jeudi 24 avril 2014

Harcèlement en réseau- violations de domiciles - dégradations- le bois



Lorsque j’avais apporté quelques photos de dégradations   multiples faites  à l’intérieur de mes lieux de vie,  à une avocate , collègue de Me WARUSFEL, Paris, elle m’avait répondu  
«  Mais ça n’a aucune valeur »
C’était exact.  Et je n'étais pas venue pour un inventaire.  
Je pensais prouver  un peu par ces photos  , la négation de mes droits constitutionnels par un Etat qui ne les faisait pas respecter .  Et  là, j’avais  vaguement appris  d’une juriste que ces droits-là n’existeraient que pour les riches.

Les dégradations présentées ci-après sont  quelques exemples  de dégradations faites sur le bois  ou le rotin,  sur une dizaine d’années seulement, à l’intérieur de mes appartements, et  pendant mes absences, donc lors de violations de domicile organisées.

Les clés  pour violations de domicile sans effraction , sont naturellement fournies par ceux qui les ont eu en dépôt ou/et par ceux  qui les vendent .
http://etouffoir.blogspot.fr/2014/03/cles-et-violations-ecrit-en-2011.html

Les  rubriques principales des agressions du bois sont : le décapage-grattage- arrachage de décor, les brûlures, la décoloration et les boursouflures de marqueterie . 
Il s’y est ajouté récemment une incrustation  de ce qui ressemble à des petits bouts de métal, et  sans doute faites  avec un pistolet.

Je présente ici pour mémoire quelques exemples  de ce que l’on inflige à des cibles de harcèlement en réseau ,  avec le consentement des pouvoirs publics qui exigent malgré tout le paiement des taxes d’habitation.

 Ces ignominies prouvées sont en plus qualifiées par certains  médecins hospitaliers  , d’hallucinations.
 http://lesharceleurs.wordpress.com/2013/06/30/quelques-hallucinations/


Le meuble était près d'un mur. Cet arrachage était invisible. Dol de Bretagne (35)
Fauteuil en rotin. Angers (49)

Ecorchage d'une chaise ancienne. Elle a fini avec un pied arraché ( Dol de Bretagne 35)
Ecorchage d'un intérieur de bahut ( 81 rue du Fbg St Jacques Paris)

Ecorchage de tous les rayons d'une rouet comme celui-ci ( Angers 49)
Exemple d'entailles du parquet de toute une pièce ( Angers 49)
Exemple d'entailles sur une console (Troyes 10)
5 entailles semblables avaient été faites sur le côté non visible d'un secrétaire (81 rue du Fbg St Jacques Paris)
Exemple de brûlure sur une armoire ancienne qui avait été constellée de trous semblables à celui-ci (Angers 49)
Tels ceux-ci. 
Brûlures au fer rouge d'un dessus de buffet avec empreintes de clés ( Dol de Bretagne 35)
Cette console violemment dégradée avait été restaurée avec une couleur foncée uniforme (Vannes 56)
Autre décolorations sur un bahut ( Vannes 56)
Décoloration d'un pied de table ( Dol de Bretagne 35)


Décoloration de l'avant d'un buffet ( Dol de Bretagne 35)

Décoloration de l'avant d'une desserte ( Dol de Bretagne 35)



Boursouflures de marqueterie apparues tout d'un coup , et qui avaient progressé (Angers 49) .  Selon un spécialiste cela peut être fait avec une sursaturation d'un produit liquide, ou des piqûres d'alcool

Toutes ce dégradations et beaucoup d'autres avaient été faites et sont faites , par petites touches, qui signent d'incessantes violations de domicile, destinées  à faire perdre la tête.

Toutes ces dégradations signent des habitudes de  criminalité en bande(s) organisée(s) non recherchées ni sanctionnées . Les plaintes vont à la poubelle .Parfois, la victime est même traitée de procédurière .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.