dimanche 4 janvier 2015

Bouffons-criminels



Dessin de Voutch
"Trop, c'est trop , Robert  : voilà 40 ans que vous vous acharnez sur ma pauvre 
existence, toi et tes ondes supra-négatives "


Bouffons-criminels , c’est le nom attribué à mes nouveaux voisins , par le nu-propriétaire du 22 rue Ernest Renan.

"Tu vas encore trouver d'autres bouffons-criminels  ? On va encore se marrer "

Côté «  bouffon  » il y avait celui qui m’avait imposé son passé glorieux de patron de camionneurs. Ca avait été  pour amener le coup de la «  feuille blanche  ». 
Il avait ainsi  raconté que , mécontent d’un employé, il l’avait convoqué  dans son bureau. Sur le meuble bureau de la pièce  bureau , il avait mis une feuille blanche. 
Question «   Vous savez pourquoi  ? «   
Moi «   Pour prendre des notes  » 
Réponse «   Pour qu’il rédige  sa lettre de démission  »
Et le jour-même , j’avais trouvé une feuille blanche dans ma boite à lettres. 
Les incessantes violations de domicile font la transition entre les bouffonneries agaçantes et ridicules  et la criminalité destinée à pousser une victimes au suicide. 


Côté «  criminel  »,  il fallait encore et toujours compter avec les ondes . Ce qui donnait le matraquage suivant pour la nuit du 2 au 3 janvier 
Le  détecteur/enregistreur avait été, comme d’habitude,    placé à la tête de mon lit. Cette fois ,  son  antenne  était tournée vers la lointaine antenne relais d'ORANGE  à 2 kms.


Ces tableaux  répétitifs sont, certes, ennuyeux . A défaut de les montrer, il serait difficile d’expliquer la  criminalité organisée de cette situation et sans doute de biens d'autres . 
La fréquence utilisée est 900 MHz  (0,9 GHz). Les CEM sont en microW/m2 . L'heure  des propulsions d'ondes est indiquée dans la colonne à gauche . Les lignes sans propulsions d'ondes ont été supprimées, à l'exception d'une ligne intercalaire systématique . 
et 
et
et
et
et
et
et
et
et

Ce bombardement d’ondes  s’était poursuivi , très exactement de la même manière le lendemain.
Je vous en épargne la preuve.
 Il avait cessé  à 5h35, quand j’avais fini par me lever. Groggy.

Depuis , le matériel utilisé avait changé.
Les  «  nouveaux  » tirs  fulgurants s’apparentaient  ce jour  plutôt  à l'utilisation de radar ou encore de laser femtoseconde  tel que l'explique  Serge Labreze dans son blog.
Le repérage par les  piqûres et douleurs aux pieds était toujours le même.
  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.