dimanche 4 mars 2018

Harcèlement en réseau - Au final , une nouvelle journée à 1200 euros pour la victime


La toute belle France , peuplée de beaucoup de  français  rouspéteurs mais assez contents d’eux, détient un presque record européen  d’incivilités  . Dans ce domaine, il n’y a que la Slovaquie qui ferait mieux que nous. 
C’est écrit  ainsi dans l’Aujourd’hui en France , du dimanche 4 mars . 



A ce constat pas vraiment sidérant tant l’habitude tend à nous faire croire ou admettre  qu’il s’agit d’une évolution normale  inéluctable de  la société , l’article ajoute  comme suit quelques %  d’habitudes malhonnêtes ,  et grappillés dans un bouquin .



Réclamer des aides indues supposerait  une préparation , une planification et parfois  des complices. 
Accepter un pot-de-vin , signerait plutôt  une  corruption souvent   inter-personnelle. 

Dans le phénomène de harcèlement en réseau * (1) ( gang stalking) très peu étudié ou exposé en France et où il s’est épanoui et installé à tous les niveaux de la société on trouve des formes d’ incivilités interpersonnelles multiples parfois sous forme d'injures * (2)   et ainsi  transformées en  moyens d’intimidations diverses   . 

Ces méthodes et moyens  destinés à  dominer et déconsidérer la cible/victime ,  sont majoritairement laissés à disposition des pions  de base manipulés par leurs protecteurs. 
La structure du harcèlement en réseau est protéiforme  à la base ,  mieux structurée au niveau intermédiaire, et  apparait pyramidale dans une vue d’ensemble.

Aux incivilités  en extérieur, s’ ajoutent des infractions multiples  concoctées de manière maffieuse, c.a.d  cachée , pour ne pas laisser de preuves ou pour que les preuves ne soient pas acceptables. 

Ces infractions en intérieur,  sont  des atteintes à la vie privée et aux biens , avec  violations de domicile elles aussi  de type maffieux  et sans effraction  . 
Au cours de ces violations de domicile des  nuisances et dégradations ou mini dégradations sont commises.  Ces actes malfaisants  répétés ad nauseam apportent sans doute une jouissance ou une satisfaction  mauvaise de malfaisance possible cachée aux impétrants.
Le dégradeur se venge de rien. Un comble !  

La jouissance est sûrement toute autre  pour les vols … et ils sont  divers et nombreux. 

Les vols de documents  sont sur commande ( https://etouffoir.blogspot.fr/2018/03/le-violeur-de-domicile-etait-repasse.html) . Ce sont des vols d’empêchements, en prévision d’une situation à saboter en amont. Ils deviennent alors et ainsi  des vols  destinés à  aider le réseau supérieur à  faire pression pour  intimider  ceux qui sont officiellement sollicités ou chargés de régler les problèmes de la victime.  

Et puis il ya les vols d’objets d’un peu de valeur , trop tentants pour les délinquants  mafieux  (aux méthodes de type mafieux) au service des mafieux en cols blancs qui les emploient et les protègent.

C’est une nouvelle fois le cas , ici. 
Ce qui m’avait échappé  deux jours plus tôt.
Ma caméra ,  qui était dans le coffre  fermé par un plomb à usage unique, dans un appartement fermé à clé, avait aussi été volée 



Avec le détecteur cassé ( 900 euros) et la caméra volée (300 euros) , voila de nouveau 1200 euros à mettre sur le compte de la maffia française .... ou de l'Etat. 

Sur le harcèlement en réseau en général , voir : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.