lundi 16 mars 2015

Criminalité de petits bourgeois ( 2)

Cet article fait suit à   :
qui ne m’est plus accessible,    pour ajouts ou corrections.



Dans la charmante résidence LES SENIORIALES de Saint Julien des Landes 85150, et surtout dans cette allée


4 vieux + un d’une autre allée,  s’étaient  organisés en bande,  pour TORTURER une femme seule     ( moi), avec des tirs d’énergie dirigée provenant de toutes parts.
Je ne les connaissais pas. Ils ne me connaissaient pas. 

J’étais arrivée le 19-12. 

Dès le 9-12, à Paris (75) ,  dans un mail ironique,  J-J WALTI m’avait annoncé ce qui allait se passer à Saint Julien des Landes (85), dix jours plus tard .
J-J Walti  n’est pas voyant, seulement un élément  habituel d'un complot et que la police n’a jamais voulu interroger de peur d’apprendre quelque chose. 

Saint Julien des Landes est proche de la terre natale du féodal mentor de J-J WALTI, l’incontournable,  A. DE CERTAINES, ingénieur en organisation et de harcèlement et de torture par les autres. *(1)

Aux Sénioriales, un de mes voisins était un ancien  de la marine nationale de Lorient , et peut-être «   frère   » de celui de Paris et de ceux de Vannes. * (2)

Lors de mon arrivée ,  le  19-12, l’ancienne locataire du logement que je prenais  ,avait trouvé approprié de mentionner des violations de domicile qu’elle avait subies et  provenant d’ici:



Montrant la maison des B3 , elle avait ajouté que ceux-là, ses copains qui avaient copies de ses clés,  donc , maintenant , des miennes,  étaient "nickel-chrome".


Et pourtant , ce sont chrome et nickel , qui feront la première démo.de leur turpitude .

Apprenant que leur criminalité en bande organisée s’étalait sur internet, l'ex- marin  de Lorient avait râlé   : ça allait faire baisser le prix du m2 dans la résidence   !



ICI, on torture aussi , grâce à des complicités de professionnels aux airs  de notables locaux.
Le prix de l'immobilier baisse , mais pour une autre  évidente raison.
ICI,  on  croise aussi le squatter/ tortionnaire  d'usure, sortant de l’ascenseur,  entre 12h et 12h 30 .

Dans cet endroit, et en ce qui me concerne , le micro-ondage venant du dessus est brouillé. Les effets sont là. Les mêmes qu'ailleurs avec détections, ici sans détection possible . 
La nuit, des tirs d’énergie dirigés vers ma tête et  en provenance d’un étage supérieur traversent aussi la tente de faraday, et  à la vitesse  mieux que de la lumière.

Sans doute jamais vraiment  inquiétés par des preuves de leur criminalité étalées sur la toile, les réseaux criminels n'avaient pas pris de précaution. Leurs affirmations «   ce n'est pas possible «   «  ça n'existe pas «   etc...  couvraient les faits en attendant l'exécution de la cible et le tour d'une autre . 
Leur brouillage actuel , montre que cela ne semble plus suffire .

Hier soir (15-3)  , par deux fois, je n'avais pas pu m'assoir sur ma chaise. Ce qui pourrait être un tir d'ondes à bout portant ( 3 mètres) venant du dessus, et/ou une manipulation cérébrale,  m'en  avait empêchée .
Le tir ou  autre,  m'avait  déplacée,  à chaque tentative,   d'environ 50 cms vers ma droite. A côté de la chaise.

* (2)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.