau (HCR) en général 

https://lesharceleurs.wordpress.com/2013/09/17/le-black-listage/




dimanche 3 janvier 2016

Bonne année 2016


Terrorisme caché - Lettre au Président de la Répubique française

Lettre à envoyer sans timbre 



                                                                                                         Le 3 janvier 2016

objet : demande protection


Monsieur le Président de la République,


Dans vos voeux du 31 décembre 2015,  au peuple français vous avez affirmé " Mon premier devoir, c'est de vous protéger….."

Par la présente, je demande votre protection par tous moyens appropriés,  pour  le groupe des victimes de harcèlement électronique  résidant sur le territoire français ,  et dont je fais partie.

Le harcèlement électronique consiste à pulser  violemment et par à-coups , de l'énergie dirigée à travers les murs, pour  priver de sommeil en continu ,  détruire la santé  , infliger des souffrances  physiques au cerveau et le détruire et ce faisant pousser au suicide les victimes de ce type d' actes criminels  à la fois insupportables et injustifiables.

Le harcèlement électronique est une forme violente et cachée de terrorisme utilisé à des fins  d'extermination lente et sadique de citoyens français désarmés et innocents , par d'autres citoyens français  constitués en bandes organisées et qui s'arrogent des droits que la Constitution ne leur reconnaitrait pas.

Combattre ce fléau , partie intégrante du terrorisme,  par de "bonnes décisions" comme vous en faites état , relève forcément d'une volonté politique  .

Je sollicite ici, votre attention et celle de vos services , pour que cette facette  du terrorisme ne soit pas oubliée et soit prise en considération pour être traitée.

Je joins ici, une image de ce qui restait de mon cerveau après plus de 800 nuits de torture, partie intégrante  de ce terrorisme caché. Cette torture  est très largement faite par des voisins connus , dénoncés mais non inquiétés.

Dans l'espoir d'une suite favorable à ma demande de   protection et basée sur ce que vous présentez  comme votre premier devoir,
Je vous prie d'agréer , Monsieur le Président de la République, l'expression de mes meilleurs voeux pour 2016 et de ma haute considération.


Tout ce qui est vide de couleur, a été abimé.