samedi 3 mars 2018

Le violeur de domicile était repassé à 19h35


Le violeur de domicile était passé ou  repassé à 19h35
J’étais rentrée chez moi après  20h 15 et  une  longue journée d’absence. 
Pendant mon trajet de  540 Kms    en voiture , j’avais été suivie avec une insistance voyante et souvent dangereusement rapprochée, jusque dans le petit patelin de ma destination . Non-stop.
Les longues absences sont propices à des manigances plus élaborées pour les violeurs de domicile en bande organisée.
Au cours de  toutes ces années de violences multiples  , j’avais noté qu’une violation de domicile efficace était  souvent préparée en amont par un premier passage,  pour état des lieux .
 Une longue absence de jour , avec guetteurs/suiveurs en relai, permettait l’improbable pour une victime  et qui est  du domaine de l’ incroyable pour Marie Lambda  et Jean Tartampion.  
En entrant  chez moi, après 20h15 ,  il y avait deux signaux faibles de violation de domicile . 
Sans indication d’heure.
  • - Un élastique bleu enfilé  sur une antenne de radio , laquelle  avait été tordue pour se faire  remarquer
  • - Des livres jetés par terre dans la chambre.
Au moment de  mon départ le matin le coffre où se trouvent  certains documents , ordinateurs et appareils électroniques était fermé ainsi :


Enfermé dans  le coffre  ainsi fermé, un détecteur avec  piles  neuves  avait commencé à enregistrer,  ce qu’il captait de cet endroit  , dès 10h27.


Le soir, à mon retour , le coffre était toujours fermé avec son plomb à usage unique, et dont le numéro était bien celui que j’avais noté sur mon carnet.


Une fois le  plomb coupé par mes soins, l’intérieur du coffre,  montrait  le détecteur  éteint.  La carte microSD d’enregistrement avait été enlevée.  Elle sera retrouvée  dans la carte adaptateur de l’ordinateur , et poussée à fond dans le slot ad hoc ( différent de la photo)  . Comme si , je l’y avais oubliée.



Des piles neuves durent habituellement  plus de 10 heures.
Pour éteindre  le détecteur il faut enclencher un bouton, car même sans sa microSD, l’appareil  reste allumé et fonctionne , tant que les piles le permettent.


Pour sortir la microSD du détecteur  , il faut faire pression et obtenir un déclic d’éjection.
Quelques minutes plus tard, la lecture de la microSD montrait que le détecteur avait été arrêté à 19H 35 : c’était donc l’heure du dernier  passage du violeur de domicile.


A cette heure-là, je venais tout juste de passer, en voiture, au péage de Chantonnay.


A portée de main du violeur/voleur de domicile il y avait aussi ce détecteur de basses fréquences qui ,  le matin même, continuait de montrer les impulsions de très basses fréquences  entre 10 Hz et 55 Hz.


Après la violation de domicile, le détecteur d’ELF se détectait plus rien, se contentant d’un petit gémissement par grésillements intermittents. 
Le violeur /voleur de domicile l’avait cassé .

Mais tout ce qui précède, sans compter ce que je n’ai peut-être pas encore remarqué,  servait  certes de vengeance mais, et  très certainement,  surtout de diversion pour …….des vols. 
Par définition, les vols , ne se photographient pas. Les objets ou documents  volés n’existent plus.  
Là, il s’agissait des correspondances échangées avec des institutions et qui  concernaient l’huissier franc- maçon des Sables d’Olonne . 
Les lettres avaient été volées   au cours d’une violation de domicile sans effraction et disparues d’un coffre fermé par un plomb à usage unique. 
De quoi faire rigoler flics ou gendarmes français !
Là,  comme souvent, les violeurs de domicile avaient une mission précise : prendre  certains documents pour une affaire sur le feu, qui mettait l’huissier des Sables d’Olonne  Me Vincent, sur le grill. 
L’information  de l'affaire en cours , avait bien sûr été donnée par un confrère de l’huissier et dont le cabinet représente justement  la chambre départementale  des huissiers de justice , qui ne lui veut que du bien. Naturellement. 
Averti par son confrère , une fois de plus, l’ huissier  de justice des Sables d’Olonne Me Vincent  , et  qui jouit par ailleurs  localement  d’une très  belle proctection, est  en fait  responsable d’une superbe    escroquerie au jugement faite par  sa cliente  Madame Isabelle Blaineau,  et d’une tout aussi monstrueuse escroquerie faite , en bande organisée,  à mon encontre. 
Pour faire pression sur tous ceux qui voudraient faire des ennuis à ce  maçon-là, et à ses copains,  le réseau doit savoir qui fait quoi, où et comment.
Et l’information  , pour ces hors-la-loi-là bien décidés à empêcher que la loi soit respectée , se prend toujours à la source, et en essayant au passage   de ridiculiser un max. leur  victime,  laissée.... avec  des preuves inutilisables.
Ce n’est pas la première fois que des plombs « copiés » sont utilisés par des mafieux de cette mienne histoire.


Dans ce livre, l’auteur signale que les services spéciaux  français aussi ,  procèdent ainsi , et utilisent  des plombs à usage unique, copiés.
Il suffit donc,  d’un  ou quelques copains, dans ce milieu-là, pour que l’autre, le milieu  des crapules et des escrocs en col blanc,  soit approvisionné ( ici en plomb doublon) mais aussi ainsi  protégé et, donc  en prenne à son aise pour concocter   intimidations et contre-réactions violentes et/ou dissuasives.


En y regardant de  beaucoup plus près, carrément avec une loupe , on peut voir que les caractères du plomb du milieu, celui retrouvé sur le coffre,  n'ont pas le même empâtement que ceux des deux voisins. 
Par ailleurs, il est semble que ce plomb a été  plus ou moins ébarbé. Contrairement aux deux autres.


Compte tenu des habitudes du réseau  crapuleux en présence, et  telles que racontées dans mes blogs, il ne serait donc pas extravagant de  penser que le plomb a été fait (copié) dans la journée après indication de numéro , donnée grâce une première violation de domicile. Il aurait alors  été transmis en fin de journée et mis en place par le dernier violeur de domicile.


C'est après une violation de domicile avec vol d'une preuve d'assurance, que  Me ROUBERT l'avocat de Mme Blaineau , m'avait accusée de ne pas avoir donné cette preuve d'assurance... devenue introuvable.

C'est après avoir volé les preuves de l'escroquerie de JM Lerouzic/Sofi Ouest Gestion , lors d'une violation de domicile sans effraction, que l'on m'avait demandé de re-fournir ces preuves prétendumment  perdues.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.