AstraZeneca et caillots sanguins cérébraux - Allemagne : 9 morts

 Texte  anglais-30/3/21- et liens à : https://childrenshealthdefense.org/defender/germany-astrazeneca-blood-clots-deaths/?


L'Allemagne fait une nouvelle pause sur la vaccin AstraZeneca après 31 rapports de caillots sanguins rares et 9 décès

Les responsables de la santé allemands ont suspendu aujourd'hui l'utilisation du vaccin COVID d'AstraZeneca pour les personnes de moins de 60 ans par «mesure de précaution», déclarant que les gens devaient «prendre des précautions et attendre les discussions  en cours au niveau fédéral».

Par Megan Redshaw

Les autorités de Munich et de Berlin ont suspendu aujourd'hui l'utilisation du vaccin COVID d'AstraZeneca pour les moins de 60 ans après que le régulateur allemand des vaccins a signalé 31 cas d'un caillot sanguin cérébral rare, dont neuf ont entraîné des décès, a rapporté ABC News.
Tous les cas sauf deux concernaient des femmes âgées de 20 à 63 ans, selon l'Institut Paul Ehrlich.

La décision a été prise par précaution avant une réunion prévue plus tard dans la journée avec des représentants des 16 États allemands, a déclaré le haut responsable de la santé de Berlin, Dilek Kalayci, qui a également déclaré que de nouvelles recommandations devraient être formulées par les régulateurs médicaux nationaux.

Kalayci a déclaré que la suspension des vaccins AstraZeneca pour les jeunes était une mesure de précaution et que les gens devaient «  faire très attention et attendre les discussions qui se déroulent au niveau fédéral».

Plus tôt mardi, deux hôpitaux publics de Berlin ont annoncé qu'ils avaient cessé de d’utiliser le vaccin COVID d'AstraZeneca au personnel féminin de 55 ans et moins, et les chefs de cinq hôpitaux universitaires de l'Allemagne de l'Ouest ont appelé à un arrêt temporaire du vaccin pour toutes les femmes plus jeunes, mentionnant  le risque de caillot sanguin.

Demandez au Congrès d'enquêter sur les origines du COVID - Passez à l'action
Selon ABC News, l'agence de presse allemande dpa International a cité un porte-parole de Munich qui a déclaré que la suspension des vaccinations AstraZeneca pour les personnes de moins de 60 ans durerait «jusqu'à ce que [la] question des complications possibles du vaccin pour ce groupe de personnes soit résolue».

Ce n’est pas la première fois que l’Allemagne suspend le vaccin d’AstraZeneca.

Plusieurs gouvernements européens, dont l'Allemagne et la France, ont initialement limité le vaccin aux personnes de moins de 65 ans en raison de problèmes neurologiques signalés chez un participant à un essai au Royaume-Uni.

Comme indiqué aujourd'hui, les responsables de la santé au Canada ont suspendu le vaccin AstraZeneca COVID chez les personnes âgées de 55 ans et moins en raison des craintes que le vaccin puisse être lié à de  caillots sanguins rares.

Plus tôt ce mois-ci, plus de 20 pays, dont l'Allemagne, ont suspendu l'utilisation du vaccin AstraZeneca après des rapports de caillots sanguins rares dans le cerveau, certains entraînant la mort, chez des personnes en bonne santé qui avaient reçu le vaccin.

Le ministre fédéral allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que sept cas de thrombose veineuse cérébrale avaient été signalés et que l'autorité allemande des vaccins, l'Institut Paul Ehrlich, avait estimé qu'une enquête plus approfondie était nécessaire après de nouveaux rapports de thrombose cérébrale  en relation avec la vaccination en Allemagne et en Europe. "

Les responsables de l'institut ont déclaré que l'Agence européenne du médicament (EMA) devrait décider «si et comment les nouvelles découvertes affecteront l'approbation du vaccin».

Après un examen par des experts médicaux, l'EMA a conclu que le vaccin Oxford-AstraZeneca «pouvait être associé à de très rares cas de caillots sanguins», mais les avantages du vaccin l'emportaient sur les risques et les pays devraient continuer à l'utiliser. La plupart des pays de l'Union européenne (UE), y compris l'Allemagne, ont repris l'utilisation du vaccin.

La même semaine, deux équipes de recherche indépendantes en Norvège et en Allemagne ont annoncé qu’elles avaient identifié des anticorps associés à la réponse immunitaire à l’origine du type de caillots sanguins subis par certaines personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca. En conséquence, la France, le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande n’ont pas levé leurs restrictions sur l’utilisation du vaccin.

La Finlande et la Suède ont depuis limité le vaccin AstraZeneca aux personnes de 65 ans et plus, tandis que la France a repris la vaccination des personnes de plus de 55 ans. Les trois comtés maintiennent la suspension pour tous les autres groupes d'âge, tandis que la Norvège a retardé la décision de reprendre ou non le vaccin d'AstraZeneca pour encore trois semaines.

Bien que l’utilisation du vaccin AstraZeneca ait été autorisée dans l’UE, il n’a pas encore reçu d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) aux États-Unis. La société prévoit de demander l’EUA dans les semaines à venir. S'il est approuvé, AstraZeneca deviendrait le quatrième vaccin disponible aux États-Unis, rejoignant Moderna, Pfizer et Johnson & Johnson.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Jacques Attali : "L'avenir de la vie" 1981 - Extrait

"Implanté" et programmé pour tuer

Collecter l’ADN des humains pour préparer les guerres biologiques