lundi 16 juin 2014

Vannes - gaz lacrymogène

                                                                Vannes - le port

 Il y a quelques semaines* ,    j’avais du rentrer dans l’appartement  à toute vitesse.  Quelqu’un dans  celui du  dessus  au B33 , avait balancé   un produit irritant pour les yeux, par la fente du balcon . Là. En haut, sur la photo ci-dessous.


Larmes incessantes en complément, toute tentative d’essuyer les yeux faisait empirer le problème d’irritation . 

 J’avais pensé pepper spray et l’avais noté   dans  l’article du jour sur  le blog  lesharceleurs.

Deux  jours plus tard le même  phénomène d'irritation oculaire  s’était reproduit dans la pièce principale ,  porte ouverte donnant  sur le balcon. Même bêtise , même probable origine et moyen. Je n’essuyais plus. Je pleurais sans retenue.

Quelques jours encore  plus tard , ma voiture avait démarré avec   la ventilation bloquée  au maximum. Pas de mon fait.
Mais ce mien véhicule est régulièrement ouvert, encombré de saloperies qui ne m’appartiennent pas,  voire utilisé ou  déplacé.  Diverses  anecdotes   l’avaient raconté dans des blogs précédents

Cette fois,  dix mètres plus loin, j’avais du piler . aveuglée par les larmes  , et agacée par une irritation oculaire  maintenant familière  qu’il ne fallait pas toucher. 
Itou le lendemain malgré les vitres  baissées . Ce qui m’avait incitée à consulter  …. un garagiste , bien sûr. En bon pro , l’homme avait d’abord  nommé le « filtre habitacle « .
«  Changé quelques semaines plus tôt »
« Oui , mais voyons ». Et  il avait râlé en ouvrant la capot : la grille qui laisse   entrer l’air dans le véhicule était bouchée de coquilles d’œuf. Pas de mon fait.  Quant au filtre habitacle  changé/payé quelques semaines plus tôt… et bien , il avait été   É-CHANGÉ  Quelqu’un s’était servi . Un quasi neuf , contre un vieux tout encombré  de pollution .



Pour l’irritation oculaire, le diagnostic complémentaire du garagiste avait été GAZ LACRYMOGENE . Avec la grille d’entrée d’air bouchée à la coquille d’œuf, il y avait peu de circulation d’air et  naturellement une  bien meilleure répartition du gaz dans l’habitacle. Même  vitres baissées.

De nombreuses cibles de harcèlement en réseau  sont confrontées à des situations similaires qui mettent leur santé ou vie en danger . L'imbécilité et la malfaisance  lâche sont aux commandes. 

Et ici,  une nouvelle fois et en complément, on note  une concordance.


On peut,   en effet , faire un rapprochement intéressant  entre des pratiques et moyens venant de l’appartement  B33 au dessus , et  ceux  qu' utilisent  les réseaux de délinquants /criminels  de Vannes , qui violent les véhicules comme les domiciles  , et  se donnent accès à tout ce qui existe sous le capot  d'une voiture et peut mettre la vie d’un  propriétaire en danger.  Cela vient en complément de la torture du cerveau par tirs d' ondes pulsées à travers les murs.

La sécurité sociale, donc la collectivité ,paiera les conséquences de cette malfaisance  qui se décline  jusqu'à la criminalité et  se traduit en problèmes de santé accumulés.

Ci après , venant de Wikipédia,  voici quelques informations complémentaires sur le gaz lacrymogène et ses effets /

"Un agent lacrymogène est un composé chimique qui provoque une irritation ou un écoulement
lacrymal (larmes). N'importe quelle substance ayant cet effet peut être appelée lacrymogène


Cependant un gaz lacrymogène est une substance chimique choisie pour sa faible toxicité et qui est considérée comme non létale.....

Les effets sur le corps sont multiples :
gêne respiratoires,
nausées, vomissements,
irritation des voies respiratoires,
irritation des voies lacrymales et des yeux,
spasmes,
douleurs thoraciques,
dermatites, allergies.

Les effets sont accentués par temps chaud et humide


L'effet le plus fréquent reste les brûlures pouvant aller jusqu'au second degré L'irritation
oculaire peut parfois se compliquer de :

lésions de la cornée ou d'hémorragies du vitré
nécrose des tissus dans les voies respiratoires
nécrose des tissus dans l'appareil digestif
œdèmes pulmonaires
hémorragies internes (hémorragies des glandes surrénales)
dégradation des produits en d'autres substances toxiques (cyanure et thiocyanate)
Des décès ont été rapportés, essentiellement secondaires à une utilisation en lieu clos,            comme
  cela a été le cas lors du siège de Waco en 1993.

En cas d'exposition aux gaz lacrymogènes, Il ne faut surtout pas se frotter les yeux, ce qui
accroît les larmes et donc la réaction allergique et la douleur : « Le gaz lacrymogène        augmente     la sé
crétion lacrymale, qui fait pleurer. Et il  provoque dans ces larmes                         une réaction allergique, qui pique énormément, donne les yeux rouges, gonfle les                      paupières. », explique dans Libération, en 2006, l'ophtalmologue Richard Chemoul.
*           
http://lesharceleurs.wordpress.com/2014/04/06/criminels-en-babouches/
http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/12/03/quelques-methodes-dintoxication/



dimanche 15 juin 2014

Criminalité française cachée


A cette époque , au 81 rue du fbg St jacques, les serrures de  ma porte  palière d'appartement avaient déjà été changées plusieurs fois.
Pour le temps de mes absences , j'avais également inauguré des poses de cadenas sur 3 portes intérieures  successives  côté chambre   .
Du côté accès salon, les poignées de porte avaient été enlevées, emportées avec moi . Pour compléter  et varier le dispositif de sécurisation , cette serrure-là  avait été bouchée avec du mastic recouvert de vernis à ongle rouge. 
 A mon retour, les cadenas numérotés  sur les portes successives  côté chambre avaient été  retrouvés en ordre inversé. Le premier était le dernier et le cadenas intermédiaire  de la 2ème porte avait été enlevé, posé sur des livres à portée de main. 
La serrure sans poignée du salon , présentait un mastic frais et mou, recouvert d'une peinture verte, venant d'un petit pot stocké dans un placard de l'entrée.

Une caméra sur batterie  cachée dans l'entrée  avait par ailleurs  été vidée de son information par les intrus.
Plus tard , ce sera en coupant l'électricité quelques secondes , qu'un  2ème système de détection vidéo  des violations de domicile  sera mis en berne par les (peut-être) mêmes. Vraisemblablement..

Un troisième système de détection  avec caméras cachées  avait finalement été installé par internet avec visionnement en doublon par la société vendeuse . Le système était en général   mis en panne dès mon arrivée ailleurs , 300 kms plus loin .

Cette nuit-là , décidée à piéger si possible les intrus, j'avais fait le parcours inverse pour un retour  à Paris vers 2 h du matin . Voiture cachée au loin, j'étais entrée dans l'immeuble à partir du numéro suivant et en accédant au mien par l'étage des chambres de service.
Enfermée chez moi,  à l'intérieur,  derrière toutes les portes avec  cadenas posés, j'avais attendu.
A 6h du matin , quelqu'un était entré dans l'appartement. Mais, j'étais restée coincée sur le canapé. Paralysée. J'étais INCAPABLE de   bouger. ( première moitié de la décade 2000)

Cela faisait suite à d'autres situations semblables et peu rassurantes, où j'avais entendu quelqu'un entrer  chez moi ( serrures et verrous fermés)  , avant de sombrer dans un état de type comateux . Au réveil, il ne restait que le souvenir  premier ,  sans  aucun autre détail , sauf une fois .

Quelques années plus tard  ( deuxième moitié de la décade 2000) , j'avais opté pour une toile en après-midi dans une salle de cinéma du Bd Montparnasse. C'était un jour de grande manif. Nous n'étions que 2 amateuses de ce film  et assises très loin l'une de l'autre .
Un groupe de 3 hommes était entré après le début du film s'installant au dernier rang.



Une soudaine torpeur envahissante et croissante  avait allumé une alerte au cerveau : se lever et partir . IMPOSSIBLE . Je ne pouvais déjà plus lever un bras.

Cet état s'était dissipé à la fin du film où j'avais recouvrer le contrôle de mes muscles encore faiblards.
Les types du fond de la salle attendaient debout  et narquois , pour me regarder sortir .

mardi 10 juin 2014

Criminalité de petits-bourgeois



Dans cet  immeuble, 81, rue du Faubourg Saint-Jacques, PARIS XIV ( France)


ON VIOLE en bande organisée, avec des clés obtenues frauduleusement et après avoir droguée la propriétaire d’un appartement.(moi)
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/cour-europeenne-des-droits-de-lhomme.html
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/european-court-of-human-rights-request.html

La police avait nié le crime , en insultant la victime, traitée  par la brigadière Mme Deschamps, d’ »affabulatrice » La plainte contre X avait été  oblitérée. Non incluse dans le dossier.


La justice avait  couvert, feignant une méconnaissance de l'article 40 du code de procédure pénal, et accusant la victime avec les mêmes propos insultants,  repris  du rapport de la brigadière. 

Dans cet immeuble , 22 rue Ernest Renan , Paris XV ( France)


 ON TORTURE par privation de sommeil continu, et tirs d’énergie dirigée ciblés à  la tête et sous la guidance d’un franc-maçon. Les plaintes  sont classées "poubelle"
http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/plainte-pour-torture-par-ondes-pulsees.html

Dans cet immeuble 9 Boulevard du Colonel Remy , 56000 VANNES ( France)


ON TORTURE par privation de sommeil continu, et tirs d’énergie dirigée ciblés à  la tête.
L’actrice principale de cette torture s’était désignée toute seule en allant  déposer une main courante  à la police contre sa victime (moi)

Dans cet autre  immeuble , 1 rue Mgr de Pancemont,  VANNES 56000,


ON TORTURE par privation de sommeil continu, et tirs d’énergie dirigée ciblés à  la tête.
Les acteurs s'étaient désignés très vite et  tout seuls en courant porter plainte et déposer une main courante farfelue contre la victime ( moi) ; ce qui,  croient-ils leur permet de continuer à torturer ( et voler).


Dans cet immeuble de   STRASBOURG  67000 ( France)


ON COUVRE LES CRIMES DE LA CONFRERIE , avec des salaires de plus de  15.000 euros/mois  nets d’impôts ,  un peu payés , aussi,  par les impôts des victimes.




Allen Barker, Ph D: NAZIS PIG THEOREM, ESSAYS Part I to IV

Mr. Barker believes that torture victims should not be ashamed to openly state what has happened to them, and he has personally been harassed by people using this technology .

Allen Barker been researching mind control technology and its related techniques and politics since 1995. He holds B.A. degrees in physics and mathematics, an M.S. in computer science, and a Ph.D. in computer science, all from the University of Virginia. He has authored or co-authored various papers and technical reports on computational neural networks, genetic algorithms, target tracking, and pattern classification.



lundi 9 juin 2014

TORTURE et barbarie ( 14-6-2012)

 «  les femmes avaient le choix entre l'électricité ou le viol collectif , le plus souvent les deux …     »
 

Le choix…. c'est beaucoup dire !
Cette phrase est extraite du  roman noir  MAPUCHE de Caryl Férey., et fait allusion aux tortures  systématiques infligées , en Argentine, aux consirérés-comme -subversifs  par  la junte militaire au pouvoir  au temps de Videla. Ce pays était alors une dictature.

Si l'on compare les faits criminels de mon histoire ici racontée  et où un viol en bande organisée est mentionné à l'article CEDH , on devrait donc en déduire que la France du XXIème siècle présente les caractéristiques d'une dictature.

http://lezarceleurs.blogspot.fr/2014/03/cour-europeenne-des-droits-de-lhomme.html


 De façon différente  à ce qui se passait dans les années 70 , en 2012 l'électricité ( ou  toute autre énergie pulsée à distance ) est  utilisée  comme  moyen de torture sans preuve  grâce à un détour lié à des  technologies de pointe. Ce fait est  cependant connu et dénoncé par quelques sites spécialisés sur internet.

Comme souvent , cet article se contentera  d'énoncer les faits, tels que  je les ai vécus et pour mémoire,  avec un  listage   des lieux et des  heures d'impact des chocs électriques destinés à priver de sommeil et de repos . Les pointillés correspondent aux moments où j'ai cessé de prendre des notes  et non pas  à la fin des séances  de torture.
Chaque impact est douloureux Les caractères  gras désignent un impact plus violent et une douleur plus intense.

Nuit du 5 au 6 juin  à Vannes → 22h, 23h45, 23h50, 0h, 0h15, 0h20, 0h25, ….6h, 6h15...

Nuit du 6 au 7 juin à Vannes ---> 22h50, 23h, 23h10, …..3h30, 4h50, ….6h, 6h10 …....

Nuit du 7 au 8 juin au 22 rue Ernest Renan Paris 15-->1h10, 1h50, 2h15, 3h20, 4h, 4h15,
                            4h17, 4h40, 4h44, 4h45, 4h50, 4h55, 4h56, 4h57, 4h58, 5h, 5h04, 5h07,
                           5h08, 5h10, 5h15, 5h17,   5h30, 5h35, 5h45, 5h47, 5h50
            

Nuit du 8 au 9 juin  dans un hôtel rue de Vaugirard Paris 15 --->23h40, 23h50, 0h30,..

Nuit du 9 au 10 juin dans un hôtel Bd Pasteur Paris15--->20 h, 21h10, 22h15, 23h30,
                          0h30, 1h30, 2h10, 2h20, 2h25, 2h30  départ de l'hôtel

            
Nuit du 10 au 11 juin au 22 rue Ernest Renan Paris 15 --> 22h50, 22h55, 23h ….....

Nuit du 11 au 12 juin, dans un hôtel au centre d'Avignon ---->22h45, 22h50, 23h15, 23h25...

Nuit du 12 au 13 juin dans un hôtel du centre à Forcalquier --> 19h, 19h05, 20h25, 21h,
                           21h25, 21h50 … 4h, 4h20, 5h,  5h30, 5h35, 5h40, 5h42, 5h45, 6h
               

Nuit du 13 au 14 juin dans un hôtel hors murs d'Avignon---> 0h, 0h45, 1h15, 1h30,  
                            1h50,  1h53,1h58, 2h,  2h05, 2h10, 2h15, 2h25,
                            .

Les circonstances de chaque déplacement loin de Paris, ou de Vannes ,   donnent des informations complémentaires sur les  divers protagonistes concernés par ces actes de barbarie et  à des degrés différents .  La torture était manifestement  prévue et possible à chaque endroit. Elles était organisable et organisée partout.

Les suiveurs/indics avaient  été à tour de rôle des chinois, des corses dont une femme, des beurs et  une beurette et deux femmes autres,  au dernier hôtel.