lundi 26 juin 2017

Crapuleries françaises


Le paquet était impeccable : pas d’ébarbure, pas de raccord de scotch . ça inspirait confiance. 
A l’intérieur les plombs n’étaient pas dans une pochette plastique thermo soudée.  
Ça faisait désordre .



Le comptage des plombs avait été fait à partir du côté droit. Il manquait une plaque de 10 plombs. 
Un recomptage avait été fait  en utilisant le côté gauche du paquet. Le compte était bon. 
Alors le re-re-compatge avait été fait plaque de 10 plombs  par plaque de 10 plombs  . Et au milieu du paquet  , il y avait ceci :



Soit cinq plombs manquants.  Assez , pour le réseau crapuleux  qui sévit dans TOUTE LA FRANCE et qui vole des documents , dans des bagages fermés à plomb,  avant un moment crucial ou une échéance importante. Le réseau peut ainsi  accomplir son premier par surprise et très rapidement . C'est la règle qui l'amuse le plus.  

A partir de ce petit lot de plombs  volés, le réseau crapuleux peut ensuite se servir dans la réserve à plombs fermée à plomb. Cela se fait toujours quand le stock a déjà été  un peu entamé, soit un moment où on ne sait plus bien combien de plombs ont été  déjà consommés. 

C’est ainsi qu’avait été volé, entre autre, un document  que l’avocat de Mme Blaineau m’avait réclamé ensuite  au tribunal. Que du beau monde en robe  pour cette fois là.

Ici, compte tenu  de la boite extérieure en bon état, il fallait  penser à un méfait au départ : la Hollande.  Et l’explication est simplissime . Ce type d’achat se commande sur internet . Ma connexion est piégée. 

L’achat  se paie par virement à la poste où le harcèlement en réseau  va bon train, et n'a aucune limite d'audace ni d'indiscrétions en tout genre
Le jour où j’étais allée à la poste payer ma facture au fournisseur hollandais , l’employée s’était mise à lire son écran. C’était pour m’apprendre que j’avais habité rue Saint Jacques   . Faux . Je n’avais pas relevé. Elle avait précisé que j’habitais au n°21. Faux , aussi. Et elle avait ajouté que j’y avais eu des ennuis…..

J’étais face à elle pour un virement. Une opération simple et qui exige même de rester courtois et discret avec le client qui paie aussi un peu  le salaire de la dame. Intéressant , non ?



En rentrant au petit matinaprès  une nuit dans la rue, et ce malgré le paiement d’ une taxe d’habitation qui doit bien un peu aider le maire à vivre et  son association à prospérer, les  tiges de menthe qui prenaient racine dans un verre d’eau avaient attrapé une maladie marron. Il allait falloir chercher sur internet la cause de ce phénomène. 


Quelques heures plus tard ,  une serviette  résidente du sèche serviette de la salle de bain montrait la même maladie.    Un marqueur marron était l'origine de tout.


et détails 


Dame crapule du palier, qui  croit que mes affaires lui appartiennent  , connait même la présence du marqueur marron   dans un tiroir de la console. 
Non , pas chez elle. Chez moi ! Enfin , presque.

Cela correspond à ce que les  cibles de violation racontent aussi et dans le monde entier : à savoir que ce sont des objets appartenant à la cible qui sont utilisés contre elle. 
parce que les crapules sont radins
pour pouvoir accuser la cible d’avoir fait  elle-même  les saloperies en question , au cas où elle se plaindrait.

Celui qui avait injecté mes chaises d’encre bleue à Angers, avait aspiré avec 
une seringue l’encre des cartouches de mon imprimante pour le faire. 
Il me l’avait expliqué., dans une boutique où il était venu spécialement me narguer

J’en profite  ici pour dire à dame crapule du palier , ici , aux Sables d’Olonne, qu’elle peut continuer à vider le pot de café  où elle s’est servi.  Mais celui-là, seulement.



Mais ce serait une bonne idée qu’elle ne recommence pas à couper les plombs de mes bagages. 




Pour finir , un petit tour à super U où l’on actionne l’alarme du vol pour prévenir qu’une cliente/cible  va sortir. 
Cela  permet aussi de voir que l’agent  de la sécurité ne bouge même pas un sourcil , mais que le gringalet qui discutait avec lui , sort immédiatement sur les talons de la cliente ( moi) pour se positionner en attente contre le mur et voir dans quelle direction va partir « sa »  cible, pour prévenir, les autres.

Quoi flouter ? Oui, bien sûr. Il suffit de le faire demander par un policier ou par Mr BRET.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.