mardi 29 avril 2014

Le holter ( texte de novembre 2012 )



Ma première idée, face au matraquage  d’ondes ciblées exclusivement au cerveau avait été de faire enregistrer la souffrance du cerveau aux  moments  des séances  de torture infligées à cet organe privé de tout repos.
Un électro-encéphalogramme semblait s’imposer.
C’est dans cette optique que j’avais contacté  un neurologue hospitalier et d’autres.
Mais, curieusement,  cette histoire prétendument extraordinaire n’avait suscité que des refus, exprimés ou non.

Quand j’avais voulu acheter un holter EEG j’avais cherché sur internet d’un cyber espace tenu par des beurs. Et j’avais été devancée auprès de la société trouvée,  par un militaire en uniforme  qui avait quitté l’endroit au moment où j’y arrivais.
Il avait même pouffer de rire au passage alors que je répondais au questionnement d'une SDF qui voulait connaître mon métier  : «  victime à temps complet  » .
Au final le technico-commercial  de le société vendeuse ,  n’avait rien voulu vendre . 

En lot de consolation  , il m’avait seulement fourni la plaquette d’information du produit et qui donnait le nom du fournisseur en Hollande. 
Arrivée sur place à l’improviste,  dans cette jolie petite ville de Hollande, le responsable  hollandais avait d’abord voulu contacter son distributeur français , ..... avant de refuser la vente.
J’avais l’argent. Il avait le produit. Mais rien à faire. Il n’avait pas l’intention de me vendre ce qu’on m’empêchait d’acheter en France.

En lot de compensation, celui-là n’avait pas donné une plaquette d’information, mais  seulement les indications d’un site internet qui parlait d'êtres  «  bioniques  » , comme si j’étais une extra-terrestre .

L’ «  Etouffoir  «   consiste à   faire surveiller  une cible par des réseaux voyous pour  anticiper ses actions  et réactions et donc  les empêcher.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.