vendredi 7 mars 2014

Le harcèlement de type mafieux ( mai 2011)

LE HARCELEMENT DE TYPE MAFIEUX

Ceci est  un  témoignage destiné aux victimes de ce type de harcèlement et aux  diverses associations qui luttent contre les injustices de toutes sortes et  contre les réseaux cachés qui les organisent.

Il s’agit ici d’ une forme de harcèlement de type mafieux .
Il va des brimades aux viols.

Ce type de harcèlement a été  organisé, ici,  à partir de la France  où  l’affirmation de la domination de certains milieux   est une revendication pérenne qui s’exprime de façon  aussi  sournoise  que  violente.

Il s’est étendu et manifesté au rythme de mes voyages à l’étranger que j’ai multipliés.
Ce qui donne une information complémentaire sur  la détermination des   organisateurs obsessionnels concernés et de leurs correspondants inconditionnels dans le monde .

Les actes les plus sordides ont été  délégués à d’autres  réseaux  crapuleux structurés,  aux méthodes éprouvées et dont les méfaits  multipliés jusqu’à l’asphyxie sociale,  sont restés majoritairement  au-dessous de la preuve pénale.
Lorsque ces preuves existaient, elles ont été  soit supprimées rapidement par le réseau organisateur , soit niées officiellement par les amis de ce premier réseau.

Toutes les crapules de base  ainsi protégées n’avaient qu’à continué et redoublé la fréquence de leurs méfaits.
C‘est ce qu’elles ont fait.

La victime (moi) était ainsi laissée sans recours autre que sa volonté de dénoncer.

Dans mon cas de victime non consentante et résistante , ce harcèlement organisé  a  fait intervenir, en plus des réseaux français parfois  dits « administratifs »,  des bandes que j’appellerais ethniques : corses, Italiens, beurs, chinois, pakistanais, noirs  et ….trop d‘autres tout blancs..

Les premiers à m’avoir déclaré ouvertement leur guerre de bandes organisées  ont été des corses qui m’avaient annoncé à la troisième personne, en 2005 :
« on l’emmerde parce que c’est une emmerdeuse »
Ils auraient aussi bien pu dire
« on l’emmerde parce qu’elle a les yeux marrons »
ou encore
«  on s’en débarrassera parce qu’on nous l’a demandé »  



Il y a de  nombreuses femmes parmi les victimes de ce type de harcèlement.
Ce sont des proies faciles pour des groupes d’hommes déterminés parce qu’ imbus de leur supériorité de genre , mais surtout habitués et organisés. .

Leur but , déguisé en règlement de compte ou en vengeance quelconque, et parfois même appelée « punition «  comme cela a été le cas pour un salarié de l‘armée du MCC ou par l‘ex-militaire président du conseil syndical  de l’immeuble en province,    est souvent  et simplement  celui de la fascination  pour l’argent facile. 

Capter les biens de femmes seules   tout en les anéantissant socialement est une forme de plaisir masturbatoire et d  exploit de groupe  qui s’appuie d’abord sur le droit et  la psychologie.
Telles sont les qualités des organisateurs.

Harcèlement de type mafieux. + Guerre de genre.

A cela , il faut ajouter dans cette histoire, l’aspect planétaire.
Il donne à penser et à voir l’organisation machiste mondiale.
Des hommes qui apportent leur contribution malfaisante et malveillante, instrumentalisant des femmes quand c’est possible,  sans raison personnelle évocable . Sur demande .

Le témoignage qui suit a été écrit lors d’une longue échappée de France
sous la forme d’un blog impossible à réaliser dans ce pays où mes connexions internet à la maison ou en cyber espace ont toutes été piégées ou désactivées.

Ce témoignage est seulement fait d’un empilement d’anecdotes significatives. .Les signaux faibles y côtoient les méfaits  violents ou sordides sans hiérarchie moralisante.

Ces anecdotes  donnent seulement  à voir et à penser la complexité des réseaux crapuleux auxquels  est livrée une victime  dans ce pays .

Elles montrent aussi  l’ influence du réseau organisateur  au sein de la police et de la justice. Ce qui explique que ce système perdure et se soit structuré et généralisé.

C’est  aussi la partie la plus monstrueusement choquante  de cette histoire, que d’autres victimes m’ont racontée.
En choisissant d’ignorer autant d’infractions,  de délits et de crimes les représentants de l’Etat  et la CEDH  ont  volontairement confiné  une  plaignante   dans sa situation de victime de n’importe qui, à temps complet et à vie.

Malgré les apparences, ces textes sont  moins un règlement de compte qu’ un compte rendu , ici  incomplet.

Face à une foule d’inconnus déchainés et d’ acharnés sans raison personnelle autre que soumettre une femme , je me suis attachée à préciser  qualité , fonction ou appartenance à un groupe de certains des  participants.
 Employés d’immeubles ou représentants de l’Etat, quand  ils ont en commun de se cacher derrière leur fonction pour en détourner l’usage .
Ces détails peuvent aider à comprendre l’emprise de  ce système  jubilatoire de destruction de femmes,  au quotidien.


J’ajoute ,  que si je n’étais pas victime  de ce système de harcèlement de type mafieux et que l’on m’ avait raconté les anecdotes qui vont suivre, je ne les aurais pas crues. 

C’est d’ailleurs ce qui s’était passé , il y a plus de trente ans. ( texte écrit en 2011)
Ma mère, en maison de convalescence,  m’avait alors demandé d’écouter avec attention le récit  d’une ancienne journaliste hébergée temporairement au même endroit qu‘elle..
Cette femme, en surcharge pondérale, l’air négligé , la mine triste et lasse, racontait des histoires semblables  à celles  que j’aligne plus loin.
Son intelligence était restée percutante. Sa narration était  précise et un peu distanciée.
Socialement,  elle était complètement isolée. Elle  se disait victime d’un système. Brisée et épuisée. Surmédicalisée .

Ses histoires m’avaient sidérée , mais au final,  je ne les avais pas vraiment  crues.
Je pensais vraiment que  tout cela n’était pas possible  dans un Etat de droit comme la France, par ailleurs signataire de la convention des droits de l’homme.
Et c’est bien cela , le mot mal choisi . »homme » qui ne fait référence qu’à ceux qui ont signé.

****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.