mercredi 28 juin 2017

Victime de harcèlement électronique, déclarée faible d'esprit par un procureur, expulsée par la force publique


Pour mémoire , ma propriétaire Madame BLAINEAU  voulait de l’argent ,  mais ne voulait pas faire face à ses obligations. Le bailleur du bien , non plus. 
Mme BLAINEAU  avait demandé mon expulsion . Elle l’avait obtenu grâce au harcèlement électronique mis en place  aux Cap Olona. 

Le harcèlement électronique tel que celui qui m’est infligé ,  prive de sommeil dans la souffrance, et empêche un comportement normal  d’une personne . Pourtant la victime à l’apparence normale . Enfin, presque. 

Un délai  à cette expulsion programmée avait été demandée au juge des expulsions du TGI des Sables. 
 Mme BLAINEAU  et son avocat Me ROUBERT ne voulaient pas de délai. 
Pour être sûr d’une décision en ma défaveur , Me ROUBERT avait fait intervenir  le futur remplaçant du préfet,  Mr NIQUET.
Mr NIQUET avait fait très fort , et avait attendu  le temps d'être devenu  préfet par intérim pour pouvoir  acter cette faveur à Mr ROUBERT.



Ce jour,  Mr VINCENT l’huissier de Mme BLAINEAU m’apprend que la magistrate du service des expulsions à  finalement et sans surprise , accepté  mon expulsion immédiate manu polici.
Dans ce courrier, Mr VINCENT  l’huissier de Mme BLAINEAU note que cette expulsion est due à des loyers impayés: c’est faux . les loyers sont tous payés. 

Et , d'ailleurs, détail cocasse, la propriétaire Mme Blaineau, me doit de l'argent , pour trop-perçu. C'est noté par CM-CIC-Gestion Immobilière , la société qu'elle appelle "son" agent comme ceci :




L’expulsion est due à une décision d’une magistrate . En fait de DEUX magistrates de la même ville.



Et la magistrate a oublié de me prévenir aussi. Un détail. 

Sachant que  la mémoire informatique du tribunal de grande instance des Sables d’Olonne me dit "faible d'esprit" par décision de Mr BRET ,  substitut du procureur Mr LAFAYE. On peut comprendre cette attitude désinvolte de la magistrate. 

 Mr BRET, est  le magistrat  du parquet qui  avait classé sans suite  deux plaintes d’un paquet de 3 plaintes  éjectées . Il avait omis de préciser à quelle date ces plaintes avaient été portées 2015 ? 2016 ? 2017 ? 
Mes lettres demandant cette précision basique étaient restées sans réponse.

Normal. Un fonctionnaire d'Etat payé 6000 ou 7000 euros par mois , ne se croit sûrement pas tenu à ce genre de détail respectueux du contribuable. Les fonctionnaires d'Etat, élites de la nation,  méritent  leur salaire  par leurs études . Payées par qui ?

La magistrate responsable d'une décision de départ illico , par les forces de l'ordre et un déménageur à mes frais plus ceux à verser à l'huissier , avait tenu deux audiences. 

Lors de la deuxième audience , la présence  du jeune Me ROUBERT avocat de Mme BLAINEAU l’avait subjuguée . Les relations avec la préfecture,  du jeune avocat  l'avaient fascinée.
Et je l'agaçais, à ne pas trouver un lieu de vie  supportable pour ma santé dégradée par le harcèlement électronique de voisins.
J'aurais du avoir déguerpi depuis longtemps , d'ailleurs !
Et sinon, je n'avais qu'à quitter le département !  
D'ailleurs en attendant , pour plaire au trio BLAINEAU/ROUBERT/CM-CIC-Gestion-Immobilière , et j'en oublie beaucoup,  par sa décision j'irais vivre complètement dans ma voiture.

Une décision qui  devrait beaucoup leur plaire .



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.