vendredi 23 septembre 2016

Les clochers français qui brûlent les cerveaux


Pour ne pas affoler la population proche,  mais  officiellement  pour  préserver le paysage ou le cachet d’un endroit, les opérateurs cachent  les antennes –relais  dans des clochers. Ceci, ci-dessus est un clocher/antennes relais. 
Lors d’un retour  de ballade en auto , je m’étais posée dans un parking confidentiel  de cette ville   et  marqué par une flèche en haut à gauche. 


Il y a quelque temps dans le même endroit,  une autre nuit  avait permis une  relative quiétude, avec  un sommeil sans confort, mais vaguement récupérateur. J’étais prête à récidiver. 
Sauf que mes ennemis en avaient décidé autrement.
La flèche en bas à droite indique l’emplacement de l’antenne-relais à leur service .
 A l’échelle de la carte proposée par ANFR-Cartoradio, la distance entre le clocher et moi était d’environ 600m.
Au milieu de la nuit, des bouffées  de chaleur violentes  émises par l’antenne-relais  m’avait  poussée   à changer de place déjà deux fois.  
Après chaque déplacement , le système électrique de mon véhicule restait en fonction environ 10 minutes . C’était anormal. En sus,  il émettait  même  des vrombissements insolites et   nouveaux . Ce qui faisait  aussi et surtout penser  qu’il était à l’origine de mon repérage. 
Au  3ème changement d’emplacement, dans le petit coin du parking  le plus opposé à l’antenne-relais ,  j’avais harnaché et  branché EEG et détecteur, avant d’essayer de dormir. Impossible  à cause de  ceci :


Et qui donnait aussi ceci  pour l'EEG :
Début des décharges électriques dans le cerveau

et


à gauche

Et qui avait continué,  comme ceci l'indique encore

m’obligeant à partir assez rapidement, le cerveau en feu et douloureux


Une observation rapide  des fréquences disponibles et des opérateurs pourvoyeurs concernés, permettait de voir qu’ORANGE ,  le seul qui émettait en   2,5  GHz  était très certainement   l’opérateur brûleur.
On voit de nouveau sur les 2 tableaux de détection qu’il s’agit de « tirs »  et non pas d’émissions de CEM réguliers  en continu.
 Parce qu’une nuit précédente au même endroit  avait été supportable, on sait encore que le suivi et la recherche d’une cible , par des moyens humains ou par la technologie ,  entre autre et en extérieur,  permettent ensuite une adaptation des  outils   de la torture  cachée utilisée et causée , ici, par  détournement de l’usage  d’une technologie dédiée à des consommateurs mais   devenue  ainsi et aussi  totalement dévastatrice .



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.